Fil info
20:29Dordogne : Chasse au syndicaliste à la Sobéval -> https://t.co/9IBNUkTIvO
18:41Indre : Un nouveau jumelage sur fond de projet économique -> https://t.co/jOjQQAwo70
18:40Indre : 200 lycéens pour le climat -> https://t.co/ghQqNEAhih
18:39Indre : [intégral] Entre traditions et innovations -> https://t.co/7OJxmkL5je
18:07RT : Ce qui se passe ici avec la liaison Perpignan-Rungis c’est aussi la conséquence de la libéralisation du fret ferrov… https://t.co/Ubew1U4Aei
17:55RT : Tête de liste pour les européennes, a fait face sur à la vulgarité absolue d'un improbable… https://t.co/tDujckou22
17:24RT : Pour l'humain et la planète d'abord ! était à la marche à Paris. https://t.co/7KKSQc6Mfg
17:24RT : Le glyphosate pollue, le glyphosate est un poison. C'est la raison pour laquelle nos députés européens se battront… https://t.co/qlP87HuAuO
16:47Saint-Gaultier : Gérard Laude expose ses œuvres pour la première fois -> https://t.co/kasdDr0c7A
16:44La Châtre : Une résidence pour seniors dans le quartier Saint-Lazare -> https://t.co/fnvOlrcuSH
15:41Périgueux : Apprentissages et travaux -> https://t.co/RklGmcjxRW
14:22Boulazac : Mobilité danoise et gourmandises à Métro -> https://t.co/1zzKln03hk
11:34RT : La déontologie et la liberté d'expression convoquées à leur tour par la DGSI https://t.co/LJGceBICkS
11:22RT : ⚠️ [] ⚠️ La est placée en ⛈️ par . Des averses à caractèr… https://t.co/G3WCoSiLEe
09:46RT : La est en alerte jaune aux 🌩️. Soyez prudents dans vos déplacements et si vous pratiquez u… https://t.co/paTzzgZeGb
07:59France : Brossat : « Les 5% sont à portée de main » -> https://t.co/72MgMbyeNJ
07:51# # - : Hervé Labetoulle ancien résistant, partage son histoire -> https://t.co/ZWbLrKNqam
07:49# # - : A hurler de silences... -> https://t.co/zobI35vBDL
07:47# # - -Yrieix-la-Perche : Contes en musique pour Coquelicontes -> https://t.co/a2L8gOLnu1
07:46# # - : Le club de foot prépare ses 70 ans -> https://t.co/AxopmlqSew
07:44# # - -Yrieix-la-Perche : Rester actif et bien se nourrir pour être en forme -> https://t.co/rqEZf8Evjh
07:39# # - : Aurora, sur la route de la créativité et des festivals -> https://t.co/FDhPQDMGlr
07:38# # - : 3 jours de fête et des nouveautés -> https://t.co/6ErmOQw6me
07:35# # - -sur-Vienne : Les composteurs partagés -> https://t.co/QgLTGM6cmq
07:34# # - -Junien : Un Rabelais toujours jeune à La Mégisserie -> https://t.co/lKxTzzJeNt
07:32# # - -Junien : De la danse poignante sur la scène de La Mégisserie -> https://t.co/rBbaf2waIK
07:29# # - : Retrouver sa part d’enfance avec la nouvelle saison de l'Opéra de Limoges -> https://t.co/AxX86V6MPC
07:27# # - : Le jeu fait sa fête demain à la ludothèque -> https://t.co/mFm0lcQVtl
07:24# # - -Vienne : Une programmation culturelle riche pour le vaste territoire d'ELAN -> https://t.co/F0MJRWER7s
07:22# # - -Germain-les-Belles : Le circuit du Martoulet inauguré -> https://t.co/zQuhQW6D3t
07:20Région : « Le contournement Est (de Limoges) n’est pas enterré » -> https://t.co/Zg61eSc3xo
07:16France : Les bébés entassés comme la volaille en batterie? -> https://t.co/XmsVUyIRng
07:13Région : Vins Noirs offre le premier prix du roman policier Francophone -> https://t.co/wwgCLJwSEp

L’application Permis de sauver s’implante en Dordogne

Sécurité

Depuis le 3 mai, le centre départemental d’appel d’urgence des sapeurs-pompiers de la Dordogne, expérimente l’application « Permis de sauver », qui vise à mobiliser les citoyens secouristes à proximité, dans des situations d’urgence.
Lors de la conférence de presse organisée par le SDIS,  le colonel François Colomès, la directrice de cabinet du préfet de Dordogne, Magali Caumont, et le co-fondateur de l’application Permis de sauver, Ganème Asloune, ont signé la convention relative à l’utilisation de l’application.
Cette signature officialise un partenariat des pompiers de Dordogne avec Permis de sauver, qui permettra d’augmenter les chances de survie des victimes.
Obtenir les premiers secours rapidement
L’application va permettre de mettre en relation les sapeurs-pompiers avec les citoyens qui ont un diplôme de secouriste et qui sont inscrits sur Permis de sauver. Le principe est d’assurer les premiers secours aux victimes, en effet
lorsque le 112 ou le 18 est composé, les pompiers, qui mettent en moyenne dix-sept minutes pour intervenir, vont pouvoir entrer en contact avec les secouristes citoyens, qui sont à proximité de la victime et qui sont géolocalisés sur l’application, pour qu’ils viennent effectuer les premiers gestes de secours.
Le co-fondateur de Permis de sauver, Ganème Asloune, a rappelé à quel point une prise en charge rapide peut sauver des vies :
«  L’idée est que les citoyens et les secouristes travaillent main dans la main. L’intérêt de l’application est de s’occuper des victimes le plus rapidement possible ». L’application compte déjà 20 000 utilisateurs qui ont un diplôme de secouriste et qui peuvent intervenir.
Le colonel François Colomès est très heureux de ce partenariat, qui permet de moderniser les moyens d’interventions : «  Avec Permis de sauver, les chances de survie augmenteront dans notre société. Nous sommes en accord avec la loi de modernisation de la sécurité civile et évidemment que nous souhaiterions que le nombre de secouristes de 1er niveau s’étende, pour aider les secours  ».
Ce partenariat est une excellente initiative, qui permettra de sauver plus de vies et de réduire le temps d’intervention, qui est très important car chaque minute compte.
Lucas Plazanet