Fil info
01:11 DESDE SALUDOS A Y A TODOS LOS COMPAÑEROS LUCHADORES DE… https://t.co/FZrMHxRNmM
23:17Dordogne : FO pénitentiaire prêt à rejoindre la convergence des luttes | L'Echo https://t.co/txBydPUZxh via
23:11Basket : Les dés sont jetés -> https://t.co/S9nwin3FrL
23:09Football : Et Mboné surgit… -> https://t.co/dHlUp7oKmN
19:34Châteauroux : La rectrice auprès des tous petits -> https://t.co/X4UdYiXwuo
19:32Indre : La couveuse : un dispositif qui a fait ses preuves -> https://t.co/KeDoShBSY7
19:31Châteauroux : Des travaux à la résidence des Rives de l’Indre -> https://t.co/hoFMaELL8E
18:52RT : Bugeat : Projet innovant vs désolation ! -> https://t.co/S2YWwfe4Ly
18:36Bugeat : Projet innovant vs désolation ! -> https://t.co/S2YWwfe4Ly
16:41Saint-Barthélemy-de-Bellegarde : Le pastolarisme en exemple -> https://t.co/WTVlHIibwi
16:29Sarlat-la-Canéda : Vers de nouvelles modalités de collecte -> https://t.co/LKSm8QZgRn
15:14RT : Les salariés de Carrefour se battent pour une revalorisation de leurs salaires : « On ne vit pas, on survit »… https://t.co/u0GCFAwa2q
15:07Dordogne : FO pénitentiaire prêt à rejoindre la convergence des luttes -> https://t.co/fHGJLF3bLu
15:06Périgueux : La permanence du député Philippe Chassaing vandalisée -> https://t.co/DFIpWtOj4F
15:00Dordogne : Un bol d’air financier pour la Semitour qui veut voir plus loin -> https://t.co/8U8VMDUtrp
14:58Dordogne : L’école pour tous les enfants -> https://t.co/0aqEHYICp3
14:32Bergerac : Cheminots et retraités s’invitent à la permanence En Marche -> https://t.co/XINzPaf5J6
13:56Vous souhaitez devenir partenaire du ! Contactez nous via Gael Champier ou Michel Bremont https://t.co/42ZRHT1UBH
11:08Bergerac : CAB : les deux points de hausse fiscale définitivement entérinés -> https://t.co/6s7DbBAq0r
11:05Mérinchal : prévention du risque routier et aide à la conduite Le département de la Creuse, la conférence des finan… https://t.co/qMg9uuj0K1

Les questions de santé par la curiosité plutôt que le cabinet

UDAF

Les beaux jours arrivent et avec eux, résonne l’écho d’une vie jusque-là confinée... Comme les battements d’un cœur robuste, le bruit des rebonds brusques des ballons de basket ranime la plaine des jeux de Guéret. Tambourinant un peu de vie les soirs encore silencieux ; ils en apporteront davantage la semaine prochaine lors des sessions basket organisées à l’occasion du festival Urban culture... Mais entre temps, c’est un autre rythme, une autre musique et une autre culture qui feront vibrer les abords de l’avenue Charles de Gaulle. Développé par le centre social tsigane de l’UDAF, en partenariat avec le Caboulot tracté, la deuxième édition du festival familial autour des cultures tsiganes, Ketenes ni Creusa (1), se déroulera sous un chapiteau installé plaine des jeux, vendredi et samedi.
« Un chapiteau, c’est sympa, il y a une forme d’héritage, et puis ça interpèle », expliquent Stéphanie Martineau, coordinatrice du centre social et Murielle Nany-Martin, animatrice référente famille. « Après le succès de la première édition (2), on voulait mettre la barre plus haut. » Plus haut... et avec un thème central qui ratisse aussi plus large. Le centre social tsigane abordera cette fin de semaine, les questions de santé.
Une thématique autour de laquelle ont été associées les familles, parents et jeunes, au cours d’ateliers montés en partenariat avec l’IREPS... Et une thématique qui amorce l’axe de travail principal du centre social pour les quatre années à venir. « On propose une table ronde, regards croisés, la santé chez les Tsiganes pour laquelle on a fait appel à des collègues d’autres associations qui s’occupent des gens du voyage sur le territoire français et qui ont déjà pu travailler autour de la santé », précise Stéphanie Martineau. « Comment on procède sur ces territoires et comment, en Creuse, on peut s’en inspirer. » Des connexions, des pistes à suivre et des projets déjà en gestation, c’était un peu le but. Mais ce n’est ni le seul, ni le principal. Ketenes ni Creusa est avant-tout l’expression de la lutte contre les préjugés et la rencontre... Tout simplement.
« Avec la mise en place du programme santé+2, on a realisé que les problématiques qu’on imagine tsigano-tsiganes sont plus larges et concernent la population précaire et fragilisée », développe  Murielle Nany-Martin. « Notre but est d’ouvrir cette réflexion au plus grand nombre : la santé concerne tout le monde. » Le tout loin de l’approche formelle et grave que renferme un cabinet mais sous un chapiteau. Et comme la santé c’est aussi un esprit sain, Ketenes ni Creusa aligne une programmation culturelle diverse tour à tour survoltée, intrigante et communicative : un ensemble qui va des contes tsiganes au spectacle forain en passant par toute la gamme musicale : jazz, fanfare, flamenco.

(1) Ce qui signifie ensemble en Creuse.
(2) Cette dernière avait tourné essentiellement, en 2015, autour d’une exposition sur 1.000 ans d’histoire tsigane.

Programme
Vendredi : Regards croisés, la santé chez les Tsiganes. Entrée libre à partir de 9h30. Programme : La santé chez les Tsiganes en Creuse par Stéphanie Martineau coordinatrice du centre social tsigane et Céline Fouchet de l’IREPS ; Regard sur une expérience du travail d’éducation à la santé auprès du public manouche de l’agglomération paloise par Marianne Dioh, infirmière à l’association Gadjé-voyageurs à Pau ; regard sur le rôle de médiateur santé du programme national de médiation sanitaire par Timothée Trompesance, médiateur santé au relais accueil des gens du voyage de l’agglomération Rouennaise ; regard sur une expérience de formation croisée entre soignants et gens du voyage par Xavier Pousset, directeur de l’association ARTAG à Villeurbanne.
19h30 : Ouverture du chapiteau avec l’orchestre du cirque Romanès ; 20h :  projection du documentaire Romanès de Jacques Deschamps suivie d’une discussion en présence d’Alexandre Romanès. Deuxième set de l’orchestre. Participation suivant ses moyens 2€/5€/10€ ou plus. Réservation conseillée au 05.55.52.08.00 ou via udaf23@udaf23.unaf.fr
Samedi : 14-18h : animation autour d’un village santé : contes tsiganes, entre-sort, fanfare.
À partir de 19h : Les musiques tsiganes : Christophe Rohr ; Rumba del Sol ; Sheik of Swing ; Balkanic Orkestar ; Dauromonte. Participation 2€/5€/10€ ou plus. Bar sous chapiteau ; restauration sur place par l’association mahoraise de la Creuse.Info : www.udaf23.fr

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.