Fil info
10:38Bergerac : Téléthon : moins de recettes mais toujours autant d’espoirs -> https://t.co/tlagS6K8Ls
09:26France : L'actualité en France à 9 heures -> https://t.co/ksSbs37h0Y
08:29 d'agriculture - -Vienne : Quel président à la Chambre d'agriculture après Jean-Marie Delage?… https://t.co/Oh7SMjFZsO
08:26 # - -Vienne : 16e recensement, décollage imminent -> https://t.co/t7mV3P91WF
07:58France : Les Steva veulent du concret -> https://t.co/rA8Xgxx9HC
07:46Région : Un bon début d’année pour les ventes aux enchères -> https://t.co/pYOxVrUEUN
21:22Saint-Sulpice-le-Guérétois : Le travail du bois, une passion, un métier | L'Echo https://t.co/Vdq0ECnUrO via
20:52 Engendrer..
20:51 L’écologie n’a rien à voir avec tout ça !!! Vous ne savez rien de ce que peut engendré ce… https://t.co/W12hCtgkST
19:53Brive-la-Gaillarde : Solidaire est le Secours Populaire -> https://t.co/pmngsMMHRb
19:47 Le cri de soulagement du Patrimoine et de la biodiversité 🐾🌳🌍
19:08Indre : 258 millions d’euros pour un an -> https://t.co/3qu1tQJEnK
18:12Plus que jamais Président des Régions de France… https://t.co/cwZ8G394sk
17:52Dordogne : Le parti socialiste compte sur ses valeurs pour retrouver des couleurs -> https://t.co/x71S0Ovl7u
17:49Beynac-et-Cazenac : Déviation : le cri de colère des entreprises -> https://t.co/uEmRSQEDBv
17:28RT : Les agents des finances publiques ont protesté à Tulle contre 17 suppressions de postes en https://t.co/TebYxVnJE7
17:20RT : En fin de cortège, on rend hommage au ⁦⁩ ⁦⁩ Par le… https://t.co/7Pw3YkiwHx
17:10Périgueux : Nouvelle saignée aux impôts -> https://t.co/fIsU0LOw5Y
16:54Sarlat-la-Canéda : A vos agendas 2019 -> https://t.co/hXvkLBbxtE
15:57RT : En fin de cortège, on rend hommage au ⁦⁩ ⁦⁩ Par le… https://t.co/7Pw3YkiwHx
15:53Marsac-sur-l'Isle : Un salon de passionnés à l’ambition régionale -> https://t.co/PYalTw0ytJ
15:37Mérigny : Les seuils de l'Anglin arasés cette année -> https://t.co/UnmtKOBc0c
15:32Indre : Le photovoltaïque au centre des vœux -> https://t.co/xqPyrT2nf2
15:26RT : Pour conquérir le numérique, « La Marseillaise » a un besoin vital de votre soutien https://t.co/zsWebVd2tu

Grand débat national : pour l’Adecr, il faut débattre

Alors qu’André Laignel, le premier vice-président de l’AMF invite les maires à ne pas prendre part au grand débat national, Vianney Le Vacon, le président de l’Adecr, invite au contraire à ouvrir grand le débat.
Selon le président de l’Adecr en effet, « pour sortir de la crise ouverte par le mouvement des gilets jaunes, notre pays a besoin d’un grand débat national avec à l’issue des décisions prises conformes et respectueuses de la volonté exprimée par les citoyens. En ce sens, je ne partage absolument pas l’idée développée par André Laignel à Périgueux ».
Au contraire, estime Vianney Le Vacon, « il n’y a que par le débat, la confrontation d’idées que nous pourrons tous ensemble sortir de la crise et non pas, comme le souhaitent le président Macron et son Premier ministre de droite, Edouard Philippe, laisser le pays s’enfoncer dans un cycle de violences qui ne servent que leurs intérêts, en cherchant à tout prix à discréditer les gilets jaunes. La solution ne peut être que politique et non autoritaire ! »
Le président de l’Adecr rappelle encore que « cela fait des années que notre système politique est à bout de souffle, que des colères s’expriment, que la République se perd dans l’explosion des inégalités, l’abandon des territoires, notamment la ruralité, le démantèlement des services publics et du sens de l’intérêt général. Oui, la cinquième République est à l’agonie. C’est la principale difficulté auquel se heurte le président Macron avec dans le même mouvement l’émergence incontournable de la question sociale.
Voilà pourquoi Vianney Le Vacon invite élus et maires à ouvrir en grand « les vraies maisons du peuple que sont les mairies. Vous avez pleine et entière légitimité pour le faire. Vous, qui êtes si maltraités depuis des années par les logiques libérales à l’œuvre. Les communes, aux côtés des départements, sont les premiers et décisifs maillons de notre démocratie. Quoi de plus de plus logique de lancer le débat à ce niveau, face à l’exigence d’une démocratie de proximité, plus directe, une démocratie organisée de façon plus horizontale que verticale ».
Et de citer « le véritable succès des cahiers de doléances lancés par l’association des maires ruraux de France en témoigne avec l’opération inédite Mairie ouverte. L’urgence sociale et territoriale, l’urgence démocratique et l’urgence environnementale exigent des réponses rapides et collectives».
Et surtout, prévient Vianney Le Vacon, « ne laissons surtout pas ce débat confisqué et instrumentalisé par un président dont on voit bien aujourd’hui les difficultés jusque dans l’organisation de ce grand débat national. Alors, oui, débattons-en tous ensemble, citoyens, gilets jaunes, salariés, jeunes et retraités, urbains, ruraux dans un grand débat du local au national pour de nouveaux droits pour tous, qui ne pourra déboucher que sur une nouvelle République et un processus de Constituante ».