Fil info
01:42RT : Peinée d’apprendre ce soir le décès de Gérard Vandenbroucke, président de , vice-prés de la… https://t.co/OpoA3Zr9Ot
01:42RT : Gérard Vandenbroucke est parti ce soir après un long combat contre la maladie. Homme engagé, avec des convictions s… https://t.co/8DZ9kNj9c7
21:00Indre : Ian Brossat, tête de liste PC aux Européennes, demain dans l’Indre -> https://t.co/s2mM7rZ8bC
20:58Indre : E. Macron face à l’entreprise -> https://t.co/tYGEyi80Kx
19:38Région : Vie et mort d’un club sportif: quand trop, c'est trop! | L'Echo https://t.co/QmzR1p5h55 via
18:52RT : [🏆🗳 Mobilisation Générale !!!] On est une nouvelle fois en liste pour les ! Alors on a besoin de votre so… https://t.co/oi8EpoZCNU
18:10RT : Lors de sa commission permanente qui s'est tenue aujourd'hui, le conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a voté une… https://t.co/unwgDAWjIP
18:10RT : 🎊👉FESTIVAL AUX CHAMPS 👍😊 Rendez-vous JEUDI 21 FÉVRIER à 16H pour découvrir les premiers noms !!! 💥CONCOURS 💥 Ga… https://t.co/1HVVlDkLDX
17:22Dordogne : Jean-Philippe Granger dans un fauteuil pour six ans -> https://t.co/RVSvJjYYIS
17:22Lors de sa commission permanente qui s'est tenue aujourd'hui, le conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a voté une… https://t.co/unwgDAWjIP
17:02Sarlat-la-Canéda : Le grand débat débouchera-t-il sur du concret ? -> https://t.co/57px26e5G1
16:21RT : Compte rendu du SNUipp87 du Cden de ce jour : 14 classes fermeront et 8 ouvriront en septembre 2019… https://t.co/vBbKW6b112
16:21Après le CDEN de ce matin : rien de nouveau concernant le projet de carte scolaire présenté hier et publié dans notre édition de ce jour.
16:00Trélissac : La commune s’engage dans le sport sur ordonnance -> https://t.co/WRGi8arfLO
15:56RT : : stéphane ostrowski attaque le aux prud’hommes
15:48 ce n'est qu'un début....continuons le....
15:31Argenton-sur-Creuse : Victoire des défenseurs de la gare ! -> https://t.co/755BJMTeaz
14:38RT : C'est bien beau de vouloir CHANGER LE MONDE. ✊🌏✊ Mais y a un moment, on peut pas boire son CAFÉ dans un Ché Gu… https://t.co/HliiWSFUTZ
14:13RT : Alain Juppé, premier homme politique condamné à entrer au https://t.co/o69hV4IkTS
14:10Neutralisation de la voie de droite entre les échangeurs n°37 « Boisseuil » et n°28 « Grossereix » sur l’autoroute… https://t.co/mdkj3AbYks
14:07Dordogne : Incertitudes sur l’avenir de Condat -> https://t.co/mruMxrPUAb
13:51 en vidant les etangs, il y a une serie a produire tellement il y avait de curieux qd chichi etait roi,
12:56Tulle : Le téléfilm « Meurtre en Corrèze » recherche des figurants -> https://t.co/PLUWz4NzoX
12:37Région : Vie et mort d’un club sportif: quand trop, c'est trop! | L'Echo https://t.co/lObLn8tbDH via https://t.co/izT1fh7mXG
12:16RT : Tous unis contre toutes les formes de racisme et d'antisémitisme rdv lundi 18 février à 18h devant l'école Simone… https://t.co/qu7utpT8b8
12:00Tous unis contre toutes les formes de racisme et d'antisémitisme rdv lundi 18 février à 18h devant l'école Simone… https://t.co/qu7utpT8b8
11:29 C'est que ce n'est pas le débat que vous cherchiez mai… https://t.co/ezvpCqvKVk
10:40RT : France : Le tribunal administratif annule l’arrêté d’expulsion de l'artiste René Bokoul -> https://t.co/yOyh2s8UBP
09:59RT : France : Le tribunal administratif annule l’arrêté d’expulsion de l'artiste René Bokoul -> https://t.co/yOyh2s8UBP
09:41Région : Gibo fait la tête à la fac -> https://t.co/mrEwm78VQj
09:39Région : Les étudiants au service de la prévention routière -> https://t.co/g6H587qvTD
09:37# # - -Vienne : 14 fermetures de classes au lieu de 17 , encore trop pour les syndicats -> https://t.co/6OXHYQjAe6
09:35# # - -Vienne : Fermeture du PADE : recul de l’accès au droit des étrangers -> https://t.co/ManYacVHdi
09:32# # - -Vienne : Limoges Métropole, investir et préserver l’avenir -> https://t.co/X0nvPHLEcP
09:29France : Le tribunal administratif annule l’arrêté d’expulsion de l'artiste René Bokoul -> https://t.co/yOyh2s8UBP
07:49# # - -Vienne : Cambriolages : les auteurs interpellés et emprisonnés -> https://t.co/d6WCOzXfbK
07:48France : Dans l'Indre, Macron prend le pouls des ruraux -> https://t.co/FHPVLx50cX

Des baignades sous surveillance

Durant tout l’été, l’Agence régionale de santé a procédé à des prélèvements pour surveiller la qualité des eaux de baignade en Dordogne. Entre les rivières, les plans d’eau aménagés ou les étangs, ce sont au total une quarantaine de sites qui sont concernés en Dordogne. Globalement, la qualité est plutôt bonne.

Boutons, démangeaisons, voire troubles plus graves, se baigner en rivière, dans un lac ou un étang n’est pas sans risques pour la santé. Par chance, ce type de désagrément est relativement rare et pour les éviter, l’Agence régionale de santé (ARS) procède régulièrement à des contrôles de la qualité des eaux.
Lorsque le mercure grimpe durant l’été, les eaux de la Dordogne, de l’Isle ou de la Dronne, tout comme les étangs et autres plans d’eau, sont particulièrement prisés des touristes et des Périgordins. Ce que les baigneurs ne savent pas toujours, c’est qu’on veille sur eux en amont et durant l’été pour ne leur faire courir aucun risque sanitaire.
A la manœuvre, on retrouve les agents de l’ARS qui a recencé une quarantaine de sites de baignade en Dordogne, environ la moitié en rivière et l’autre moitié en eaux closes, comme les étangs ou sites aménagés comme les bases de loisirs. Entre le mois de juin et la fin du mois d’août, chaque site fait l’objet de quatre prélèvements qui sont ensuite envoyés au laboratoire d’analyse départemental pour expertise. Est recherchée la présence de matières fécales dans l’eau, qu’elle soit animale ou humaine, via des germes de streptocoques et Escherichia coli qui disposent de seuils à ne pas dépasser, sous peine de mesures visant à interdire la baignade. Facile quand le site est bien identifié et aménagé, beaucoup moins lorsqu’il s’agit d’une plage plus ou moins sauvage où seul s’applique le pouvoir de police du maire.
Ce sont ces prélèvements qui permettent en fin de saison, et combinés aux résultats des trois années précédentes, de déterminer la qualité de l’eau qui s’établit comme suit : excellent, bon, moyen, suffisant et insuffisant. Un site classé comme insuffisant doit disparaître aux yeux de l’Europe. « En Dordogne, la qualité de l’eau des rivières est classée excellent ou bon. En ce qui concerne les masses d’eau closes où en théorie il n’y a aucune pollution extérieure, c’est souvent classé excellent », explique Emmanuel Rolland, ingénieur d’études à l’ARS au sein du service santé environnement.
Un seul point noir est véritablement indentifié. Il s’agit de la plage de Limeuil, au confluent de la Vézère et de la Dordogne, qui subit les rejets directs en amont et ceux de la station d’épuration du Bugue. « Le site est classé provisoirement en suivi avec travaux d’amélioration », précise Emmanuel Rolland. Des travaux qui consisteront notamment à l’amélioration de la station d’épuration.
Un autre point fait l’objet d’une surveillance plus particulière, l’étang de Rouffiac à Angoisse, régulièrement victime de pollution aux cyanobactéries, ce qui entraîne sa fermeture à la baignade ou tout du moins une interdiction pour les moins de 6 ans. Etonnamment, il n’existe aucune norme en ce qui concerne les cyanobactéries. Il n’y a que de simples recommandations, suivies à la lettre pour éviter des désagréments aux baigneurs.
« Mais en général si l’on voit de la mousse affleurer et l’eau virer au vert, cela donne peu envie d’y plonger », glisse l’ingénieur de l’ARS, qui rappelle que le risque numéro un concernant la baignade est celui de noyade. Notamment en rivière où il existe peu d’endroits surveillés et où les courants peuvent être particulièrement forts.
Quant à la qualité des eaux de baignade, l’ensemble des résultats des analyses est consultable sur le site internet du ministère de la Santé.

Gare à la leptospirose
La leptospirose ou maladie du rat, est un risque inhérent à la pratique de loisirs nautique dans le milieu naturel. Sa présence dans l’eau étant particulièrement ardue à détecter, l’ARS a donc édité une plaquette à destination des loueurs de canöe et des clubs sportifs pour les informer des risques encourus. Les professionnels de santé sont également sensibilisés pour détecter les symptômes de cette maladie qui peut aussi toucher les pêcheurs.