Fil info
10:38Bergerac : Téléthon : moins de recettes mais toujours autant d’espoirs -> https://t.co/tlagS6K8Ls
09:26France : L'actualité en France à 9 heures -> https://t.co/ksSbs37h0Y
08:29 d'agriculture - -Vienne : Quel président à la Chambre d'agriculture après Jean-Marie Delage?… https://t.co/Oh7SMjFZsO
08:26 # - -Vienne : 16e recensement, décollage imminent -> https://t.co/t7mV3P91WF
07:58France : Les Steva veulent du concret -> https://t.co/rA8Xgxx9HC
07:46Région : Un bon début d’année pour les ventes aux enchères -> https://t.co/pYOxVrUEUN
21:22Saint-Sulpice-le-Guérétois : Le travail du bois, une passion, un métier | L'Echo https://t.co/Vdq0ECnUrO via
20:52 Engendrer..
20:51 L’écologie n’a rien à voir avec tout ça !!! Vous ne savez rien de ce que peut engendré ce… https://t.co/W12hCtgkST
19:53Brive-la-Gaillarde : Solidaire est le Secours Populaire -> https://t.co/pmngsMMHRb
19:47 Le cri de soulagement du Patrimoine et de la biodiversité 🐾🌳🌍
19:08Indre : 258 millions d’euros pour un an -> https://t.co/3qu1tQJEnK
18:12Plus que jamais Président des Régions de France… https://t.co/cwZ8G394sk
17:52Dordogne : Le parti socialiste compte sur ses valeurs pour retrouver des couleurs -> https://t.co/x71S0Ovl7u
17:49Beynac-et-Cazenac : Déviation : le cri de colère des entreprises -> https://t.co/uEmRSQEDBv
17:28RT : Les agents des finances publiques ont protesté à Tulle contre 17 suppressions de postes en https://t.co/TebYxVnJE7
17:20RT : En fin de cortège, on rend hommage au ⁦⁩ ⁦⁩ Par le… https://t.co/7Pw3YkiwHx
17:10Périgueux : Nouvelle saignée aux impôts -> https://t.co/fIsU0LOw5Y
16:54Sarlat-la-Canéda : A vos agendas 2019 -> https://t.co/hXvkLBbxtE
15:57RT : En fin de cortège, on rend hommage au ⁦⁩ ⁦⁩ Par le… https://t.co/7Pw3YkiwHx
15:53Marsac-sur-l'Isle : Un salon de passionnés à l’ambition régionale -> https://t.co/PYalTw0ytJ
15:37Mérigny : Les seuils de l'Anglin arasés cette année -> https://t.co/UnmtKOBc0c
15:32Indre : Le photovoltaïque au centre des vœux -> https://t.co/xqPyrT2nf2
15:26RT : Pour conquérir le numérique, « La Marseillaise » a un besoin vital de votre soutien https://t.co/zsWebVd2tu

APVOC 23 : une "motivation sans faille quant il s'agit de sauver des vies"

Busseau-sur-Creuse

Creuse ce jeudi de l’Ascension, alors que la brocante bat son plein dehors, une cérémonie d’une toute autre envergure se tient.  Corentin Skraban, « mascotte » de l’APVOC 23 (Association des Pontés, Porteurs de Valves et Opérés du Cœur de la Creuse), a officiellement remis le défibrillateur cardiaque de Busseau-sur-Creuse à la commune.
La gare SNCF de Busseau-sur-Creuse, un lieu qui semblait tout indiqué pour accueillir ce matériel qui peut sauver des vies. Facile d’accès, aisément identifiable par les habitants comme pour les touristes, cela semblait l’endroit idéal. Ce n’est pourtant pas là que le défibrillateur et son armoire chauffante seront installés, mais sur le mur de l’ancienne école.
La SNCF  n’a pas accepté qu’il soit posé dans ses murs, « c’est un choix de gestion administrative, mais elle nous prête le hall pour être là aujourd’hui... Et puis l’école est à mi-chemin entre la gare et le village », se console Solène Dionnet, membre de l’association Busseau-sur-Creuse : histoire et patrimoine, qui est à l’origine de cette installation sur la commune. La fin de non-recevoir de la SNCF n’était d’ailleurs qu’une des multiples péripéties pour que l’objet soit installé...
« Enfin ! », c’est le premier mot qui est venu à l’esprit d’éric Skraban, président de l’APVOC23, quand cette remise a pu avoir lieu. Car l’histoire remonte à une rencontre entre lui et Solène Dionnet en 2015, qui lui avait alors fait part de sa volonté d’avoir l’appareil à Busseau-sur-Creuse... « J’avais reçu une demande de Villard quelques jours avant, nous n’avions pas les fonds nécessaire, mais l’APVOC23 fait preuve d’une motivation sans faille quand il s’agit de sauver des vies : je l’ai rappelée dès que nous avions les finances pour », se remémore éric Skraban.
La caisse locale du Crédit Agricole d’Ahun et Busseau-sur-Creuse : histoire et patrimoine ont aider à trouver les fonds manquants, soit 477 €, ne restait plus qu’à trouver l’endroit pour l’installer, un endroit accessible 24/24 heures... Après le refus de la SNCF, le mur de l’ancienne école a été proposé, « un endroit moins idéal, mais il sera bien signalé », se satisfait le président de l’APVOC23.
« Il nous a fallu deux ans et demi pour parvenir à notre objectif, mais l’essentiel c’est qu’on y soit arrivé », se réjouit Solène Dionnet, même si personne ne souhaite ni n’espère qu’il serve un jour... Pour le cas où, il sera bientôt fixé par la mairie sur le mur de l’ancienne école. Il s’agit du quatorzième défibrillateur cardiaque offert en Creuse par l’APVOC23, et le quinzième sera remis à Maison-Feyne au mois de novembre.
Cette remise n’aurait pu avoir lieu sans l’intervention de nombreux bénévoles, et le soutien de Patrick Pacaud, maire d’Ahun et président de la caisse locale du Crédit Agricole, qui a soutenu le projet. La maintenance sera par ailleurs assurée par la mairie d’Ahun. « C’est un objectif d’intérêt général, pour sauver des vies, et je partage l’idée que l’idéal aurait été de l’installer ici à la gare, un lieu que tout le monde va trouver plus facilement, même les touristes. Ce n’est pas que pour les habitants de Busseau, mais aussi pour les communes proches, comme Pionnat, Cressat ou Saint-Hilaire », a ajouté Patrick Pacaud.
La remise officielle a été suivie par une présentation et une démonstration du matériel de la part des sapeurs-pompiers volontaires d’Ahun, afin de permettre aux habitants de s’approprier le matériel. « Nous sommes là pour montrer comment fonctionne la machine, mais elle ne fait pas tout, l’intervention sur la victime, c’est autre chose », a expliqué le commandant Rigaud, pompier, assurant toutefois de la simplicité d’utilisation de l’appareil...

Plus d’informations sur l’APVOC 23 : www.apvoc23.org