Fil info
17:02Bergerac : Ce soir, c’est Suzane qui est concert et c’est gratuit ! -> https://t.co/rEf4QIHVv9
16:51RT : | ♻️ La rentrée approche et vous souhaitez vous équiper ? 🤝 Développée par Limoges Métropole, utili… https://t.co/AxCI2QdOOh
16:50RT : Je suis co-signataire de cette lettre initiée par . Nos ports doivent s’ouvrir à l’accueil des migrants e… https://t.co/U2cUwTKTGj
16:49RT : POUR NE PAS OUBLIER / NOT TO BE FORGOTTEN; il y a 20 ans, le 17 août 1999, 5 sapeurs-p… https://t.co/ox7GKoiBER
15:05RT : Si ma vaillante petite moto arrive à gagner le Plateau des Mille Vaches, arrivée prévue ce dimanche matin. Hâte hât… https://t.co/dS3vK5atAV
07:17Région : Fruits et légumes: pourquoi les prix flambent -> https://t.co/N8Bl5r7dB6
07:14# # - -Vienne : Donner ou vendre plutôt que jeter -> https://t.co/VEigJi41bE
07:14# # - -Vienne : Donner ou vendre plutôt que jeter -> https://t.co/OizjBr2SD4
07:10Région : Comborn, un patrimoine millénaire -> https://t.co/EywYvuMWtL
07:03Région : Les élevages régionaux marqués par des productions en baisse -> https://t.co/SRlXUx9oF7
06:44Bergerac : La démonstration de force vaut pour Périgueux -> https://t.co/aR0EIEhCxJ
06:11Rampieux : 3 bus détruits dans un incendie entraînent du chômage technique -> https://t.co/cTRfaQmFhK
05:50Calviac-en-Périgord : Accident : un motard de 20 ans gravement blessé -> https://t.co/glOSDiWCRo

L’application Permis de sauver s’implante en Dordogne

Sécurité

Depuis le 3 mai, le centre départemental d’appel d’urgence des sapeurs-pompiers de la Dordogne, expérimente l’application « Permis de sauver », qui vise à mobiliser les citoyens secouristes à proximité, dans des situations d’urgence.
Lors de la conférence de presse organisée par le SDIS,  le colonel François Colomès, la directrice de cabinet du préfet de Dordogne, Magali Caumont, et le co-fondateur de l’application Permis de sauver, Ganème Asloune, ont signé la convention relative à l’utilisation de l’application.
Cette signature officialise un partenariat des pompiers de Dordogne avec Permis de sauver, qui permettra d’augmenter les chances de survie des victimes.
Obtenir les premiers secours rapidement
L’application va permettre de mettre en relation les sapeurs-pompiers avec les citoyens qui ont un diplôme de secouriste et qui sont inscrits sur Permis de sauver. Le principe est d’assurer les premiers secours aux victimes, en effet
lorsque le 112 ou le 18 est composé, les pompiers, qui mettent en moyenne dix-sept minutes pour intervenir, vont pouvoir entrer en contact avec les secouristes citoyens, qui sont à proximité de la victime et qui sont géolocalisés sur l’application, pour qu’ils viennent effectuer les premiers gestes de secours.
Le co-fondateur de Permis de sauver, Ganème Asloune, a rappelé à quel point une prise en charge rapide peut sauver des vies :
«  L’idée est que les citoyens et les secouristes travaillent main dans la main. L’intérêt de l’application est de s’occuper des victimes le plus rapidement possible ». L’application compte déjà 20 000 utilisateurs qui ont un diplôme de secouriste et qui peuvent intervenir.
Le colonel François Colomès est très heureux de ce partenariat, qui permet de moderniser les moyens d’interventions : «  Avec Permis de sauver, les chances de survie augmenteront dans notre société. Nous sommes en accord avec la loi de modernisation de la sécurité civile et évidemment que nous souhaiterions que le nombre de secouristes de 1er niveau s’étende, pour aider les secours  ».
Ce partenariat est une excellente initiative, qui permettra de sauver plus de vies et de réduire le temps d’intervention, qui est très important car chaque minute compte.
Lucas Plazanet

nike air max 90 Shoes