Fil info
19:44Dordogne : Sursis d’un an pour Saint-Aulaye -> https://t.co/YDjJ4Vd2o5
19:43Saint-Aulaye : Sursis d’un an pour Saint-Aulaye -> https://t.co/Nss7DfpubV
19:26RT : Les cheminots plastifient la gare de https://t.co/J9qrzg1M9M
17:57Indre : Anciens combattants : une victoire pour le centenaire de l’UNC -> https://t.co/fZg25SmbKj
17:56Le Poinçonnet : La nouvelle saison de l’Asphodèle a été présentée -> https://t.co/QWCXeeYnr0
16:47Salagnac : Salagnac jumelé avec Campagnes-sur-Aude -> https://t.co/Kvq0JgAZcd
16:42Terrasson-Lavilledieu : Aquifrance : les salariés veulent garder leur ancien directeur -> https://t.co/XTmTQLIqer
16:42Périgueux : Une action interprofessionnelle le 28 juin -> https://t.co/hAZZnPOOU9
16:40Périgueux : Une action interprofessionnelle le 28 juin -> https://t.co/4Ra3Ggtfzu
16:38Région : Martial Faucon fait Chevalier de la Légion d’Honneur -> https://t.co/hCz5SaVeqT
16:16RT : Merci au qui fait un gros travail de responsabilisation de pauvres grâce à son beau mobilier anti sans-… https://t.co/slQkZhSPGZ
16:13RT : ⚠️Accident sur au niveau d'une zone de travaux 🚧impliquant un véhicule de la DIRCO (sens Brive-Limoges) Sortie… https://t.co/CbqBA3y0Jb
16:11RT : Honteux. Voilà la réalité de la réforme. Transfert d’un cheminot au privé, 2 options. Option 1 : si son activité r… https://t.co/YyyVl5S0Ip
15:37Les avocats de Brive, Tulle, de Creuse, de Limoges dénoncent "le début d’un processus de délocalisation de notre C… https://t.co/UTV59Jq7m7
13:51Débat de L'Echo sur l'importance des collectivités dans la vie quotidienne. https://t.co/0cApHjlAdi https://t.co/m73O5z5l6A
12:55RT : Macron m'a "tuer" Ma Gare Ma Ligne j'y tiens https://t.co/p1HbsVaVmY
12:55RT : la gare est à vendre ! https://t.co/f7FaFIB129
12:33RT : La gare de point de rencontre entre les cheminots correziens et haut-viennois. Ils veulent le rétablisse… https://t.co/u0gffZl1PS
12:33RT : Les cheminots plastifient la gare de https://t.co/J9qrzg1M9M
11:44RT : Le convoi de cheminots arrive en gare de https://t.co/gXu8mACbK2
11:40Toutes les infos sur le Salon Plumes en Berry du 24 juin sur le site https://t.co/fZzkyQzwep. L'invité d'honneur d… https://t.co/OZNxP6kMl9
11:22RT : les cheminots sont sur les rails https://t.co/uMCFYd3yN1
10:52RT : Limoges, samedi rassemblement pour soutenir le peuple palestinien face à un état israélien d’extrême droite. https://t.co/Z9TyowzQQI
10:05France : Encore plus d’activités à la station Sports nature -> https://t.co/USKvH4mVtT
10:01France : «Une réponse adaptée et professionnelle» -> https://t.co/cI6g8Phcv5
09:53France : écouter, accompagner, informer -> https://t.co/mqyfAIAs3z
07:52Région : Au service des citoyens oui mais... -> https://t.co/KeMAN8IMz4
22:40Brive-la-Gaillarde : Question : quartier libre ou pas ? | L'Echo https://t.co/e2ZPmXIdgE via
21:33RT : 😍😍😍😍😍😍😍😍 C'EST FINIIIIIII ! ON A GAGNÉ !!!!!!! 🏴󠁧󠁢󠁥󠁮󠁧󠁿🇫🇷 https://t.co/2ENqyERU1X

Les policiers disposeront bien d’un nouveau commissariat

Le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb était en Dordogne hier pour effectuer une visite marathon à l’issue de laquelle il a officialisé le déménagement du commissariat de police de Périgueux dans les locaux du Grand Périgueux.
Les visites ministérielles se suivent et se ressemblent en Dordogne comme ailleurs, au milieu des médias nationaux en quête de la petite phrase qui tournera en boucle sur les chaînes d’information continue durant quelques heures, les médias locaux tentent tant bien que mal de capter une information qui intéressera un tant soit peu leurs lecteurs ou auditeurs. La visite du ministre de l’Intérieur Gérard Collomb hier en Dordogne n’a guère échappé à cette règle immuable. A ceci près que la création d’un nouveau commissariat à Périgueux a enfin été officialisée.
Dans la matinée, c’est d’abord à Saint-Astier, au CNEFG (Centre national d’entraînement des forces de gendarmeries) que Gérard Collomb s’est rendu, pour assister à un exercice présentant la panoplie complète des moyens pour assurer le maintien de l’ordre, hélicoptère compris. Il a ensuite prononcé un discours aux forces mobiles, avant de se rendre en tout début d’après-midi à l’école nationale de police de Périgueux où l’attendait un comité d’accueil composé de près d’une quarantaine de cheminots. Leurs appels à une rencontre étaient si fort que le service de presse du ministre a déplacé à trois reprises le lieu du micro point presse pour être bien certain que les revendications cheminotes ne viendraient pas troubler l’intervention ministérielle sur l’arrestation d’un Irakien réfugié en Normandie et présenté comme un ancien cadre de Daech.
Après un passage en revue des élèves de l’école et la présentation d’une simulation d’intervention par les élèves gardiens de la paix, Gérard Collomb s’est rendu à la mairie de Périgueux pour rencontrer la police municipale, avant de rejoindre le siège du Grand Périgueux, but ultime de sa visite. Le président du Grand Périgueux Jacques Auzou, le ministre, la préfète et Antoine Audi ont signé le protocole d’engagement à travers lequel l’Etat promet de racheter l’actuel siège du Grand Périgueux pour environ 1,8 million d’euros afin d’y faire le nouveau commissariat dont l’inauguration est prévue en septembre 2021.
Etonnamment, il a été assez peu question du futur commissariat dans le discours du ministre, mais beaucoup du service après-vente de sa politique et de sa création de la police de sécurité du quotidien. Dommage, car le seul intérêt de sa venue en Dordogne était justement d’en savoir plus sur ce dossier abandonné sur un coin de table depuis de nombreuses années. Par chance, le secrétariat général pour l’administration du ministère de l’Intérieur (SGAMI) est plus locace. A l’horizon 2021, c’en sera donc fini du commissariat de centre-ville construit en 1974 et dont les 1 800 m2 de surface utile sont très largement insuffisants pour les 215 fonctionnaires (il en faudrait 3 000 m2). Aucun stationnement si ce n’est sur la rue, des vestiaires aménagés dans le sous-sol mais qui prennent l’eau, une seule douche, des bureaux aménagés dans la cour, etc... Le tableau n’est plus à faire. Et Gérard Collomb l’assure, sa reconstruction est le projet n°1 du ministère.
Concrètement, et moyennant un investissement global de 5 millions d’euros, une phase de trois ans de travaux s’engage : en 2019 des études et des appels d’offre vont être lancés, puis en 2020 sera construit un second bâtiment sur une parcelle en cours d’acquisition entre le Grand Périgueux et l’ex FJT. D’une hauteur de quatre étages, il accueillera les services spécifiques tels que les cellules de garde à vue, les renseignements territoriaux, l’état-major, les vestiaires ou encore le poste de commandement. Lorsque le Grand Périgueux déménagera dans ses nouveaux locaux en 2021, six mois de travaux seront nécessaires pour aménager totalement l’ex siège en commissariat, en le sécurisant notamment. Des passerelles relieront les deux bâtiment qui entreront en service fin 2021.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.