Fil info
08:00🔜 vous invite à , un village médiéval remarquable du . Laissez-vous guider par Nadia… https://t.co/qnKXg3btV9
07:55 jaunes - -Vienne : Des gilets jaunes reçus par le préfet -> https://t.co/IKTJ6Wgned
07:53 # - -Vienne : Manifestation vendredi: la CGT très très remontée -> https://t.co/14JOVi3O5c
07:50Région : Lycées: faible mobilisation mais grosse détermination -> https://t.co/X4xYRYqd0x
07:48France : Le mensonge d’une augmentation du Smic -> https://t.co/vJyECp6fPj
07:46France : Fusillade à Strasbourg: "du sang et des douilles" sous les illuminations de Noël -> https://t.co/izj9XTH8qD
22:45Assemblée citoyenne de préparation du conseil municipal ce vendredi 14 décembre 2018 à 19h à notre local du 11 bd S… https://t.co/zdkixOPLXW
22:03Quand t'es plongé dans un simili de thriller avec un brouillard à couper au couteau !! Arrivera, arrivera pas !! 😂… https://t.co/M2I1esxcao
18:49Châteauroux : Dernier chantier à la peupleraie -> https://t.co/pfvW6RFY6w
18:46Dordogne : Ils n’ont plus confiance et veulent la démission de Macron -> https://t.co/VazS1u1NLj
18:46Indre : Gilets jaunes : « On reste là, les annonces faites ne suffisent pas » -> https://t.co/D22YnigAPA
18:42Corrèze : Les avocats creusois en grève -> https://t.co/J1DjpUZS39
17:53RT : Bellac : Un automobiliste en panne vêtu d'un gilet jaune, proclamé porte-parole de la fédération 87. Sa première r… https://t.co/noek8ZnaA0
16:49Sarlat-la-Canéda : Trouver le Juste Prix -> https://t.co/IkaKBdtl1B
16:45Corrèze : Ce qui est humain les concerne -> https://t.co/BjaA1IQBaS
15:41Périgueux : Le salon du tatouage victime collatérale des Gilets jaunes -> https://t.co/6vmTzxMKn9
14:01Périgueux : « Une mascarade de notre méprisant de la République » -> https://t.co/nTWhmkF4d1
13:44Un nouvel article sur la prestation de à Limoges. Merci ! https://t.co/JP9Rkv3hNL
13:38Coulounieix-Chamiers : La Société d’économie mixte (Sem) Périgord énergies inaugure sa première centrale photovolt… https://t.co/S0hQA3ewVE
12:40Bergerac : L’intersyndicale des retraités bouscule le député -> https://t.co/fhlgfYdxLE
11:58RT : . n’entend que de l’oreille droite . Les riches restent ses protégés , ils ne seront pas mis à contr… https://t.co/hziRZ6uM9Q
11:51RT : L'exercice de sécurité civile simulant un incendie actuellement en cours au est destiné à tester l… https://t.co/fQk8XsOJck
11:08RT : Exercice se simulation d'un incident depuis 9h ce matin au CHU qui va durer jusqu'à 12h. Pas de panique.
10:59Exercice se simulation d'un incident depuis 9h ce matin au CHU qui va durer jusqu'à 12h. Pas de panique.
09:49RT : Les agriculteurs souhaitaient rencontrer la Préfète de la Creuse et le député, réunis hier à la préfecture de Guére… https://t.co/zkY4EfPrKN

Des cerfs, des cerfs et des cerfs

Comptage des cerfs

Un archétype de dimanche matin. Gris, humide... la pluie est fine, presque statique. Une pluie d’automne collante et un peu sale. À l’extérieur d’un hangar à la lizière de Féniers, l’enfilade de hummers en est cloquée, à l’intérieur, les gilets orange et les pulls kaki en restent perlés. L’humidité est partout, les doigts sont engourdis, les oreilles rouges, le souffle vaporeux, pourtant il se dégage de la scène une certaine chaleur.
Une vingtaine de personnes, chasseurs pour la plupart, est attablée, les discussions y sont animées et les rires se font à gorge déployée. Venus dès l’aurore observer et compter les cerfs, ils agrippaient à leur retour, peu avant dix heures, le premier verre à portée et posaient leurs fesses sur le bois âpre. La besogne pour le moment finie. Un peu à l’écart, celle entamée par les techniciens se poursuit. Leur mission : relever, transférer, comparer, recouper... parvenir à une estimation du nombre de cerfs sur les 44 communes de Creuse et de Corrèze (1).
La cérémonie se répète tous les 6 ans, lors d’un week-end d’automne, les chasseurs déposent les armes. Accompagnés de non-chasseurs, ils ne sont plus armés que d’une grille, un stylo et d’une paire d’yeux qu’il est recommandé d’avoir en face des trous. Les observations doivent être précises : nombre d’animaux ; type, mâle, femelle, faon ; âge et autres... « Pour les mâles, c’est plus facile. Chaque cerf a sa forme de bois qui à mesure qu’il vieillit prend une envergure plus importante ; après il y a différents styles de bois, des plus larges, d’autres en forme de coupole... », indique Corentin Bouchet, technicien à la fédération de chasse de la Creuse. « Les andouillers cassés peuvent constituer un repère. Il y a aussi les oreilles qui peuvent porter des traces de bagarre mais là, en repérage, on ne peut pas forcément le voir, c’est plus sur les photos prises lors du brame que ça se repère. » Pour plus de fiabilité, chaque équipe, constituée d’au moins un chasseur du cru (2), a conservé son secteur sur le week-end.
Total 1.422 animaux vus sur le week-end, 544 dès le samedi matin. En 2012, la population avait été estimée à 574. Un écart qui peut tenir, sur le temps de l’observation, aux conditions climatiques, la petite pluie se révélant propice à l’approche des animaux et qui peut s’expliquer, sur le long terme, par un milieu favorable... d’autant que la fédération a ces dernières années laissé la population de cerfs se développer. « Après, ça reste une estimation. On sait qu’on ne verra pas tous les animaux, précise Corentin Bouchet. Le comptage est un indice parmi d’autres ; il y a aussi le brame, le ressenti des chasseurs, si les prélèvements sont faciles ou pas, ou encore les dégâts sylvicoles. On ne peut pas se focaliser sur un seul paramètre. »
L’exploitation de ces données n’est donc pas pour demain... pas plus que pour dans une semaine, avec l’ouverture de la chasse au cerf. L’augmentation observée ne se traduit pas par une augmentation sur le plan de chasse, elle rassure toutefois la fédération en confirmant les indices précédents.
(1) Le cerf est un animal emblématique du plateau : sa population s’y est répandue depuis un noyau correspondant aux communes de Croze, Clairavaux et La Courtine. Plus la densité de population y a augmenté, plus les individus ont été contraints de s’en écarter quitte à parcourir des dizaines de kilomètres pour y revenir en période de brame. Ce noyau est donc ciblé en priorité lors des régulations éventuelles.
(2) Le comptage tourne d’année en année sur six territoires. Les chasseurs - ainsi que les techniciens - des différentes fédérations viennent s’épauler à tour de rôle. Le comptage des cerfs organisé à cheval sur la Creuse et la Corrèze a réuni environ 1.000 personnes, chasseur de Creuse et d’ailleurs, et des non-chasseurs.

En chiffres
- 44 communes participantes (12 en Corrèze et 32 en Creuse) contre 39 en 2012
- découpées en 603 secteurs (144 en Corrèze et 459 en Creuse) contre 507 en 2012. 17% des secteurs n’ont pas été prospectés.
- Ceux qui l’ont été, l’ont été par, en moyenne, 2,14 personnes
- Les chasseurs locaux ont représenté 66% des participants. Participant dont 15% étaient, par ailleurs, non-chasseurs (taux en nette augmentation par rapport à 2012).
- 1.422 animaux ont été vus (133 en Corrèze et 1.289 en Creuse), contre  574 en 2012 : 428 mâles, 616 femelles, 283 faons, 95 non-identifiés.