Fil info
10:32Mussidan : On n'appelle pas sa copine "petite", même par SMS -> https://t.co/5iO2csQ3xU
05:36Bergerac : Dandinement jusqu'à Périgueux -> https://t.co/XJFptXY8oF
17:02Bergerac : Ce soir, c’est Suzane qui est concert et c’est gratuit ! -> https://t.co/rEf4QIHVv9
16:51RT : | ♻️ La rentrée approche et vous souhaitez vous équiper ? 🤝 Développée par Limoges Métropole, utili… https://t.co/AxCI2QdOOh
16:50RT : Je suis co-signataire de cette lettre initiée par . Nos ports doivent s’ouvrir à l’accueil des migrants e… https://t.co/U2cUwTKTGj
16:49RT : POUR NE PAS OUBLIER / NOT TO BE FORGOTTEN; il y a 20 ans, le 17 août 1999, 5 sapeurs-p… https://t.co/ox7GKoiBER
15:05RT : Si ma vaillante petite moto arrive à gagner le Plateau des Mille Vaches, arrivée prévue ce dimanche matin. Hâte hât… https://t.co/dS3vK5atAV

La nature pour terrain de jeux

Ruralité

A Donzenac, c’est au lieu-dit La Feuillade que Claire Thomas et ses animaux accueillent les visiteurs dans un lieu un peu particulier. A mi-chemin entre une ferme et un parc, la Ludoferme réconcilie avec la nature entre jeux et apprentissages.

Voilà cinq quand que Claire et son Mari ont posé leurs valises dans un petit coin de paradis, entre clairières bucoliques et rivière entrecoupée d’îlots et de petites plages sauvages. Mais les stars du jour, ce sont leurs animaux de plumes ou de poils qui se partagent le flanc de la colline. «J’ai été fonctionnaire pendant une dizaine d’années et mon mari était muté tous les deux ou trois ans dans le cadre de son travail alors à chaque fois je changeais de poste. Sur la dernière mutation, je me suis dit que quitte à changer, autant le faire pour moi ! Nous avons visité une seule ferme et ça a été le coup de foudre. Quand on est arrivé à la cascade, le «saut du curé» et que l’on a vu courir la rivière et le terrain en contre-bas de la colline... Le coup de cœur est parti comme ça» se souvient Claire.
Le roncier qu’elle décrit est devenu la Ludoferme, marque déposée et portant un concept dans lequel elle mêle le ludique, le pédagogique et la ferme. «Je voulais être indépendante et surtout faire apprendre autrement, voir les choses sous un autre angle».
Poules, cochons, ânes et chevaux, moutons, vaches et autres lapins investissent alors les 11 hectares de terrain. «Au début, j’organisais des jeux de piste pour les petits et des chasses au trésor pour les plus grands. Puis mon mari a construit des jeux». C’est alors que le sentier qui longe la rivière devient «le chemin au batraciens», une clairière un abri pour les groupes et la deuxième un lieu de démonstration de chiens de berger. «L’idée du chemin des batraciens est venue car quand il pleut, des flaques se forment et on y voit des tritons et des têtards. La promenade est ponctuée par des jeux de tous âges. Il faut trouver les animaux cachés et il y a aussi des jeux en bois. J’inclus également les traces de renard et de blaireau qu’ils nous laissent après leur passage. On peut pique-niquer sur la petit plage et on a dans l’idée d’aménager les îles l’année prochaine sur le thème de Peter Pan» détaille Claire. Les projets se bousculent pour les années à venir. «Je souhaite développer le ludique mais j’aimerais aussi faire en sorte que les gens puissent vraiment déambuler, circuler dans tout l’espace. Puis, prendre quelqu’un pour l’accueil et moi leur faire les explications, organiser des animations précises : à telle heure les faire rentrer dans tel enclos... J’avance sur mes fiches pour les espèces mais garder le tour de tracteur car ça plaît beaucoup !» Sourit-elle. Le travail ne manque pas et Claire est seule pour accueillir écoles, centres de loisir, IME ou encore  maisons de retraite.
Pour l’heure, trois familles viennent visiter les lieux. «Pour les ateliers du matin, je prends quinze personnes maximum car aller à la découverte des différents animaux, les caresser... J’aime que cela reste un moment privilégié pour eux comme pour moi».
C’est alors que dans la grange, enfants et adultes prennent place autour de la table et reçoivent de la salade. «C’est pour les animaux !» précise Claire en souriant. Miss, Caramel, Sheep ou encore Fanta, les cochons d’Inde et lapins, savent que le moment des caresses arrive. Tour à tour, Claire les dépose sur la table et s’en suit alors un atelier tactile des plus plaisants, le premier d’ailleurs, pour Maël, deux ans dont les petits doigts se posent entre les oreilles des lapins. «C’est la première fois qu’il approche des animaux de si près. On est là pour partager un moment en famille et apparemment le tour de tracteur est très attendu aussi» précise Audrey sa maman.
Le travail des textures continue avec Toto, le dindon. «Il y a peu de gens qui se souviennent d’avoir pu en toucher alors c’est généralement un grand moment» commente Claire. Elle a également isolé une poule et ses poussins pour écouter les sons particuliers que cette dernière produit pour les amener à picorer d’eux-même.
Charlie, Emma et leurs parents sont parisiens et cet été, adeptes des découvertes en terres corréziennes. «On aime la Corrèze alors on visite le plus possible, surtout en randonnée mais une ferme comme ça permet vraiment de reconnecter avec la nature !» confie Philippe le papa.
Une manière de découvrir la ferme autrement, mais aussi de redécouvrir le lien avec les animaux et la nature que Claire entretient et partage sur sa colline donzenacoise.

Sabine Taverdet

Informations
La Ludoferme de Claire Thomas - Lieu-dit La Feuillade à Donzenac - Contact : au 06.84.48.82.41 ; sur www.ludoferme.com
ou pas mail à l'adresse : contact@ludoferme.com - Ateliers de 10h à 12h sur réservations, visites libres de 14h à 18h en période de vacances.
Tarifs : adulte 3€, enfant 2€.