Fil info
21:09Sympa la mention en couv & l’article sur en p.2 de du jour 🧡 Merci 👍 https://t.co/4PzomCGlY1
19:14RT : [] 🌲🌿🔥 Pour sécuriser et faciliter le travail des qui luttent contre les de , p… https://t.co/zzvyL0i1gb
18:22🔴 Dernier coup de manivelles pour les machines au centre de tri de Limoges ! Demain 6H c’est Poitiers qui traitera… https://t.co/pKeBLdqtY1
18:00RT : Quand ça veut pas, ça veut pas. Un candidat de la liste conduite par Nathalie sous le coup d'une enquête f… https://t.co/f3ggkcRsUq
17:58La Châtre : Berry nature environnement s'apprête à nettoyer nos paysages -> https://t.co/kQVDS7PhiK
17:57Argenton-sur-Creuse : Mariana Ramos, l’héritière de Cesária Évora à l’Avant-Scène -> https://t.co/EcN4pQQrQo
17:55Indre : Une BD pour démocratiser la téléassistance -> https://t.co/7XMPikuprM
17:54Indre : La double vie de Gilles Paris -> https://t.co/BwIz1BlF2D
17:40RT : Nathalie Loiseau : "Ce que j’ai hérité de mon père, c’est la détestation de l’extrême droite." Ouais enfin sauf qua… https://t.co/ha3gSXFwQ0
17:40RT : Réponses de : 1/ « Votre document est un faux » - On l’a authentifié. 2/ « Je n’en ai aucun souve… https://t.co/7hPANIsJGv
17:38RT : Nathalie Loiseau affirme qu'elle ignorait que LaREM était un parti de droite https://t.co/oabcQq70mt
17:37RT : Les sur la Croisette ! Bravo à pour la sélection de son film à la à C… https://t.co/AwkyIh31PN
17:37RT : Soutien à et à Mediapart face aux declarations outrancières de Mme . Et vive la presse libre e… https://t.co/vA8EmwLgqE
17:36RT : C'est le moment de se rappeler que nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire du . Plus que jamais, on… https://t.co/tcuTjpFYkk
12:12Varetz : Les Jardins de Colette aux couleurs pascales -> https://t.co/1xbbQSkfz0
11:49Brive-la-Gaillarde : La moustache en ordre de bataille ! -> https://t.co/zLKMGzZX6R
11:18RT : Région : Herboriste : un métier nécessaire? -> https://t.co/Dfy1rZt3Sp
11:17RT : Vernissage : vend. 26 avril 19h suivi d'une conférence "Combat d'esclaves et d'abolitionnistes" par Frédéric Régent… https://t.co/UYazhIgaJc

Intimidation, intimidation, j'écris ton nom

Motards en colère

Les Guérétois ont pu circuler librement samedi, dans le quartier de la préfecture, ses habitants prendre un peu le soleil, se balader, siroter un café et surtout rentrer chez eux. Pas un cordon de CRS pour leur barrer l’accès. Les forces de l’ordre n’auront pas été sollicitées en prévision du rassemblement des motards en colère. De là à dire qu’en République, on peut enfin espérer manifester son mécontentement et sa souffrance en public, exposer ses revendications avec fougue, sans avoir à craindre une quelconque forme de répression, il n’y a qu’un pas... qui n’aura pas été franchi. Intimidation, intimidation, j’écris ton nom...
Alors que le cortège, qui réunit quelque 200 participants, doit s’élancer vers la RN 145 où a été prévu -et déclaré- le bâchage de deux radars, Daniel Gargaud, ancien coordinateur de l’antenne creusoise de la Fédération française des motards en colère, saisit le micro : « La préfecture a fait annoncer par les médias que dès lors que le cortège s’arrêtera bâcher les radars, les organisateurs de ce rassemblement seraient verbalisés. Les condamnations peuvent aller jusqu’à 15.000 € d’amende et deux ans de retrait de permis ». La FFMC23 ne prendra pas le risque... et le message passera autrement. Lentement, sous forme d’opération escargot.
Comme ils l’ont fait à Limoges, et comme il le feront, le 11 mai, à Brive, les trois antennes de l’ex Limousin de la FFMC, rejoints par des membres de la Fédération des Bikers de France, protestent contre la limitation de la vitesse à 80km/h, les zones à circulation restreinte, le contrôle technique qui serait applicable d’ici à 2020, 2022 et ils ne lâcheront pas le morceau. « Ils ont récupéré des millions d’euros avec les limitations de vitesse, mais a priori, en février, au vu des chiffres, ça n’a pas servi à grand chose... On observe une recrudescence des freinages d’urgence ou des changements de direction brutaux. On est là pour leur rapporter du fric, mais la sécurité routière, ils en ont rien à foutre », tonne Philippe Drouillard pour la FFMC87 qui prône la désobéissance civile en ce qui concerne le contrôle technique. « On n’est pas des vaches à lait »
Si les motards dénoncent dans les ZRC une atteinte à la liberté de circulation, il voient dans la loi anti-casseurs, contre laquelle ils  s’élèvent aussi, une atteinte à la liberté tout court. Défense d’un principe fondamental renforcée par la nouvelle poussée d’autoritarisme dont les manifestants ont pu être témoins. « La FFMC n’a jamais dégradé quoi que ce soit. On est en France, le pays de la liberté, le pays de la déclaration des Droits de l’Homme. », rugit Philippe Drouillard. « Il est où le débat ? C’est dégueulasse, c’est une prise d’otage, ils sont où les Droits de l’homme, là ? »