Fil info
23:49La une du Mardi 27 Juin 2017 https://t.co/FpvD5bl2Mi
19:32Sarlat-la-Canéda - La maternité est-elle en danger ? https://t.co/BQmz86Cqb3
19:29Dordogne - Conseil départemental : du Rififi dans l’opposition https://t.co/hg19yHg8VM
19:18Châteauroux - Dix jours de festivités pour les 50 ans du départ des Américains https://t.co/NgXk8UW6rg
19:15Indre - C’est Darc à la campagne ! https://t.co/YEiUdSqLgD
18:00Dans la grande salle de l’IRFJS, règne l’agitation classique qui précède les assemblées générales. Les adultes,... https://t.co/RG63VGDmEM
17:59Creuse - Modestes témoignages importants et petites histoires capitales... https://t.co/I4w1zUZpeL
17:55Reconnus comme partenaires fiables en Haïti, les membres des 7 structures du réseau Haïti Ouest se retrouvaient... https://t.co/meKQDajL9y
17:53Creuse - Solidaires, oui, bons samaritains, non https://t.co/RQv4zEVd4g
17:48Le Menoux - Donner l’envie de faire de la randonnée avec l’aménagement de la Voie Verte https://t.co/LYGlKzDGI6
17:47Haute-Vienne - La «Clafoutis party» où les JO du cracher de noyaux https://t.co/KdIuObx83f
17:47Le Menoux - Donner l’envie de faire de la randonnée avec l’aménagement de la Voie Verte https://t.co/4NPdGMCtzg
17:45Haute-Vienne - «Entre t’air et eau» la nature pour tous https://t.co/vAA0lv99jE
17:39Indre - Inauguration de la stèle de Rouze https://t.co/JnlEQDWPmY
17:37Saint-Aigny - Patrick Gallienne fait chanter les convives du restaurant https://t.co/D4WqUsNNIU
17:33L’espace André-Lejeune à... https://t.co/umjj3aW3Cy
17:32Creuse - Du monde pour la conférence sur la tique https://t.co/Uo4er30F9s
17:31Région - Juste un retour à la normale https://t.co/K909v6R5QL
17:26C’est dans une ambiance toujours conviviale que se sont réunis le 21 juin dernier les enfants, les parents, les... https://t.co/XJkve3yA9L
17:25Creuse - L'année est finie, des félicitations et un cahier... https://t.co/vSKwYf14Qd
13:09La Châtre - FaRanDoLe a versé sa recette en faveur des jeunes têtes https://t.co/XEFSC55CNs
10:58Corrèze - La Ligue contre le cancer a organisé le sixième "Relais pour la vie" ce week-end à Tulle https://t.co/Jdfi8rdo4C
09:23Dans notre édition aujourd'hui : - Un centre d'études pour penser les enjeux de société de demain. - Zoom : La... https://t.co/VmZ5Jelcpy
06:10 Magnifique mondain

Un tournant décisif

Cérémonie

Hier avait lieu place du général de Gaulle à Périgueux une cérémonie commémorative de l’appel du 18 juin 11940 lors de laquelle le message de la Ministre des Armées Marie-Sylvie Goulard a été lu.

Cette cérémonie se déroulait en présence d’une vingtaine de porte drapeau, du secrétaire générale de la préfecture de la Dordogne Laurent Simplicien repérésentant la préfète Anne Gaëlle Baudouin-Clerc, du maire de Périgueux Antoine Audi, de Mireille Bordes représentant le président du conseil départemental Germinal Peiro et du délégué militaire départemental, le lieutenant colonel Arnaud Dartencet.
Dans un premier temps, l’appel du 18 Juin 1940 a été lu par Simon Privat du collège Saint Joseph avant que Laurent Simplicien ne prenne la parole pour lire le message de la Ministre des Armées Marie-Sylvie Goulard.
Dans ce message elle a rappelé le triste bilan des premiers mois de la guerre puisque le 10 juin 1940 s’achevait la « drôle de geurre »,  un mois après la percée de Sedan, 100 000 de nos soldats sont déjà tombés au combat, et 6 millions de Français sont jetés sur les routes de l’exode. Le 17 juin, le maréchal Pétain demande aux troupes françaises de cesser le combat.  « Mais le 18 juin 40, en fin de journée, une voix brouillée mais ferme ranime l’espoir d’une nation brisée. C’est la voix du général de Gaulle, cet officier presque inconnu, qui va entraîner, contre vents et marées, souvent seul contre tous, l’âme de la France. Malgré la débâcle, malgré la peur, le mensonge, la répression, des hommes et des femmes se dressent, et les voici disant « non » à l’occupation, « non » à l’humiliation, « non»  au mépris de nos valeurs les plus sacrées. En dépit des dangers, tous prennent le risque de s’engager. Ces Français, aux convictions philosophiques et politiques diverses, sont d’abord des patriotes, tous unis pour résister. N’écoutant que leur audace, ils rejoignent Londres et s’engagent dans les Forces Françaises Libres. Leur fougue et leur bravoure répondent au serment de Koufra : « nous ne déposerons pas les armes avant que le drapeau français flotte sur Paris et sur Strasbourg !», a ainsi déclaré  Laurent Simplicien. La Ministre a également rendu hommage dans son discours aux Résistants « D’autres s’engagent dans l’armée des ombres. Ils n’ont alors que leur audace pour seule arme. Mois après mois, ces résistants anonymes s’organisent et se fédèrent sous l’égide du général de Gaulle. Ils récupèrent et utilisent des armes qui leur sont parachutées, publient des journaux et distribuent des tracts, établissent des faux papiers, récupèrent et transmettent des informations, cachent des juifs, protègent des agents traqués ». Elle a enfin précisé, « La Nation rend aujourd’hui hommage au chef de la France Libre qui a si bien su incarner cette Liberté, parvenant à rassembler dans un même idéal, par la force de sa volonté et l’immense espoir qu’il soulève, une multitude de femmes et d’hommes venus de tous les horizons ». Ces discours ont été suivis de dépôts de gerbes des personnalités citées ainsi quee de John Lachaud représentant de la Dordogne de la Fondation de la France Libre et de Simon Privat.
Philippe Jolivet

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.