Fil info
11:07Région : Elections:A trop tirer sur la corde... -> https://t.co/9ETLeam3AZ
11:04Région : Les morsures de chien cause d’accidents de travail de postiers -> https://t.co/nHpaVKTTXm
22:40 Garder la mémoire pour soutenir notre tête !
21:33RT : Élections européennes : en Dordogne, les premiers résultats tombés donnent tous le RN en tête. Mauvaise soirée...
20:10RT : Tulle : bureau Latreille À où a voté François Hollande. Résultats : LREM 88 voix ; RN 65 voix ; PS 59 voix... Derr… https://t.co/mb1zchRGEP
19:54Châteauroux : Les lauréats Escapages désignés après une année de folles lectures -> https://t.co/L0Vj5HGXEk
19:49Châteauroux : L214 alerte sur le poids climatique de la viande -> https://t.co/tOeR7S7USK
19:47Le Blanc : Système de santé : chronique d’un « désastre annoncé » -> https://t.co/7zFDM3eJQx
19:45La Châtre-Langlin : Les « vieilles grands-mères » font recette -> https://t.co/ALcryrABfA
18:52Périgueux : Le climat a besoin du ferroviaire -> https://t.co/0m4H9LPq7M
18:49Périgueux : 220 Périgourdins ont défilé pour défendre l’avenir -> https://t.co/dmol3fv1uf
16:49 En espérant qu'ils ont rempli leur devoir de citoyen avant !
15:12Corrèze : Le tourisme à la mode virtuelle -> https://t.co/ETYmnaKlXZ
14:10 Toujours, toujours ✌️✌️
14:01 Il est sérieux monsieur le maire
12:43Élections européennes : le taux de participation à midi en Dordogne est de 25,06 % (contre 19,59 % en 2014 et 16,44 % en 2009).

Lettre ouverte à la députée

Le comité de défense de l’hôpital et de la maternité vient de rendre publique une lettre ouverte destinée à Jacqueline Dubois députée de la quatrième circonscription de Dordogne.
L’association a pris connaissance du projet de loi « Ma santé 2022 », qui est présenté aux députés depuis le 15 mars 2019. Elle s’inquiète de son contenu et de la manière de le faire approuver.
En effet, il est prévu six ordonnances pour légiférer, « cela réduit le débat à sa plus simple expression et empêche la présentation d'amendements susceptibles d'améliorer les propositions présentées pour préserver le service public de santé dans nos territoires ruraux ». Ce texte et les ordonnances à venir portent entre autres sur les hôpitaux de proximité. Le projet de loi prévoit de « labelliser 500 à 600 hôpitaux de proximité », d’ici 2022.
Le comité par la voix de sa présidente Nicole Marty explique ce qu’est un hôpital de proximité d’après le projet.
« Ces établissements assureront exclusivement les missions hospitalières suivantes : activités de médecine polyvalente, soins aux personnes âgées, soins de suite et de réadaptation, suivi des maladies chroniques les plus fréquentes, consultations avancées
de spécialités médicales, chirurgicales avec le support des établissements voisins, des plateaux techniques ouverts aux professionnels de santé de ville (imagerie, biologie, et explorations) ou un accès organisé avec les établissements voisins, des équipes mobiles de soins, des équipements de télémédecine ».
D’où une très forte inquiétude,  « dans ces conditions, nous allons perdre les urgences, la maternité, la chirurgie ambulatoire » et la volonté pour l’association que l’hôpital de Sarlat « ne soit pas labellisé hôpital de proximité » car, explique-t-elle, « nous voulons que les futures mamans doivent pouvoir accoucher à Sarlat, que les urgences doivent être maintenues à Sarlat et qu’enfin, la chirurgie ambulatoire doit être pratiquée, pleinement, à Sarlat ». L’association, devant l’inquiétude des Sarladaises et Sarladais,
demande expressément à la députée qu’elle apporte, « des réponses à ces questions et des éclaircissements sur le devenir de notre hôpital ». A noter que les hôpitaux de Belvès et de Domme sont devenus hôpitaux de proximité en 2016.
P. P.