Fil info
11:50Haute-Vienne : Des stagiaires au bout du rouleau | L'Echo https://t.co/F9iC0ipg4m via
11:23RT : ⚠️Accident poids lourd impliqué sur dans le sens ▶️ entre les sorties n°53 (Nespouls) et n°54… https://t.co/PIRsQLIjpi
10:26Bergerac : Code du Travail : le Campanile sur le grill des Prud’hommes -> https://t.co/c7o4oXC2g0
10:10Ussel : Une campagne participative pour maintenir le bar d'ânes -> https://t.co/9M3egHciGr
09:57RT : La police de Limoges lance un appel à témoins suite à la disparition d'Arnaud Potier, disparu depuis vendredi midi. https://t.co/rAuK1qZxGe
21:07RT : La police de Limoges lance un appel à témoins suite à la disparition d'Arnaud Potier, disparu depuis vendredi midi. https://t.co/rAuK1qZxGe
18:59Région : Quand l’Education nationale se rapproche de l’entreprise -> https://t.co/abJQTWKUYT
18:56Indre : [intégral] Vanik Berbérian écrit à Agnès Buzyn -> https://t.co/ujYXcKy3cC
18:55Saint-Gaultier : Eglise romane : près de dix siècles d’histoire -> https://t.co/wuUUrPuqav
18:54Indre : Comment aider les orphelins à faire leur deuil ? -> https://t.co/wQmyQUEZYj
18:51# # - -Vienne : Les retraités en ont marre d’être maltraités -> https://t.co/2qWOFhpBhs
18:50Indre : Dans l’intimité de George Sand -> https://t.co/PX6rcRd6DG
18:46La police de Limoges lance un appel à témoins suite à la disparition d'Arnaud Potier, disparu depuis vendredi midi. https://t.co/rAuK1qZxGe
18:13Région : Des pistes pour économiser l’eau -> https://t.co/9yZl9eksh1
18:05RT : Le parti d’extrême droite fait son entrée au parlement de avec 11% des voix. Nouvelle alerte. La pest… https://t.co/G0HDwpOFRW
17:53# # - -Vienne : Des stagiaires au bout du rouleau -> https://t.co/1zI0CG5nSs
17:50Comme chaque 2e dimanche d’octobre, les badauds ont pris d’assaut les rues, le champ de foire de Chénérailles pour… https://t.co/tq5okDutiD
16:56Mercredi 17 octobre SOLIHA Dordogne-Périgord avec le Département fête ses 50 ans à Périgueux de 9h à 12… https://t.co/e2NGHhFMUF
16:52# # - -Vienne : Le marché aux plantes prend racine parc Victor-Thuillat -> https://t.co/M63o5XWUoy
15:03Dordogne : Entre colère et exaspération -> https://t.co/NCUw6GWJO9
15:02Dordogne : Dominique Bousquet, pour un dernier mandat à la tête des Républicains -> https://t.co/OPVJXzHbQp
14:54RT : Partons à la rencontre de qui se bougent pour améliorer notre quotidien. Adil, entraîneur de jeunes à… https://t.co/yTLQbQ2euk
14:49Périgueux : Partir des besoins des chômeurs et des entreprises -> https://t.co/XFbbbE1Sbg

Collège la Boétie : un rassemblement de soutien à l’initiative des parents d’élèves

A l’appel des parents d’élèves du collège La Boétie, une centaine de personnes s’est rassemblée hier soir devant l’établissement en soutien au personnel.
Après le drame survenu au collège de la Boétie à Sarlat, les parents d’élèves se sont mobilisés hier soir à 16 h pour soutenir le personnel de cet établissement qui est l’un des plus importants de l’académie. Une grosse centaine de personnes était donc présente devant l’entrée principale du collège. Il y avait une majorité de parents, mais aussi  les  enseignants et certains de leurs collègues retraités. Réuni plus tôt en assemblée générale, le personnel a décidé de reprendre les cours dès aujourd’hui et de recommencer à accueillir les élèves. Un représentant des professeurs a remercié tous ceux qui avaient témoigné de leurs soutien par le biais des réseaux sociaux (une page facebook baptisée soutien au personnel du collège la Boétie a été créée par les parents)  ou par les nombreux messages de solidarité reçus. Il a été indiqué qu’une enquête administrative allait démarrer mardi. Néanmoins, les enseignants se sont voulus très clairs et ont prévenu :  « si madame Joëlle  Granger la principale reprenait le travail après son congé de ma-ladie jusqu’aux vacances de Noël nous cesserons tout de suite notre activité ».
La principale a été remplacée temporairement par son adjointe Marie-Noëlle Puget qui, a l’issue du rassemblement d’hier soir, a reçu une délégation de parents d’élèves. La tentative de suicide du professeur de technologie « très apprécié par les élèves », selon un témoignage, met en lumière un malaise qui existait semble-t’il depuis plusieurs années au sein de l’établissement. Une cellule d’écoute a été mise en place pour ceux qui le souhaitent avec les infirmières du collège et des assistantes sociales dépêchées par la DSDEN. Certains ont toutefois fait remarquer que c’est dès mardi, le jour du drame, qu’il aurait du y avoir une cellule psychologique. Quant au professeur qui avait tenté de mettre fin à ses jours, selon un de ses collègues, « il est rentré chez lui. C’est tout ce que l’on sait, il va mieux certes mais il est très atteint psychologiquement ».

P.P.