Fil info
21:54 L’ dans tous ses états: https://t.co/npjyHB909b
21:37 Merci. Le Pont Saint Chrétien Chabenet dans l’Indre, département où j’ai eu la chance de travailler pend… https://t.co/oXJrlcTpXJ
18:10 Rire
18:06 Merci bien, hein ! Tout le monde en nervous breakdown.
17:59 Bonjour huber
15:46 Ca risque pas de s'arranger avec une uberisation du travail.

Des artistes, des artisans, des traditions, c'est Artitrad !

Saint-Victor-en-Marche

Parce que l’an dernier, 10h42, « ça faisait un peu tôt », cette année, le rendez-vous est donné à... 10h46 ! Ce simple clin d’œil suffit à donner le ton de la journée de samedi sur les bords de la Gartempe, à Saint-Victor-en-Marche : la huitième édition du festival Artitrad s’annonce aussi épique que les précédentes !
L’association Le chemin des Artistes organise cet événement depuis huit ans, à l’origine pour créer un nouvel événement culturel autour des danseurs de trad’, «pour répondre aux besoins et envies de concerts». Démarré à Ajain, le succès des premiers Artitrad les a fait déménagé à Saint-Victor-en-Marche, « un lieu plus grand où tout s’y prête, le cadre de la Gartempe, un bel espace vert pour le grand marché, et des parkings à disposition ».
Sans compter les gîtes du coin pour accueillir les groupes, qui changent chaque année. Dès 19 heures, l’apéro trad sera assuré par Kaléidoscope, un solo folk d’Aymerick Tron Alvarez et ses différents instruments. Suivra le bal trad’ a proprement parlé avec Kaz Kan Zie et Escale Ordinaire, un duo et un quatuor trad’acoustique aussi insolite que traditionnel. Enfin, dès 0h30, on continue de danser avec Loud-Up, qu’on ne présente plus aux Creusois !
Toute la journée, artistes, artisans et maraîchers creusois sont à l’honneur : les inscriptions sont toujours ouvertes pour les amateurs (1). Midi et soir, la restauration sur place est proposée par ces producteurs locaux.
Dès 14 heures, place aux jeux de toutes formes. Pour la deuxième année, les palets bretons reviennent pour un tournoi magistral, géré par les bénévoles du chemin des artistes : « Ça a été très apprécié l’an passé, et ça change de la pétanque ! ». Une initiation d’assiettes picardes sera également proposée, ainsi qu’une initiation aux arts du cirque par la compagnie creusoise Cent Racines.
Nelly, de la boutique guérétoise Petits d’homme, animera des jeux de société, pendant que le dessinateur Quentin Fovet fera des caricatures de qui le veut ! Enfin, Nicolas de la compagnie Les Incompressibles fera des tours de magie tout l’après-midi. L’après-midi se terminera en dansant avec une démonstration de danses africaines de l’association Pazapas.
Ouvert à tous, ce festival est à prix libre, afin que « n’importe qui puisse venir ». Un choix social assumé par une association qui fonctionne sans subvention, afin de rester indépendante : « On veut rester à échelle humaine, pas faire venir des grands groupes et attirer 2.000 personnes et ne pas pouvoir gérer derrière », assument-ils.

(1) cheminsdesartistes23@gmail.com