Fil info
16:15 Corrèze : Il recherche les familles de Poilus français oubliés | L'Echo https://t.co/Ncw5tBRvOM via
15:44RT : À l’aube du 16 juillet 1942 débute à Paris la «rafle du Vél d’Hiv». Elle voit l’arrestation par surprise de plus de… https://t.co/Kiub0VSQTH
15:41RT : La Une de La Marseillaise du 16 juillet à retrouver en kioques ou en ligne ici 👉 https://t.co/CpONyPG6tHhttps://t.co/QcmFEfKLbY
15:38RT : Le train des primeurs Perpignan-Rungis, censé être supprimé cet été, circule-t-il à vide ? La réponse est oui. C’es… https://t.co/g3gp8GQJgG
15:24RT : DERNIERE MINUTE | Fragilisé par des révélations, François de Rugy présente sa démission https://t.co/Sb5wtrvOlt
15:24RT : Mood. https://t.co/AbVcKbPJr5
15:24France : Rugy emporté par le homard -> https://t.co/my5FpAob3P
15:24RT : donne la Légion d'honneur à l'ex-directrice de France․.. qui supprime 1.000 emploi… https://t.co/ZP8iTAsa8W
15:22RT : François vient de présenter sa démission. Nous lui avions envoyé hier soir des questions en vue de la publi… https://t.co/9g5nV5ynvh
14:33Dordogne : Le coup de gueule d’une prof en colère -> https://t.co/1S9MjqKUuV
14:16Corrèze : Cinq jours pour sublimer la matière -> https://t.co/kEeF8zxz1M
12:58 Tandis que chacun sait qu'il s'agit d'un modèle de Renault!
12:51RT : Et , c'est de la délation aussi ? Le travail d’investigation des journalistes permet de révéler la corrupti… https://t.co/dXQYGuk9Io
12:51RT : Le ministre écologie minimise sa responsabilité il plaide l’ignorance et le pardon concernant les repas somptueux s… https://t.co/LhGvOKS5R1
12:47RT : Un défilé du 14 juillet presque parfait https://t.co/MjPZIXUI9g
12:47RT : Sondage : 89% des hommes pensent que le clitoris est un modèle de Toyota https://t.co/FdUUwenjeF
07:52Découverte à Limoges d'un parchemin de l'ordre de Grandmont datant de 1496 https://t.co/NbP7Wbp4QJ https://t.co/mPOD0mqX9l
07:46# # - -Vienne : A Clédat, la pause nature s’impose -> https://t.co/Ia2O2vr9Yt
07:40# # - : Quel futur pour l'îlot Elie-Berthet? -> https://t.co/zMs31MMn5t
07:37# # - -Vienne : 1001 Notes s’ouvre au Zénith de Limoges -> https://t.co/aKiWwRFXzR
07:35Région : La croissance économique ralentit -> https://t.co/DuwYyEZWQD
07:33# # - -Vienne : Pas si simples que ça! -> https://t.co/WrMAkEOlWz
23:45France : Le cabinet de curiosité de Saint-Pardoux -> https://t.co/vV7qC0hGPF
19:30Corrèze : Il recherche les familles de Poilus français oubliés -> https://t.co/Dy68bmW5qL
19:28Châteauroux : Des sportifs de l’extrême attendus à la Martinerie -> https://t.co/uoWq7XKQiS
19:23Indre : La ministre des Transports se veut rassurante sur le POLT et l’A20 -> https://t.co/u8JcL2TKc8
19:03Campagne : Un été d’animations à Campagne -> https://t.co/esGfgfTlHM
18:53Dordogne : Chez les pompiers la maison brûle | L'Echo https://t.co/f4ISQR8c76 via
18:27Dordogne : Chez les pompiers la maison brûle -> https://t.co/LRQ9PrlL19

Jardiner, c'est expérimenter

Jardins

C’est un plaisir et une passion partagés pour Perrine et Florentin : s’occuper de leur jardin. Ils l’ont également fait partager au public le mois dernier lors de l’événement Bienvenue dans mon jardin porté par le CPIE...
Un petit jardin en face de la maison qu’ils louent depuis deux ans, à Saint-Laurent. Bien implanté, juste au-dessus de la rivière, «c’est un espace naturel qu’il est important pour nous de ne pas empiéter jusqu’au bout», précise Florentin. L’idée, c’est de laisser une place importante à la nature, et, pourquoi pas, de se servir aussi de ce qui pousse naturellement, «ça peut avoir de l’intérêt quand même».
Alors au lieu des plantes ornementales, c’est désormais du cosmétible qui est planté devant la maison, à l’instar de ce gros massif de menthe assez dense. En face, le terrain est divisé en trois parcelles: le potager à proprement parlé, un espace détente «pour recevoir du monde», et un endroit pour les poules, sous les bois, inutilisable de toutes manières pour la culture.
«L’idée, c’est qu’on a pas du temps illimité, on travaille tous les deux, il nous fallait quelque chose de cohérent qui ne prenne pas trop de temps». C’est donc l’esprit permaculture qui prime, et une organisation bien réfléchie. «Notre objectif, c’est de se nourrir le plus possible de ce qu’on produit, et de produire tout ce qu’il est possible de produire», annonce Florentin.
Alors les herbes aromatiques sont au plus proche, pour que «même si on a la flemme quand on cuisine, on puisse y aller quand même facilement» : sauge, thym, origan sont à côté de plantes sauvages comme les myosotis ou chardons, «l’idée c’est que ce soit joli». De l’absynthe y pousse également, pour le côté pratique puisqu’elle attire les pucerons, «il y en a donc moins dans le jardin». Logique.
Logique aussi, la façon dont les allées sont agencées, des nervures qui ne vont pas jusqu’au bout sauf la nervure principale, afin d’optimiser l’espace, entre des plate-bandes de 1,20 mètre maximum, «puisque quand on est accroupis on ne peut pas travailler à plus de 60 cm».
Le potager a une forme de feuille, avec des plate-bandes de formes différentes, pour l’esthétique autant que pour le pratique. Toujours empaillées, les plate-bandes ne nécessitent pas de soins particuliers. Des bouteilles de 8 litres sont découpées pour faire des mini-serres afin d’éviter les limaces.
Perrine et Florentin font des plans de plantations pour chaque plate-bande, «découpées au plus logique, en association, les carottes avec les poireaux, les laitues avec les choux, ...». Avec l’envie de s’appuyer sur l’expérience des autres, «mais aussi de faire nos propres expériences : ça peut réussir ici et pas ailleurs». Bien qu’ils travaillent tous les deux dans le domaine (Perrine est paysagiste et Florentin animateur au CPIE), ce premier jardin leur a permis de se rendre compte que d’être bien documenté ne suffit pas, qu’il faut garder l’esprit ouvert à différentes cultures et que l’expérimentation est la meilleure des alliées...

Expo photo
Perrine Thomas, paysagiste infographiste, est aussi passionnée de photographie.
Travaillant en macro, ses détails de plantes, ses insectes et au-tres petits animaux étaient exposés lors de l’ouverture de leur jardin à Saint-Laurent mi-juin dans le cadre de Bienvenue dans mon jardin au naturel : une façon de mêler ses deux passions, de mélanger les cultures, l’art et le jardinage.
C’est d’ailleurs son jardin et ses alentours qui l’inspirent le plus. Imprimés à La Saunière, ses photographies disponibles en différents formats seront visibles lors d’une exposition au Donzeil le week-end prochain (13 et 14 juillet), et certaines sont visibles à l’Echoppe de Guéret.
Informations sur facebook Perrine Thomas Photographie