Fil info
07:57# # - -Vienne : LO, le camp des travailleurs... toujours -> https://t.co/Mow1BrQjOq
07:55Région : Pour une meilleure prise en charge des personnes âgées -> https://t.co/71261YTkIZ
07:53Région : Gérard Vandebroucke; une idée certaine de l’intérêt public -> https://t.co/C3WlEXELUP
07:50Région : Ian Brossat: les Européennes, un enjeu de proximité -> https://t.co/k9t4XVAG7O
19:45Indre : Les Gilets jaunes ont convergé vers Le Blanc, samedi -> https://t.co/bfiI9kPhuJ
19:42Indre : Le Racc a tenu une mi-temps -> https://t.co/e0v3QT3nb0
19:38Indre : Déols élimine Le Poinçonnet -> https://t.co/7tbb3lRMVx
19:18Sarlat-la-Canéda : Sarlat « Jaune » de monde -> https://t.co/COjSLlHXwY
19:14Dordogne : Démonstration de force pour Beynac -> https://t.co/eTd39JRnkf
18:53 Qui c'est qui a dit déjà sur une radio : "ferme ta gueule... Ferme ta gueule". On dédie ces mots à Valls
18:52RT : Ça vient donner des leçons sur l’antisémitisme mais ça manifeste avec l’extrême droite en Espagne. Honte à vous… https://t.co/7IfSLQYbA5
18:52RT : Je souhaite que la colère sociale s'exprime dans les urnes à l'occasion des élections européennes. sur… https://t.co/gbJfKNMXjg
18:51RT : Corrèze : Le syndicat CGT en progression dans la Fonction Publique -> https://t.co/00ty93koSo
18:38Périgueux : Les jeunes sapeurs-pompiers récompensés de leur engagement -> https://t.co/zYXMJsV5Tl
18:28Sarlat-la-Canéda : Les travaux du futur pôle culturel reprennent -> https://t.co/wyRlS6efVQ
17:54Corrèze : Le syndicat CGT en progression dans la Fonction Publique -> https://t.co/00ty93koSo
17:49Chameyrat : L’Agglo touchez pas à notre eau ! -> https://t.co/z0VQpuql6b
13:35Egletons : Un forum détecteur de profils | L'Echo https://t.co/RBvrrgS8xu via
13:31Corrèze : Surendettement : la précarité au cœur des dossiers | L'Echo https://t.co/ZZ7h4gSQOl via
13:29Tulle : Le téléfilm « Meurtre en Corrèze » recherche des figurants | L'Echo https://t.co/88Vf1RrDTa via
09:51À méditer par tous ceux prompts à dénigrer, critiquer voir insulter et grands adeptes de surtout ne pas s’engager d… https://t.co/Nze61oo9zW

Le centre départemental de PMA souffle ses 30 bougies

Le centre de procréation médicalement assistée fête ses 30 ans d’existence. 30 ans au cours desquels, avec l’évolution des techniques,
2 430 enfants ont pu naître grâce à une équipe pluridisciplinaire de professionnels de santé.

A l’heure où le débat est relancé sur la PMA pour toutes, il est un anniversaire célébré en toute discrétion, celui des 30 ans d’existence du centre départemental de procréation médicalement assistée, situé depuis son origine, au sein de la polyclinique Francheville. Il y a 40 ans, le 25 juillet 1978, le premier bébé né par fécondation in vitro (FIV), la Britannique Louise Brown, voyait le jour. Il faudra ensuite attendre le 24 février 1982 pour que le premier bébé né par FIV (ou bébé éprouvette) naisse en France, il s’agira d’Amandine.
Une petite révolution dans le monde de la médicine qui intéressera Marc Amouroux, médecin biologiste qui, dès 1984 et avec son confrère le gynécologue Jacques Hourcabie, partira chercher ces techniques non encore enseignées. Dès 1985, ils travailleront sur la première insémination. Puis l’année suivante, sera réalisée la première grossesse par FIV, qui débouchera par la première naissance en Dordoge, en février 1987 : une petite Amandine. « A l’époque, il y avait beaucoup d’obstacles », se souviennent les pionniers qui exercent encore aujourd’hui.
Ce n’est toutefois qu’en 1988 qu’une commission de médecine biologique à la procréation est mise en place et que la Dordogne obtient l’autorisation ministérielle pour son centre de PMA. Au fur et à mesure que les années passent, les techniques évoluent et s’améliorent. « Aujourd’hui, elles sont arrivées à maturité, avec notamment la congélation des ovocites».
Bien que situé au sein de la clinique Francheville et fonctionnant avec des soignants de différentes spécialités, le centre de PMA fonctionne depuis pratiquement le début avec le centre hospitalier de Périgueux et avec une dizaine de praticiens et pas seulement en Dordogne puisqu’ils sont basés à Bergerac, Cahors, Agen, Marmande, Tulle ou encore Brive. Il faut savoir que sur une centaine de centres de PMA en France, il y en a peu sur la région : deux à Bordeaux, un à Bayonne, un à Limoges, un à Pau, et un à Bayonne. Il n’y en a pas entre Toulouse et Périgueux ou entre Périgueux et Clermont-Ferrand. En 30 ans, 2 430 enfants ont pu voir le jour grâce à une FIV effectuée à Périgueux qui, depuis cinq ans, est particulièrement bien placée en tête des classements pour des résultats effectués par l’agence nationale de biomédecine qui encadre l’activité.