Fil info
10:38Bergerac : Téléthon : moins de recettes mais toujours autant d’espoirs -> https://t.co/tlagS6K8Ls
09:26France : L'actualité en France à 9 heures -> https://t.co/ksSbs37h0Y
08:29 d'agriculture - -Vienne : Quel président à la Chambre d'agriculture après Jean-Marie Delage?… https://t.co/Oh7SMjFZsO
08:26 # - -Vienne : 16e recensement, décollage imminent -> https://t.co/t7mV3P91WF
07:58France : Les Steva veulent du concret -> https://t.co/rA8Xgxx9HC
07:46Région : Un bon début d’année pour les ventes aux enchères -> https://t.co/pYOxVrUEUN
21:22Saint-Sulpice-le-Guérétois : Le travail du bois, une passion, un métier | L'Echo https://t.co/Vdq0ECnUrO via
20:52 Engendrer..
20:51 L’écologie n’a rien à voir avec tout ça !!! Vous ne savez rien de ce que peut engendré ce… https://t.co/W12hCtgkST
19:53Brive-la-Gaillarde : Solidaire est le Secours Populaire -> https://t.co/pmngsMMHRb
19:47 Le cri de soulagement du Patrimoine et de la biodiversité 🐾🌳🌍
19:08Indre : 258 millions d’euros pour un an -> https://t.co/3qu1tQJEnK
18:12Plus que jamais Président des Régions de France… https://t.co/cwZ8G394sk
17:52Dordogne : Le parti socialiste compte sur ses valeurs pour retrouver des couleurs -> https://t.co/x71S0Ovl7u
17:49Beynac-et-Cazenac : Déviation : le cri de colère des entreprises -> https://t.co/uEmRSQEDBv
17:28RT : Les agents des finances publiques ont protesté à Tulle contre 17 suppressions de postes en https://t.co/TebYxVnJE7
17:20RT : En fin de cortège, on rend hommage au ⁦⁩ ⁦⁩ Par le… https://t.co/7Pw3YkiwHx
17:10Périgueux : Nouvelle saignée aux impôts -> https://t.co/fIsU0LOw5Y
16:54Sarlat-la-Canéda : A vos agendas 2019 -> https://t.co/hXvkLBbxtE
15:57RT : En fin de cortège, on rend hommage au ⁦⁩ ⁦⁩ Par le… https://t.co/7Pw3YkiwHx
15:53Marsac-sur-l'Isle : Un salon de passionnés à l’ambition régionale -> https://t.co/PYalTw0ytJ

Popote printanière, l'environnement sous couvert d'équilibre alimentaire

Education

Le pré et le bien manger... deux proverbiales composantes du bonheur qu’ont validées les CP/CE1 de Sainte-Feyre, les pieds dans le potager de Saint-Hilaire le lundi après-midi, la main à la pâte le lendemain matin à la cantine. Au menu, salade du potager, printanière juste récoltée (en accompagnement de paupiettes de volaille) et une compote pommes rhubarbe.
Dans le cadre du projet des champs à l’assiette de ma cantine, les élèves de Sainte-Feyre ont donné dans le fait maison, et surtout, le A à Z. « Ils ont ramassé les fruits et légumes et se chargent de la préparation », retrace la directrice Sandrine Dubouis. « C’est quelque chose qui donne lieu à l’exploitation en classe de la nutrition et de l’équilibre alimentaire, mais c’est aussi la découverte des métiers de maraîcher et cuisinier... » Didier Roger,  responsable de l’équipe cuisine (deux aides cuisine et lui-même, cuisinier professionnel), les enfants le voient tous les jours, le connaissent et le reconnaissent. « Ici, on a la chance de travailler dans un self, on est vraiment devant eux, ils nous voient au quotidien et là, ça prend une autre dimension », explique-t-il. « Les  enfants pensaient préparer le repas pour une vingtaine, pour leur classe, ils n’imaginaient pas le faire pour 130,140. »
Cuisinier et fier de l’être, Didier Roger, se réjouit toutefois de voir les connaissances qu’ont déjà certains élèves : « On est encore en campagne, il y a des parents qui font découvrir le potager et un brin de jardin. » Une proximité si évidente qu’elle a été, pendant un temps, oubliée...
Rentré en 1998, à une époque où un agriculteur venait encore livrer pommes de terre, carottes et navet... il se réjouit donc aussi surtout d’une forme de retour aux sources qui se traduit par la volonté de travailler avec les producteurs locaux. « L’agglo du Grand Guéret et les portes de la Creuse en Marche a, l’an dernier voulu relocaliser l’économie, de rapprocher les cantines des écoles, des collèges, des EHPAD des producteurs », résume Jody Berton animateur du CPIE qui accompagne les intercommunalités dans la mise en place du projet. « Là, c’est la dernière étape du plan d’action, on propose des animations, et on amène les enfants vers la cuisine sous différentes formes : la semaine dernière, à Ajain c’était une visite, ici, on a décidé d’aider le cuisinier à la préparation du menu. »
De ce point de vue, à l’école de Sainte-Feyre, on ne part pas de rien, une fois par an, automne/hiver, les enfants cuisinent à la cantine un  pot-au-feu avec de la viande locale et les légumes du potager... « Ici, il y a une cohérence : compost, jardin pédagogique, récolte de légumes, et les enfants voient que c’est un tout. Là ce sont des CP/CE1, ils auront un souvenir de ce qu’ils ont pu voir, ça donne une valeur à l’alimentation et au travail en cuisine, le produit a une histoire, on l’apprécie différemment. »