Fil info
19:17Indre : La MSA Berry-Touraine à un an des élections internes -> https://t.co/EmRZJxR7Rd
19:02Région : Un planning familial rural dont l’utilité n’est plus à prouver -> https://t.co/XVqh7Gf2m7
18:55Châteauroux : Chœur et chants venus de Russie dimanche à Saint-André -> https://t.co/wPaBfPeVWw
18:45Indre : Le PCF veut convaincre les abstentionnistes -> https://t.co/QOI3EvQ73Z
18:27# # - -Vienne : Le développement de la fibre optique se poursuit sur le territoire de Limoges Métropole -> https://t.co/DdBYH6yIf5
18:26RT : devrait annoncer, dans ses conclusions du « grand débat », son intention de faire « travailler davantage »… https://t.co/NJS30ctbyU
18:24# # - -Vienne : Anne Frank, une histoire d’aujourd’hui pour ne pas oublier hier -> https://t.co/DDQeqqZvu3
18:20RT : « Est-ce que depuis deux ans on a fait fausse route ? » s’interroge . Et là on a envie de dire : « b… https://t.co/EuBnR6N1z8
18:20RT : Pour le moment, il enfile tellement bien les perles qu'il y a de quoi remplir toutes les vitrines de la Place Vendôme...
18:20Samedi, c'est l'ouverture de la pêche du brochet. Hauts-viennois, voisins proches et même touristes en quête de sec… https://t.co/rZuogHCjcs
18:18France : Opéra de Limoges: on revisite la musique de Bach -> https://t.co/3ljG8uALHk
18:07Région : Encourager le tourisme vert -> https://t.co/JUcJWfN6kJ
17:00Le plan d’action, check ! La partenaire, check ! Ne reste que la préparation physique, en bonne voie, et qu’un peu… https://t.co/eMlRQgAwHJ
16:57RT : Le 26 mai, mettons un carton rouge à Macron. Mettons un bulletin rouge, celui de . https://t.co/zwKiMRzyOt
16:55Périgueux : La SNC au service de l’emploi -> https://t.co/7hMcQav05C
16:50Boulazac : Un nouveau timbre célébrant la grotte de Lascaux -> https://t.co/T0YRnEOFVF
16:45Pour ceux qui aiment, Chimène Badi sera à l'espace culturel E. Lelcerc, demain dès 16h. Le public est invité.
15:57Châtillon-sur-Indre : Une semaine magique à Poudlard avec l’accueil de loisirs -> https://t.co/lXc93O8AR3
15:56Argenton-sur-Creuse : Un auteur « préhistorique » à la Maison de la Presse -> https://t.co/f8PoYa5mVT
15:55La Châtre : Soixante exposants et Anaïs Delva attendus à la foire-exposition -> https://t.co/yNDpSn0VIJ
15:44Montignac : Le 8e art à l’honneur à Montignac -> https://t.co/309rQBfHRy
15:42Trélissac : L’engagement d’un homme de bien -> https://t.co/pN2XV7nlpj
12:33RT : De nouveau réunis L’au-delà n’aura jamais été aussi classieux truculent épicurien et stylé https://t.co/J2dERXsnYu
12:30RT : De nouveau réunis L’au-delà n’aura jamais été aussi classieux truculent épicurien et stylé https://t.co/J2dERXsnYu
12:30RT : Près de 1000 personnes, Bravo ! C'est tout simplement le plus grand meeting du à depuis 1… https://t.co/w9FZVYnR4u
12:29RT : Salut l’artiste ! Passe le bonjour à NOIRET et ROCHEFORT... Ils sont désormais ensemble nos Grands Ducs et on les p… https://t.co/yaKY3NndGV
12:26RT : “J’ai la patate” entame avec bonne humeur ce dernier mois de campagne. Via . https://t.co/MFR1ucQRKl
12:26RT : . avait crevé l'écran lors du débat de France 2, il veut aujourd'hui redonner de l'oxygène au PCF. ⬇️ B… https://t.co/UCmakxP009
12:26RT : Européennes. Ian Brossat est politiquement bon, il est jeune et il est unitaire. Pourquoi s’étonner que sa campagne… https://t.co/8JJLwvadoE
12:25RT : ❤❤❤ https://t.co/pPgsCX7fz5
07:51France : Décès de Jean-Pierre Marielle, dernier grand duc du cinéma français -> https://t.co/KkfccixTnN
07:47Région : Rendez-vous avec la lune -> https://t.co/rrGo9RGIYc
07:45Région : La transhumance des moutons sur les pâturages du plateau -> https://t.co/kSXzNNa6UH

Comme si on m'arrachait le coeur

EDUCATION

Alors que l’inspecteur d’académie recevait hier après-midi les représentants syndicaux et personnels en comité technique pour présenter sa carte scolaire, les parents d’élèves et élus de trois écoles du département s’étaient réunis devant les locaux de la DSDEN, place Varillas à Guéret.

Prêts à se battre jusqu’au bout pour conserver leur classe, les parents d’élèves et les élus de Pontarion/Saint-Hilaire-le-Château/Thauron (RPI), Montaigut-le-Blanc/Saint-Silvain-Montaigut (RPI) et Lussat le sont.
C’est pourquoi ils étaient réunis ce mardi après-midi en petit comité devant les locaux de la DSDEN (Direction des services départementaux de l'éducation nationale) à Guéret, alors que l’inspecteur d’académie (IA-Dasen) présentait sa carte scolaire aux personnels et représentants syndicaux (voir ci-dessous). Une action symbolique pour montrer leur détermination...
«On a été reçu hier par l’IA-Dasen avec une délégation de parents d’élèves, aujourd’hui on est là pour affirmer qu’on n’a pas l’intention d’accepter la fermeture de classe envisagée par le Dasen», explique Nadine Dumeynie, maire de Pontarion. à ses côtés, le maire de Saint-Hilaire-le-Château, Jean-Yves Grenouillet, et ses adjoints Beatrice Fourton et Nicolas Noussas, sont du même avis, tout comme les parents d’élèves qui accompagnent.
Le RPI dispose actuellement de 4 classes sur deux écoles, et les effectifs monteront à 26 élèves par classe si la fermeture est actée... «Et les locaux ne le permettent pas, ce sont des bâtiments anciens, quand il y a 20 élèves c’est déjà le grand maximum», continue la maire de Pontarion, dont le conseil municipal réuni hier soir a voté une motion pour la non-fermeture d’une classe à Pontarion.
«Ce n’est pas concevable, d’autant que la solution du Dasen est de partager la classe de CE2», note Nadine Dumeynie. Une classe qui serait divisée dans deux classes... et dans deux écoles. «Ce qu’on ne comprend pas, c’est que les effectifs restent stables, se désole Solène, une parent d’élève, on a actuellement 65 élèves pour 4 classes et en prévision on aurait 66 voire 67 élèves pour trois classes».
Même combat à Montaigut-le-Blanc, en RPI avec Saint-Silvain-Montaigut. «L’an prochain, on aurait deux classes au lieu de trois, avec quatre niveaux dans chaque classe, ça ferait à peu près 23 élèves par classe», souligne Renaud, représentant de l’école maternelle de Montaigut-le-Blanc. Le maire Jean-Pierre Deville ne cache pas sa colère : «on ne regarde plus les intérêts des enfants, maintenant, c’est simplement comptable. On est loin des dires du président Macron qui dit qu’il faut 12 élèves par classe. Là quatre niveaux par classe, ce n’est plus gérable. En plus l’AVS (assistante de vie scolaire) n’est là que deux jours par semaine, les deux autres jours c’est à l’enseignante de prendre en charge».
A Lussat, c’est pour une classe unique qu’ils se battent, et l’enjeu est encore plus important : «quand on ferme une classe, on peut la rouvrir, mais quand on ferme une école, on sait que c’est mort», constate Adélaïde, maman de trois enfants à Lussat. A côté, une autre maman renchérit «une commune sans école, c’est une commune morte». D’autant qu’à Lussat, certains couples sont prêts à déposer des permis de construire... seulement s’il y a une école.
En effectifs stables avec onze élèves, amenés à augmenter suite aux installations et naissances, l’école de Lussat fonctionne en classe unique, au plus grand bonheur des enfants et des parents : «c’est comme une famille, il y a de l’entraide, tout le monde est tiré vers le haut», assure Adélaïde. Les élus et les parents d’élèves avaient rencontré l’inspecteur d’académie la veille, qui leur avait expliqué «faire au mieux».
En retour, il a reçu la pétition lancée par les parents lorsqu’ils ont appris la nouvelle vendredi, ainsi que des mots des enfants. «C’est comme si on m’arrachait le cœur», disait l’une d’elle...