Fil info
22:40 Garder la mémoire pour soutenir notre tête !
21:33RT : Élections européennes : en Dordogne, les premiers résultats tombés donnent tous le RN en tête. Mauvaise soirée...
20:10RT : Tulle : bureau Latreille À où a voté François Hollande. Résultats : LREM 88 voix ; RN 65 voix ; PS 59 voix... Derr… https://t.co/mb1zchRGEP
19:54Châteauroux : Les lauréats Escapages désignés après une année de folles lectures -> https://t.co/L0Vj5HGXEk
19:49Châteauroux : L214 alerte sur le poids climatique de la viande -> https://t.co/tOeR7S7USK
19:47Le Blanc : Système de santé : chronique d’un « désastre annoncé » -> https://t.co/7zFDM3eJQx
19:45La Châtre-Langlin : Les « vieilles grands-mères » font recette -> https://t.co/ALcryrABfA
18:52Périgueux : Le climat a besoin du ferroviaire -> https://t.co/0m4H9LPq7M
18:49Périgueux : 220 Périgourdins ont défilé pour défendre l’avenir -> https://t.co/dmol3fv1uf
16:49 En espérant qu'ils ont rempli leur devoir de citoyen avant !
15:12Corrèze : Le tourisme à la mode virtuelle -> https://t.co/ETYmnaKlXZ
14:10 Toujours, toujours ✌️✌️
14:01 Il est sérieux monsieur le maire
12:43Élections européennes : le taux de participation à midi en Dordogne est de 25,06 % (contre 19,59 % en 2014 et 16,44 % en 2009).

APVOC 23 : une "motivation sans faille quant il s'agit de sauver des vies"

Busseau-sur-Creuse

Creuse ce jeudi de l’Ascension, alors que la brocante bat son plein dehors, une cérémonie d’une toute autre envergure se tient.  Corentin Skraban, « mascotte » de l’APVOC 23 (Association des Pontés, Porteurs de Valves et Opérés du Cœur de la Creuse), a officiellement remis le défibrillateur cardiaque de Busseau-sur-Creuse à la commune.
La gare SNCF de Busseau-sur-Creuse, un lieu qui semblait tout indiqué pour accueillir ce matériel qui peut sauver des vies. Facile d’accès, aisément identifiable par les habitants comme pour les touristes, cela semblait l’endroit idéal. Ce n’est pourtant pas là que le défibrillateur et son armoire chauffante seront installés, mais sur le mur de l’ancienne école.
La SNCF  n’a pas accepté qu’il soit posé dans ses murs, « c’est un choix de gestion administrative, mais elle nous prête le hall pour être là aujourd’hui... Et puis l’école est à mi-chemin entre la gare et le village », se console Solène Dionnet, membre de l’association Busseau-sur-Creuse : histoire et patrimoine, qui est à l’origine de cette installation sur la commune. La fin de non-recevoir de la SNCF n’était d’ailleurs qu’une des multiples péripéties pour que l’objet soit installé...
« Enfin ! », c’est le premier mot qui est venu à l’esprit d’éric Skraban, président de l’APVOC23, quand cette remise a pu avoir lieu. Car l’histoire remonte à une rencontre entre lui et Solène Dionnet en 2015, qui lui avait alors fait part de sa volonté d’avoir l’appareil à Busseau-sur-Creuse... « J’avais reçu une demande de Villard quelques jours avant, nous n’avions pas les fonds nécessaire, mais l’APVOC23 fait preuve d’une motivation sans faille quand il s’agit de sauver des vies : je l’ai rappelée dès que nous avions les finances pour », se remémore éric Skraban.
La caisse locale du Crédit Agricole d’Ahun et Busseau-sur-Creuse : histoire et patrimoine ont aider à trouver les fonds manquants, soit 477 €, ne restait plus qu’à trouver l’endroit pour l’installer, un endroit accessible 24/24 heures... Après le refus de la SNCF, le mur de l’ancienne école a été proposé, « un endroit moins idéal, mais il sera bien signalé », se satisfait le président de l’APVOC23.
« Il nous a fallu deux ans et demi pour parvenir à notre objectif, mais l’essentiel c’est qu’on y soit arrivé », se réjouit Solène Dionnet, même si personne ne souhaite ni n’espère qu’il serve un jour... Pour le cas où, il sera bientôt fixé par la mairie sur le mur de l’ancienne école. Il s’agit du quatorzième défibrillateur cardiaque offert en Creuse par l’APVOC23, et le quinzième sera remis à Maison-Feyne au mois de novembre.
Cette remise n’aurait pu avoir lieu sans l’intervention de nombreux bénévoles, et le soutien de Patrick Pacaud, maire d’Ahun et président de la caisse locale du Crédit Agricole, qui a soutenu le projet. La maintenance sera par ailleurs assurée par la mairie d’Ahun. « C’est un objectif d’intérêt général, pour sauver des vies, et je partage l’idée que l’idéal aurait été de l’installer ici à la gare, un lieu que tout le monde va trouver plus facilement, même les touristes. Ce n’est pas que pour les habitants de Busseau, mais aussi pour les communes proches, comme Pionnat, Cressat ou Saint-Hilaire », a ajouté Patrick Pacaud.
La remise officielle a été suivie par une présentation et une démonstration du matériel de la part des sapeurs-pompiers volontaires d’Ahun, afin de permettre aux habitants de s’approprier le matériel. « Nous sommes là pour montrer comment fonctionne la machine, mais elle ne fait pas tout, l’intervention sur la victime, c’est autre chose », a expliqué le commandant Rigaud, pompier, assurant toutefois de la simplicité d’utilisation de l’appareil...

Plus d’informations sur l’APVOC 23 : www.apvoc23.org