Fil info
23:24 Tellement vrai ! Et triste...
22:42A lire et à méditer: Que vaut une association de bénévoles dans une société qui promeut l’individualisme, le «je pa… https://t.co/ZUpeipEpgl
20:28notre communiqué sur l' et le dans l ' aujourd'hui https://t.co/6ChbCQK4k5
19:58Périgueux : Grosse mobilisation contre la haine et les racismes -> https://t.co/U2RwAQ8i6J
19:14Région : Vie et mort d’un club sportif: quand trop, c'est trop! | L'Echo https://t.co/BzKlvfJ5fM via
18:19Le Blanc : Un chèque pour le Secours populaire -> https://t.co/F7fTiGPw9h
18:18Bélâbre : La Comédie bélâbraise rigole en famille -> https://t.co/zx8EuH26Ts
18:17La Châtre : Chantal Goya a enchanté petits et grands -> https://t.co/fTxaqCSl3C
18:15Indre : Appel à témoin -> https://t.co/QhzYi1g2dU
18:15Indre : La région sera bien représentée au salon de l’agriculture -> https://t.co/lLuf3D2Ly1
17:49Face au mécontentement social grandissant, la CGT met en place les mardis de l'urgence sociale. Premier rassembleme… https://t.co/tm7c2QaZsX
17:17RT : L’appel du Barreau pour les rassemblements républicains du 19 février. https://t.co/ZMpHg1kAPw
17:11# # - -Vienne : Une centaine de harpistes du monde entier attendus à Limoges -> https://t.co/yQqMoCOxbi
17:08# # - -Vienne : «En Israël, nous allons droit dans le mur» -> https://t.co/Zs5YCA1on4
17:06# # - -Vienne : Toujours plus de droits humains à défendre -> https://t.co/ep5v1Yd9XO
15:57Région : Plus de trente ans de prestige -> https://t.co/WFDMdoJxZ2
15:45Périgueux : Le vivre ensemble passe par le respect -> https://t.co/g5aoBcWOgl
15:16 Avec L'Echo, j'espère aussi !!!
15:02Disparition de Joseph Akouissonne - France 3 Nouvelle-Aquitaine https://t.co/NnFyGaLQ4C
14:47RT : Fier de mon journal préféré. https://t.co/kQN5TphI73
14:21RT : 🚨⚠️ [FLASH-INFO] Intervention en cours à , rue des Dahlais ⏩ EVITEZ CE SECTEUR et FACILITEZ LE PASSAGE DE… https://t.co/e8a5tv1876
13:35 Votre pizzeria-épicerie fine italienne ouverte à l'année au coeur de Belvès en Périgord Noir https://t.co/dnKTGWPRDC
10:05Périgueux : la FSU appelle les adhérents et plus largement l’ensemble des citoyens à rejoindre le rassemblement pré… https://t.co/6QZtf0teAW
07:57# # - -Vienne : LO, le camp des travailleurs... toujours -> https://t.co/Mow1BrQjOq
07:55Région : Pour une meilleure prise en charge des personnes âgées -> https://t.co/71261YTkIZ
07:53Région : Gérard Vandebroucke; une idée certaine de l’intérêt public -> https://t.co/C3WlEXELUP
07:50Région : Ian Brossat: les Européennes, un enjeu de proximité -> https://t.co/k9t4XVAG7O

Une ferme multi tâches

Agriculture

«Les préfets se suivent mais l’État est toujours là. »  Venue manifester son soutien aux adhérents de  la SAS Ferme de Saint-Martial, hier, sur le centre d’engraissement, à Saint-Martial-le-Vieux, la préfète de la Creuse, Magali Debatte, a garanti aux éleveurs une certaine continuité de service : l’héritage Cazeneuve ne disparaîtra pas sous la paille... Pas plus que la détermination des membres de la SAS n’a disparu sous les cendres...
Depuis l’incendie de fin 2016. 850.000€ ont à nouveau été investis sur site, lesquels ont été épongés à 66% par l’assurance, les aides versées après la visite de Bernard Cazeneuve notamment. Des fonds destinés à retaper et améliorer au passage le site... Bâti dans une zone de naisseurs, sans tradition d’engraissement, le site (et la SAS qui le porte) réuni les animaux d’une cinquantaine d’adhérents installés dans un rayon de 35 à 40 kilomètres. « On est en phase de reconstruction, d’adaptation et de réorganisation du site », situe Pierre Chevalier, à l’origine du projet. « Nous avons le souhait de faire une ferme pédagogique... »
Ils l’avaient entendu : un centre d’engraissement, c’est compliqué à mettre en place et pas très rentable. Les dirigeants de la SAS Alliance Millevaches, comme elle s'appelait à l’époque, ont bénéficié de plusieurs éléments majeurs. Le premier, est d’ordre financier, la SAS a tiré parti d’un plan local de dynamisation (400.000€ ont ainsi été récupéré suite au plan national de restructuration des sites de défense parmi lesquels celui de la Courtine) et bénéficie en outre d’un loyer faible. Deuxième point, le contrat de filière  avec la SVA Jean Rozé qui fixe un prix plancher qui tient compte des coûts de production (prix du maigre et prix de l’alimentation).
Autre atout la méthanisation « La vente du méthane à Metha énergie 23 permet d’approcher le prix de la litière », souligne Gilbert Mazeau, porte-parole de la SAS. De quoi alimenter, à défaut des caisses, une certaine fibre écologique, à laquelle contribue aussi le volet photovoltaïque. Un alibi bienvenu à l’heure où le projet reste malmené par un certain nombre d’associations. « Le projet répond aux directives européennes en matière d’énergies renouvel-lables », reprend Pierre Chevalier. « Et le projet est respectueux du bien-être animal... suivant le droit européen. »
Un message que relaye le député Jean-Baptiste Moreau : « Ce projet répond aux préoccupation de bien-être animal... Les animaux sont bien mieux ici que dans nos bâtiments qui sont moins adapté, c’est un faux procès. » Faux procès mais vraie opportunité, selon lui. « Ce type de projet est en train de servir de modèle. Garder les broutards sur le territoire plutôt que de les envoyer en Italie, garder la valeur ajoutée, c’est important. D’autant que c’est une viande de plus en plus consommée en France, il y a un potentiel sur le marché français. »