Fil info
19:16Sarlat-la-Canéda : Un Molière d’honneur pour Sarlat -> https://t.co/GTrN9ukmA5
18:30Indre : L’industrie se gave pendant que les familles se serrent la ceinture -> https://t.co/vO98d9RAxH
18:24Châteauroux : La 95e foire-exposition fera voyager dans les îles -> https://t.co/O6XA4ju96q
18:23Périgueux : Le cluster veut donner un nouveau souffle à la ruralité -> https://t.co/XAj7MprWjA
18:21Indre : L’invitation au voyage du festival Debussy -> https://t.co/TVWX6LPytw
18:02Tulle : Les enfants au centre des soins -> https://t.co/9836Weaesr
17:10RT : Nous le sentons depuis plusieurs semaines maintenant, "il se passe vraiment quelque chose dans la campagne".Oui, on… https://t.co/FCOKNl9cBK
17:10RT : La commune de Saint-Sulpice-les-Feuilles en reçoit aujourd'hui le label "Territoire Bio Engagé" de la… https://t.co/HSLTKhE37t
17:09RT : Les stars, ce sont les salariés d' qui se battent pour notre patrimoine commun face à ce gouvernement de vendeu… https://t.co/JDYHsYrFpJ
17:08RT : Il faut bien constater qu’il y a plus d’enthousiasme à rebâtir Notre-Dame qu’à restaurer la France. Les malheurs de… https://t.co/4nx5JBLbDs
17:07RT : « Les communistes ont la banane », « fait salle comble », « Une très belle campagne », « L’ambiance a c… https://t.co/3uhHeqkX34
17:06RT : 3 raisons de refuser la privatisation d'ADP : ➡️ Parce que c'est une infrastructure stratégique ➡️ Parce que l'en… https://t.co/EH8Sa56GJN
16:46# # - -sur-Benaize : Succès collectif de l’association de réinsertion Maximum -> https://t.co/CS5tCmzPWa
16:14# # - : Un budget 2019 ambitieux pour de gros investissements -> https://t.co/Uisl3akjYC
16:03Brive-la-Gaillarde : «Japon invisible» et secret révélé -> https://t.co/YmaSmd7RB7
15:47Rosnay : Le concours des « Prairies fleuries » 2019 est lancé ! -> https://t.co/NfhcnVQF3i
15:46Indre : Chez les Aupetit-Dubois, à la Ménardière, on chassera les œufs lundi -> https://t.co/jW79Huwgh8
15:44Indre : Une carte datant de 1810 a été retrouvée -> https://t.co/QLfSbhbOw7
10:37Une belle journée qui débute, avant / 3 pts obligatoires!!! https://t.co/L0p2K8RCJ9
10:33Bergerac : Inondations : ce long travail de reconstruction -> https://t.co/nHzzdIqevc
08:11"Carmen et Emilio au cœur de la Résistance" Sur les traces d’un couple uni par l’amour et la Résistance | Cc… https://t.co/bPKK5AYDZW
08:04Creuse : Le tabou du mal-être paysan | L'Echo https://t.co/DzoIRucIyO via
07:43# # - : Des ateliers théâtre pour dénoncer les discriminations -> https://t.co/wSDc1sHdb1
07:39Région : Sur les traces d’un couple uni par l’amour et la Résistance -> https://t.co/2s1mO4Uapx

Les questions de santé par la curiosité plutôt que le cabinet

UDAF

Les beaux jours arrivent et avec eux, résonne l’écho d’une vie jusque-là confinée... Comme les battements d’un cœur robuste, le bruit des rebonds brusques des ballons de basket ranime la plaine des jeux de Guéret. Tambourinant un peu de vie les soirs encore silencieux ; ils en apporteront davantage la semaine prochaine lors des sessions basket organisées à l’occasion du festival Urban culture... Mais entre temps, c’est un autre rythme, une autre musique et une autre culture qui feront vibrer les abords de l’avenue Charles de Gaulle. Développé par le centre social tsigane de l’UDAF, en partenariat avec le Caboulot tracté, la deuxième édition du festival familial autour des cultures tsiganes, Ketenes ni Creusa (1), se déroulera sous un chapiteau installé plaine des jeux, vendredi et samedi.
« Un chapiteau, c’est sympa, il y a une forme d’héritage, et puis ça interpèle », expliquent Stéphanie Martineau, coordinatrice du centre social et Murielle Nany-Martin, animatrice référente famille. « Après le succès de la première édition (2), on voulait mettre la barre plus haut. » Plus haut... et avec un thème central qui ratisse aussi plus large. Le centre social tsigane abordera cette fin de semaine, les questions de santé.
Une thématique autour de laquelle ont été associées les familles, parents et jeunes, au cours d’ateliers montés en partenariat avec l’IREPS... Et une thématique qui amorce l’axe de travail principal du centre social pour les quatre années à venir. « On propose une table ronde, regards croisés, la santé chez les Tsiganes pour laquelle on a fait appel à des collègues d’autres associations qui s’occupent des gens du voyage sur le territoire français et qui ont déjà pu travailler autour de la santé », précise Stéphanie Martineau. « Comment on procède sur ces territoires et comment, en Creuse, on peut s’en inspirer. » Des connexions, des pistes à suivre et des projets déjà en gestation, c’était un peu le but. Mais ce n’est ni le seul, ni le principal. Ketenes ni Creusa est avant-tout l’expression de la lutte contre les préjugés et la rencontre... Tout simplement.
« Avec la mise en place du programme santé+2, on a realisé que les problématiques qu’on imagine tsigano-tsiganes sont plus larges et concernent la population précaire et fragilisée », développe  Murielle Nany-Martin. « Notre but est d’ouvrir cette réflexion au plus grand nombre : la santé concerne tout le monde. » Le tout loin de l’approche formelle et grave que renferme un cabinet mais sous un chapiteau. Et comme la santé c’est aussi un esprit sain, Ketenes ni Creusa aligne une programmation culturelle diverse tour à tour survoltée, intrigante et communicative : un ensemble qui va des contes tsiganes au spectacle forain en passant par toute la gamme musicale : jazz, fanfare, flamenco.

(1) Ce qui signifie ensemble en Creuse.
(2) Cette dernière avait tourné essentiellement, en 2015, autour d’une exposition sur 1.000 ans d’histoire tsigane.

Programme
Vendredi : Regards croisés, la santé chez les Tsiganes. Entrée libre à partir de 9h30. Programme : La santé chez les Tsiganes en Creuse par Stéphanie Martineau coordinatrice du centre social tsigane et Céline Fouchet de l’IREPS ; Regard sur une expérience du travail d’éducation à la santé auprès du public manouche de l’agglomération paloise par Marianne Dioh, infirmière à l’association Gadjé-voyageurs à Pau ; regard sur le rôle de médiateur santé du programme national de médiation sanitaire par Timothée Trompesance, médiateur santé au relais accueil des gens du voyage de l’agglomération Rouennaise ; regard sur une expérience de formation croisée entre soignants et gens du voyage par Xavier Pousset, directeur de l’association ARTAG à Villeurbanne.
19h30 : Ouverture du chapiteau avec l’orchestre du cirque Romanès ; 20h :  projection du documentaire Romanès de Jacques Deschamps suivie d’une discussion en présence d’Alexandre Romanès. Deuxième set de l’orchestre. Participation suivant ses moyens 2€/5€/10€ ou plus. Réservation conseillée au 05.55.52.08.00 ou via udaf23@udaf23.unaf.fr
Samedi : 14-18h : animation autour d’un village santé : contes tsiganes, entre-sort, fanfare.
À partir de 19h : Les musiques tsiganes : Christophe Rohr ; Rumba del Sol ; Sheik of Swing ; Balkanic Orkestar ; Dauromonte. Participation 2€/5€/10€ ou plus. Bar sous chapiteau ; restauration sur place par l’association mahoraise de la Creuse.Info : www.udaf23.fr