Fil info
21:53Ribérac : La Rib’Car fédère les jeunes d’Arnaut Daniel -> https://t.co/dZ90qx6WCc
20:09France : Dans Tulle à vélo on dépasse ses habitudes -> https://t.co/6pg1hWXttj
19:26Vendoeuvres : Une journée en hommage à Pascal Bilaine -> https://t.co/68RzeZHFM3
19:25Indre : Les pompiers à l'honneur pour leur bravoure et leur dévouement -> https://t.co/XjWRTgEJ0U
19:14Dordogne : Christophe Dabitch lauréat du 10e prix Augiéras -> https://t.co/qgZArhjWoA
19:12Marsac-sur-l'Isle : Le CDG élargit les locaux et les missions -> https://t.co/DFPf3oJUlZ
18:20Sarlat-la-Canéda : Une formation mobilité, déplacement et entretien -> https://t.co/EvAb69tAb2

Un outil pour aider les élus à revitaliser leurs territoires

Le conseil départemental de la Dordogne et l’établissement public foncier de Nouvelle-Aquitaine ont signé mercredi une convention de partenariat qui vise à la revitalisation des bourgs par la gestion du bâti et des friches.

Rendre de nouveau un cœur de bourg attractif en y développant commerces et logements, voire les deux en même temps, avec si possible des prix attractifs et tout en luttant contre les friches, telle est la tâche à laquelle s’atèlent de nombreux élus, en dépit de son caractère particulièrement chronophage.
Désormais, ils vont pouvoir bénéficier d’un sérieux coup de main grâce à la convention signée entre le conseil départemental de la Dordogne  et l’établissement public foncier (EPF) de Nouvelle-Aquitaine. Le rôle de ce dernier est en effet d’apporter aux collectivités territoriales et à leurs établissements publics, une ingénierie d’appui à l’action foncière et à la sécurisation des portages des biens fonciers et immobiliers, au moyen d’une organisation technique, juridique et financière adaptée. En d’autres termes, communes et intercommunalités du département peuvent déléguer à l’EPF leurs opérations immobilières sans en assumer le coût.
L’EPF, qui n’est pas un aménageur, est en effet habilité à réaliser des acquisitions foncières et des opérations immobilières et foncières de nature à faciliter l’aménagement ultérieur des terrains par les collectivités ou les opérateurs qu’elles auront désignés. Il peut également procéder à la réalisation des études et travaux nécessaires à l’accomplissement de ses missions.
Parmi les interventions qui seront prioritaires pour l’EPF figurent notamment les opérations visant à améliorer le traitement des entrées de ville, pour veiller à l’optimisation de l’utilisation du foncier tant résidentiel que commercial, mais également les opérations de renouvellement urbain, celles visant à la protection des espaces naturels sensibles, celles qui permettent de reconvertir des friches, etc.
A ce jour, sept collectivités périgordines ont déjà fait le choix de faire confiance à l’EPF, Faux pour la revitalisation du centre-bourg, Saint-Laurent-des-Vignes pour la densification du bourg, Saint-Geniès pour l’acquisition de la gare et la création de deux logements, Chancelade pour l’acquisition et la réhabilitation d’un hôtel et de plusieurs bâtiments vétustes, Manzac-sur-Vern pour l’acquisition et la réhabilitation d’une ancienne épicerie, Limeuil pour la transformation d’une ancienne boulangerie en multiple rural, agence postale et plusieurs logemements, et Belvès pour un opération de revitalisation du centre-bourg.

Air Jordan Westbrook 0.2