Fil info
15:22RT : François vient de présenter sa démission. Nous lui avions envoyé hier soir des questions en vue de la publi… https://t.co/9g5nV5ynvh
14:33Dordogne : Le coup de gueule d’une prof en colère -> https://t.co/1S9MjqKUuV
14:16Corrèze : Cinq jours pour sublimer la matière -> https://t.co/kEeF8zxz1M
12:58 Tandis que chacun sait qu'il s'agit d'un modèle de Renault!
12:51RT : Et , c'est de la délation aussi ? Le travail d’investigation des journalistes permet de révéler la corrupti… https://t.co/dXQYGuk9Io
12:51RT : Le ministre écologie minimise sa responsabilité il plaide l’ignorance et le pardon concernant les repas somptueux s… https://t.co/LhGvOKS5R1
12:47RT : Un défilé du 14 juillet presque parfait https://t.co/MjPZIXUI9g
12:47RT : Sondage : 89% des hommes pensent que le clitoris est un modèle de Toyota https://t.co/FdUUwenjeF
07:52Découverte à Limoges d'un parchemin de l'ordre de Grandmont datant de 1496 https://t.co/NbP7Wbp4QJ https://t.co/mPOD0mqX9l
07:46# # - -Vienne : A Clédat, la pause nature s’impose -> https://t.co/Ia2O2vr9Yt
07:40# # - : Quel futur pour l'îlot Elie-Berthet? -> https://t.co/zMs31MMn5t
07:37# # - -Vienne : 1001 Notes s’ouvre au Zénith de Limoges -> https://t.co/aKiWwRFXzR
07:35Région : La croissance économique ralentit -> https://t.co/DuwYyEZWQD
07:33# # - -Vienne : Pas si simples que ça! -> https://t.co/WrMAkEOlWz
23:45France : Le cabinet de curiosité de Saint-Pardoux -> https://t.co/vV7qC0hGPF
19:30Corrèze : Il recherche les familles de Poilus français oubliés -> https://t.co/Dy68bmW5qL
19:28Châteauroux : Des sportifs de l’extrême attendus à la Martinerie -> https://t.co/uoWq7XKQiS
19:23Indre : La ministre des Transports se veut rassurante sur le POLT et l’A20 -> https://t.co/u8JcL2TKc8
19:03Campagne : Un été d’animations à Campagne -> https://t.co/esGfgfTlHM
18:53Dordogne : Chez les pompiers la maison brûle | L'Echo https://t.co/f4ISQR8c76 via
18:27Dordogne : Chez les pompiers la maison brûle -> https://t.co/LRQ9PrlL19
16:13Sarlat-la-Canéda : Très beau spectacle de Peiraguda aux Enfeus -> https://t.co/27Ysxk7s1p
16:10Sarlat-la-Canéda : Ferveur pour la fête Nationale -> https://t.co/lTf90hZ07T

Aider les collectivités à la transition

Énergie

Le SDE 24 vient de renouveler une convention avec la Banque des territoires  permettant aux collectivités de bénéficier de prêts dans le cadre de la réalisation de travaux permettant la transition énergétique pour lutter contre le réchauffement climatique.

Signée il y a deux ans la première convention a connu un vrai succès et a permis le prêt entre 2017 et 2018 de 3,7 millions d’euros par la Banque des territoires permettant par effet de levier plus de 40 millions d’euros d’investissements pour les collectivités.
Le syndicat départemental d’énergies de la Dordogne est « un aménageur du territoire », selon son président Philippe Ducène, « nous avons l’image de creuseurs de tranchées pour le gaz ou l’éclairage public, mais ce n’est pas uniquement ce que nous faisons, nous sommes aussi un syndicat de la transition énergétique puisque nous sommes coordinateurs des plans climat. Je suis d’ailleurs très fier de faire partie d’une communauté d’agglomération (Le Grand Périgueux) qui est la deuxième ou troisième de la Région Nouvelle Aquitaine à signer une PCAET (Plan climat air énergie territoire) qui va déterminer notre avenir sur le changement climatique car il définit sous l’impulsion de Jacques Auzou, des objectifs très ambitieux jusqu’à 2030 et au delà. C’est tellement dans nos gènes que nous lancerons bientôt un document stratégique départemental qui sera une synthèse de PCAET de tout le département ».
Outre ces missions d’aménagement du territoire, le SDE a également pour mission le conseil énergétique sur les bâtiments publics des communes et des intercommunalités. Le service conseil en énergie du SDE effectue des études sur les bâtiments communaux et des EPCI. « Après ces études, la collectivité peut demander des études plus fines et nous leurs proposons plusieurs scenarii parmi lesquels ils font leur choix. Nous avons par exemple un cadastre solaire qui permet de dire aux collectivités quels sont les bâtiments éligibles au photovoltaïque en fonction de l’orientation des bâtiments. Une fois qu’ils ont fait leur choix il faut financer tout cela, ça se fait pour une part par la collectivité, mais aussi avec des aides comme celles de l’ADEME ou du SDE entre autres. Il y a deux ans, nous avons signé une première convention avec la Banque des territoires qui dépend de la Caisse des dépôts et nous ne pensions pas qu’il y aurait tant de projets proposés et la Caisse des dépôts a souhaité continuer cette aventure car ça a vraiment bien marché », explique Philippe Ducène qui précise que le service en charge des études a reçu le label Conseil en énergie partagée, qui est gage d’un projet d’aménagement utile dans la lutte contre le réchauffement climatique.
Et Zili Fu directeur territorial de la Banque des territoires en charge des départements de la Dordogne et de la Corrèze d’abonder en ce sens. «  Il y a deux ans nous étions un peu frileux, mais grâce au travail du SDE, nous avons accordé des prêts pour le financement à hauteur de plus de 3,7 millions ce qui, par effet de levier, a permis 40 millions d’euros d’investissements sur l’ensemble du département sur l’éclairage public ou sur des bâtiments pour la transition énergétique. Le SDE joue un rôle incontournable et nous, via la Banque des territoires, nous sommes des accompagnateurs de la politique de l’État pour la vie quotidienne des Français en terme de logement, de déplacements, de transition énergétique, territoriale et même démographique avec le vieillissement de la population. Nous accompagnons les collectivités qui sont un peu délaissées par les financeurs classiques (banques privées) pour appuyer cette politique sur les territoires. Nous apportons un accompagnement financier pour appuyer l’expertise du SDE dans ses diagnostics énergétique. C’est donc un partenariat gagnant-gagnant. C’est un enjeu politique et sociétal vis-à-vis du dérèglement climatique et c’est aussi un enjeu financier car il y a besoin de beaucoup de moyens pour accompagner tout ceci. C’est pourquoi nous avons des offres de financement importantes et conçues pour les collectivités avec des amortissements très longs pouvant aller de 25 à 45 ans pour les bâtiments dont 5 ans de pré-financement. Ce sont des financements limpides et avec très peu d’auto-financement nous finançons parfois à 100 % un projet jusqu’à 5 millions d’euros. Mais nous intervenons également sur des petits projets. Sur ceux sur lesquels nous sommes intervenus en Dordogne, le besoin en financement des collectivités était compris entre 200 000 et 500 000 euros et parfois moins, des prêts qui en principe n’intéressent pas vraiment les banques classiques ». La présence de la Banque des territoires dans le montage financier d’un projet de collectivité a également souvent pour effet de rassurer les autres financeurs.

Philippe Jolivet