Fil info
01:42RT : Peinée d’apprendre ce soir le décès de Gérard Vandenbroucke, président de , vice-prés de la… https://t.co/OpoA3Zr9Ot
01:42RT : Gérard Vandenbroucke est parti ce soir après un long combat contre la maladie. Homme engagé, avec des convictions s… https://t.co/8DZ9kNj9c7
21:00Indre : Ian Brossat, tête de liste PC aux Européennes, demain dans l’Indre -> https://t.co/s2mM7rZ8bC
20:58Indre : E. Macron face à l’entreprise -> https://t.co/tYGEyi80Kx
19:38Région : Vie et mort d’un club sportif: quand trop, c'est trop! | L'Echo https://t.co/QmzR1p5h55 via
18:52RT : [🏆🗳 Mobilisation Générale !!!] On est une nouvelle fois en liste pour les ! Alors on a besoin de votre so… https://t.co/oi8EpoZCNU
18:10RT : Lors de sa commission permanente qui s'est tenue aujourd'hui, le conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a voté une… https://t.co/unwgDAWjIP
18:10RT : 🎊👉FESTIVAL AUX CHAMPS 👍😊 Rendez-vous JEUDI 21 FÉVRIER à 16H pour découvrir les premiers noms !!! 💥CONCOURS 💥 Ga… https://t.co/1HVVlDkLDX
17:22Dordogne : Jean-Philippe Granger dans un fauteuil pour six ans -> https://t.co/RVSvJjYYIS
17:22Lors de sa commission permanente qui s'est tenue aujourd'hui, le conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a voté une… https://t.co/unwgDAWjIP
17:02Sarlat-la-Canéda : Le grand débat débouchera-t-il sur du concret ? -> https://t.co/57px26e5G1
16:21RT : Compte rendu du SNUipp87 du Cden de ce jour : 14 classes fermeront et 8 ouvriront en septembre 2019… https://t.co/vBbKW6b112
16:21Après le CDEN de ce matin : rien de nouveau concernant le projet de carte scolaire présenté hier et publié dans notre édition de ce jour.
16:00Trélissac : La commune s’engage dans le sport sur ordonnance -> https://t.co/WRGi8arfLO
15:56RT : : stéphane ostrowski attaque le aux prud’hommes
15:48 ce n'est qu'un début....continuons le....
15:31Argenton-sur-Creuse : Victoire des défenseurs de la gare ! -> https://t.co/755BJMTeaz
14:38RT : C'est bien beau de vouloir CHANGER LE MONDE. ✊🌏✊ Mais y a un moment, on peut pas boire son CAFÉ dans un Ché Gu… https://t.co/HliiWSFUTZ
14:13RT : Alain Juppé, premier homme politique condamné à entrer au https://t.co/o69hV4IkTS
14:10Neutralisation de la voie de droite entre les échangeurs n°37 « Boisseuil » et n°28 « Grossereix » sur l’autoroute… https://t.co/mdkj3AbYks
14:07Dordogne : Incertitudes sur l’avenir de Condat -> https://t.co/mruMxrPUAb
13:51 en vidant les etangs, il y a une serie a produire tellement il y avait de curieux qd chichi etait roi,
12:56Tulle : Le téléfilm « Meurtre en Corrèze » recherche des figurants -> https://t.co/PLUWz4NzoX
12:37Région : Vie et mort d’un club sportif: quand trop, c'est trop! | L'Echo https://t.co/lObLn8tbDH via https://t.co/izT1fh7mXG
12:16RT : Tous unis contre toutes les formes de racisme et d'antisémitisme rdv lundi 18 février à 18h devant l'école Simone… https://t.co/qu7utpT8b8
12:00Tous unis contre toutes les formes de racisme et d'antisémitisme rdv lundi 18 février à 18h devant l'école Simone… https://t.co/qu7utpT8b8
11:29 C'est que ce n'est pas le débat que vous cherchiez mai… https://t.co/ezvpCqvKVk
10:40RT : France : Le tribunal administratif annule l’arrêté d’expulsion de l'artiste René Bokoul -> https://t.co/yOyh2s8UBP
09:59RT : France : Le tribunal administratif annule l’arrêté d’expulsion de l'artiste René Bokoul -> https://t.co/yOyh2s8UBP
09:41Région : Gibo fait la tête à la fac -> https://t.co/mrEwm78VQj
09:39Région : Les étudiants au service de la prévention routière -> https://t.co/g6H587qvTD
09:37# # - -Vienne : 14 fermetures de classes au lieu de 17 , encore trop pour les syndicats -> https://t.co/6OXHYQjAe6
09:35# # - -Vienne : Fermeture du PADE : recul de l’accès au droit des étrangers -> https://t.co/ManYacVHdi
09:32# # - -Vienne : Limoges Métropole, investir et préserver l’avenir -> https://t.co/X0nvPHLEcP
09:29France : Le tribunal administratif annule l’arrêté d’expulsion de l'artiste René Bokoul -> https://t.co/yOyh2s8UBP
07:49# # - -Vienne : Cambriolages : les auteurs interpellés et emprisonnés -> https://t.co/d6WCOzXfbK
07:48France : Dans l'Indre, Macron prend le pouls des ruraux -> https://t.co/FHPVLx50cX

La disparition des services publics en milieu rural inquiète les élus

Un débat inattendu est venu conclure la session budgétaire du conseil départemental hier matin, celui de l’accélération de la disparition des services publics en milieu rural.
C’est un constat qui en dit long. Le réseau des trésoreries en Dordogne est en train de se réduire comme peau de chagrin. Ce qui n’est pas sans poser un certain nombre de problèmes. Syndicats et élus ont beau tirer le signal d’alarme, rien n’y fait l’Etat continue à avancer en rouleau compresseur et à fermer les trésoreries les unes après les autres avec la régularité inquiétante d’un métronome bien huilé. « La plupart d’entre elles pourraient disparaître d’ici 2022 en vertu d’une décision irréversible », s’alarme l’élue de Saint-Astier Elisabeth Marty, pour qui il s’agit là d’un « recul et d’un affaiblissement pour les territoires ruraux ». Cette disparition progressive des services publics en milieu rural n’est certes pas nouveau, mais dans le contexte actuel, marqué par une demande de davantage de justice sociale, elle interpelle, d’autant que les premières victimes des ces disparitions sont souvent les plus modestes. « C’est de la proximité qui s’en va », regrette Germinal Peiro. « L’organisation de l’Etat pose question », avance-t-til. « Comment rendre un territoire attractif quand les services publics foutent le camp ? », s’interroge à son tour Didier Bazinet. Il est encore question de service public au moment de voter une motion relative au fonctionnement de la ligne ferroviaire Sarlat-Bordeaux via Périgueux. Les élus estiment en effet que la SNCF ne fait rien pour encourager les usagers à emprunter le train. Au contraire, tout serait fait pour les dégoûter et leur faire préférer un autre mode de déplacement. Or, cet axe présente un intérêt certain. « ça fait 25 ans qu’on se bat pour un direct Sarlat-Périgueux, mais ce n’est pas dans la culture de la SNCF », peste Jacques Auzou. « Pourtant, Périgueux, ce n’est pas rien. C’est 800 000 passagers par an. Mais visiblement il y a un désintérêt pour un territoire comme le nôtre. Il y a un refus de prendre en compte l’aménagement du territoire ». La réponse de l’Etat ne tardera pas et viendra en aparté par la voix du préfet au cours du traditionnel déjeuner de fin de session budgétaire. Pour lui, il importe peu à l’usager de savoir qui de l’Etat ou des collectivités locales assure la couverture d’un service public, l’important est qu’il existe. Sourire désaprobateur des élus, ce n’est pas sans conséquences sur les finances locales, assez mises à mal ces derniers temps.
Le budget voté
Et finalement, le vote du budget, qui s’est soldé par une classique opposition droite/gauche, n’est qu’un résumé de cette inquiétude pour les services publics. Pour l’élu communiste Jacques Auzou en effet, ce budget reflète bien la volonté du Département de « rester un outil de solidarité pour les populations les plus fragiles, au-delà de ses compétences, que ce soit avec l’aide aux associations, la culture, le sport ». Un point de vue bien évidemment pas partagé par l’élu de droite Thierry Boidé pour qui la majorité « ne maîtrise pas la dépense publique ». Traduction, il faut couper là où l’on peut et se concentrer sur les strictes compétences de la collectivité, et donc, grapiller sur les aides aux communes, aux associations, etc. Un point de vue peu ou prou partagé par l’autre tête de l’opposition Dominique Bousquet, qui prévient qu’il « ne faudrait pas que la communication devienne une méthode de gestion ». Il faisait bien évidemment allusion à la déviation de Beynac, ce qui a permis à Germinal Peiro de remettre dix balles dans la machine pour expliquer que les travaux d’aménagements de la traverse posaient problème lorsque des autocars croisent des camions et qu’il ne faudrait pas que s’y produise un nouveau Puisseguin. Cela n’a pas empêché le budget d’être adopté par 38 voix pour contre 12 voix.