Fil info
06:44Parking payant à Hospital de , ce nouveau recul de l’accès aux soins pour tous est inacceptable.https://t.co/10plAr9IBr
19:23 Malheureusement l'homme s'est donné la mort avant l'intervention du raid
19:19 Il serait plus judicieux de rénover le quartier de la Madeleine à l’entrée de la ville et le centre-… https://t.co/qT82OJMtZw
18:54RT : L’« Aquarius » dégradé de son pavillon ou le naufrage de l’Europe https://t.co/HBqLvFDWGq via Le Monde
18:54RT : Un homme serait retranché avenue Bordier à . La rue est actuellement bloquée par les forces de l'ord… https://t.co/jnyavHy1Vv
18:36Périgueux : Ils rament avec conviction -> https://t.co/0aRC1dJe0N
18:12Diors : L’art de faire bonne impression -> https://t.co/bp78YPKz9a
18:09Indre : Un nouveau service pour épauler les urgences le soir -> https://t.co/tqu7Xr37bA
18:08La Châtre : 35 personnes ont participé à la dernière balade gourmande -> https://t.co/Ux7Ls5WEfL
18:07Argenton-sur-Creuse : Week-end festif pour l’UCIA en lieu et place de la foire-expo -> https://t.co/4771lLJqyw
17:23Sarlat-la-Canéda : Le pastoralisme à l’honneur -> https://t.co/fgtAFKnxkR
16:56RT : Comment peut-on tenir de tels propos homophobes en 2018 ? Et cet homme n’a même pas le courage de les assumer ! Mer… https://t.co/YDdvbXE3DO
16:56RT : 📢 RAPPEL: Les Etats Généraux des Travaux Publics de la Haute-Vienne se déroulent ce vendredi 28 septembre à l'ENSI-… https://t.co/zEA6M4RLPo
16:56RT : - Le coup d'envoi de la 35ème édition des sera donné le 26 septembre. Retrouvez le… https://t.co/xSRRPkn070
16:54RT : Le 4 octobre, la organise la à Poitiers, Limoges et Bordeaux : conférences, rec… https://t.co/7lfWqmKEsn
16:51RT : Une escouade du RAID est disposée en haut de l'avenue Bordier, sur le chemin des Amoureux à . Elle prête mai… https://t.co/0jYaLj3AG3
16:48 Un homme serait retranché avenue Bordier à . La rue est actuellement bloquée par les forces de l'ord… https://t.co/jnyavHy1Vv
15:58RT : JC Satàn + Noyades + Weird Omen - CCM John Lennon (Limoges) https://t.co/59KLiZ8XNY
15:56RT : Virades de l’Espoir : le CRCM du seront à le 30 septembre prochain.👉… https://t.co/tlOYXhNavF
14:40RT : Creuse : Aller de l'avant, toujours | L'Echo https://t.co/vCc23IFQru via
14:40RT : Région : Avenir de L'Echo: la mobilisation, c’est maintenant -> https://t.co/8JErVfm83S
14:36RT : Merveilleux portrait de Monique et Michel Pinçon-Charlot. Des idées qui donnent de la force pour mener le combat d… https://t.co/JpqqdtqPPs
14:36RT : Région : Avenir de L'Echo: la mobilisation, c’est maintenant -> https://t.co/8JErVfm83S
14:35RT : 25ème Salon Régional de l'Association Artistique de la Poste et Orange Limousin du 27 septembre au 7 octobre au Pav… https://t.co/8kU6SD1xsS
14:34RT : le Mag bonus vidéo | L’entretien et l’amélioration du réseau routier est l’une des priorités du Départ… https://t.co/XVjaW6bX5T
14:34RT : Creuse : Aller de l'avant, toujours | L'Echo https://t.co/vCc23IFQru via
14:33RT : | La à , c'est ce vendredi ! Consultez le communiqué de sur notre s… https://t.co/hzt2oXojIC
13:31Région : Avenir de L'Echo: la mobilisation, c’est maintenant -> https://t.co/8JErVfm83S
12:00 | La à , c'est ce vendredi ! Consultez le communiqué de sur notre s… https://t.co/hzt2oXojIC

Des baignades sous surveillance

Durant tout l’été, l’Agence régionale de santé a procédé à des prélèvements pour surveiller la qualité des eaux de baignade en Dordogne. Entre les rivières, les plans d’eau aménagés ou les étangs, ce sont au total une quarantaine de sites qui sont concernés en Dordogne. Globalement, la qualité est plutôt bonne.

Boutons, démangeaisons, voire troubles plus graves, se baigner en rivière, dans un lac ou un étang n’est pas sans risques pour la santé. Par chance, ce type de désagrément est relativement rare et pour les éviter, l’Agence régionale de santé (ARS) procède régulièrement à des contrôles de la qualité des eaux.
Lorsque le mercure grimpe durant l’été, les eaux de la Dordogne, de l’Isle ou de la Dronne, tout comme les étangs et autres plans d’eau, sont particulièrement prisés des touristes et des Périgordins. Ce que les baigneurs ne savent pas toujours, c’est qu’on veille sur eux en amont et durant l’été pour ne leur faire courir aucun risque sanitaire.
A la manœuvre, on retrouve les agents de l’ARS qui a recencé une quarantaine de sites de baignade en Dordogne, environ la moitié en rivière et l’autre moitié en eaux closes, comme les étangs ou sites aménagés comme les bases de loisirs. Entre le mois de juin et la fin du mois d’août, chaque site fait l’objet de quatre prélèvements qui sont ensuite envoyés au laboratoire d’analyse départemental pour expertise. Est recherchée la présence de matières fécales dans l’eau, qu’elle soit animale ou humaine, via des germes de streptocoques et Escherichia coli qui disposent de seuils à ne pas dépasser, sous peine de mesures visant à interdire la baignade. Facile quand le site est bien identifié et aménagé, beaucoup moins lorsqu’il s’agit d’une plage plus ou moins sauvage où seul s’applique le pouvoir de police du maire.
Ce sont ces prélèvements qui permettent en fin de saison, et combinés aux résultats des trois années précédentes, de déterminer la qualité de l’eau qui s’établit comme suit : excellent, bon, moyen, suffisant et insuffisant. Un site classé comme insuffisant doit disparaître aux yeux de l’Europe. « En Dordogne, la qualité de l’eau des rivières est classée excellent ou bon. En ce qui concerne les masses d’eau closes où en théorie il n’y a aucune pollution extérieure, c’est souvent classé excellent », explique Emmanuel Rolland, ingénieur d’études à l’ARS au sein du service santé environnement.
Un seul point noir est véritablement indentifié. Il s’agit de la plage de Limeuil, au confluent de la Vézère et de la Dordogne, qui subit les rejets directs en amont et ceux de la station d’épuration du Bugue. « Le site est classé provisoirement en suivi avec travaux d’amélioration », précise Emmanuel Rolland. Des travaux qui consisteront notamment à l’amélioration de la station d’épuration.
Un autre point fait l’objet d’une surveillance plus particulière, l’étang de Rouffiac à Angoisse, régulièrement victime de pollution aux cyanobactéries, ce qui entraîne sa fermeture à la baignade ou tout du moins une interdiction pour les moins de 6 ans. Etonnamment, il n’existe aucune norme en ce qui concerne les cyanobactéries. Il n’y a que de simples recommandations, suivies à la lettre pour éviter des désagréments aux baigneurs.
« Mais en général si l’on voit de la mousse affleurer et l’eau virer au vert, cela donne peu envie d’y plonger », glisse l’ingénieur de l’ARS, qui rappelle que le risque numéro un concernant la baignade est celui de noyade. Notamment en rivière où il existe peu d’endroits surveillés et où les courants peuvent être particulièrement forts.
Quant à la qualité des eaux de baignade, l’ensemble des résultats des analyses est consultable sur le site internet du ministère de la Santé.

Gare à la leptospirose
La leptospirose ou maladie du rat, est un risque inhérent à la pratique de loisirs nautique dans le milieu naturel. Sa présence dans l’eau étant particulièrement ardue à détecter, l’ARS a donc édité une plaquette à destination des loueurs de canöe et des clubs sportifs pour les informer des risques encourus. Les professionnels de santé sont également sensibilisés pour détecter les symptômes de cette maladie qui peut aussi toucher les pêcheurs.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.