Fil info
19:44Dordogne : Sursis d’un an pour Saint-Aulaye -> https://t.co/YDjJ4Vd2o5
19:43Saint-Aulaye : Sursis d’un an pour Saint-Aulaye -> https://t.co/Nss7DfpubV
19:26RT : Les cheminots plastifient la gare de https://t.co/J9qrzg1M9M
17:57Indre : Anciens combattants : une victoire pour le centenaire de l’UNC -> https://t.co/fZg25SmbKj
17:56Le Poinçonnet : La nouvelle saison de l’Asphodèle a été présentée -> https://t.co/QWCXeeYnr0
16:47Salagnac : Salagnac jumelé avec Campagnes-sur-Aude -> https://t.co/Kvq0JgAZcd
16:42Terrasson-Lavilledieu : Aquifrance : les salariés veulent garder leur ancien directeur -> https://t.co/XTmTQLIqer
16:42Périgueux : Une action interprofessionnelle le 28 juin -> https://t.co/hAZZnPOOU9
16:40Périgueux : Une action interprofessionnelle le 28 juin -> https://t.co/4Ra3Ggtfzu
16:38Région : Martial Faucon fait Chevalier de la Légion d’Honneur -> https://t.co/hCz5SaVeqT
16:16RT : Merci au qui fait un gros travail de responsabilisation de pauvres grâce à son beau mobilier anti sans-… https://t.co/slQkZhSPGZ
16:13RT : ⚠️Accident sur au niveau d'une zone de travaux 🚧impliquant un véhicule de la DIRCO (sens Brive-Limoges) Sortie… https://t.co/CbqBA3y0Jb
16:11RT : Honteux. Voilà la réalité de la réforme. Transfert d’un cheminot au privé, 2 options. Option 1 : si son activité r… https://t.co/YyyVl5S0Ip
15:37Les avocats de Brive, Tulle, de Creuse, de Limoges dénoncent "le début d’un processus de délocalisation de notre C… https://t.co/UTV59Jq7m7
13:51Débat de L'Echo sur l'importance des collectivités dans la vie quotidienne. https://t.co/0cApHjlAdi https://t.co/m73O5z5l6A
12:55RT : Macron m'a "tuer" Ma Gare Ma Ligne j'y tiens https://t.co/p1HbsVaVmY
12:55RT : la gare est à vendre ! https://t.co/f7FaFIB129
12:33RT : La gare de point de rencontre entre les cheminots correziens et haut-viennois. Ils veulent le rétablisse… https://t.co/u0gffZl1PS
12:33RT : Les cheminots plastifient la gare de https://t.co/J9qrzg1M9M
11:44RT : Le convoi de cheminots arrive en gare de https://t.co/gXu8mACbK2
11:40Toutes les infos sur le Salon Plumes en Berry du 24 juin sur le site https://t.co/fZzkyQzwep. L'invité d'honneur d… https://t.co/OZNxP6kMl9
11:22RT : les cheminots sont sur les rails https://t.co/uMCFYd3yN1
10:52RT : Limoges, samedi rassemblement pour soutenir le peuple palestinien face à un état israélien d’extrême droite. https://t.co/Z9TyowzQQI
10:05France : Encore plus d’activités à la station Sports nature -> https://t.co/USKvH4mVtT
10:01France : «Une réponse adaptée et professionnelle» -> https://t.co/cI6g8Phcv5
09:53France : écouter, accompagner, informer -> https://t.co/mqyfAIAs3z
07:52Région : Au service des citoyens oui mais... -> https://t.co/KeMAN8IMz4
22:40Brive-la-Gaillarde : Question : quartier libre ou pas ? | L'Echo https://t.co/e2ZPmXIdgE via
21:33RT : 😍😍😍😍😍😍😍😍 C'EST FINIIIIIII ! ON A GAGNÉ !!!!!!! 🏴󠁧󠁢󠁥󠁮󠁧󠁿🇫🇷 https://t.co/2ENqyERU1X

Les élus de la CCI planchent aussi sur l'avenir de la Creuse

Plan de revitalisation

Depuis le 17 octobre chacun y va de sa contribution pour le plan de revitalisation de la Creuse. Et pourquoi pas la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) de la Creuse ? Le préfet Philippe Chopin qui doit centraliser toutes les propositions  avant de les envoyer au président de la République a demandé aux élus de la Chambre consulaire d’apporter leurs contributions. Ils n’ont pas hésité et se sont mis au travail. Un travail qu’ils avaient partiellement réalisé lors de leur plan de mandature. Pas question de politique pour Patrice Brunaud, vice-président en charge de l'industrie mais d’économie : «Ce plan est un point de vue de chefs d’entreprise ancrés sur le territoire».
Comme tout le monde, ils sont partis du constat que la Creuse n’est pas hyper attractive et qu’il fallait y remédier. Pour cela, cinq axes : créer un contexte favorable, concevoir une nouvelle ingénierie territoriale, agir pour un développement équitable du territoire, conduire un plan de revitalisation  démographique et mettre en œuvre une stratégie de marketing territorial.
La 5G «indispensable» comme l’eau
et l’électricité
Dans l’axe 1, créer un contexte favorable, est développée l’idée d’une zone franche pour ainsi faciliter l’installation d’entreprises avec plutôt qu’une taxe à l’aménagement, une prime à l’aménagement ou encore un crédit d’impôt sur les bénéfices réinvestis, une simplification des aides financières... Elodie Malhomme, vice-présidente en charge du commerce constate que beaucoup de commerces vont être à vendre, qu’ils sont viables, qu’il  y a des repreneurs mais que le financement peut être difficile à boucler, alors trouver des aides serait bien. «La zone franche est un petit plus», admet Claudia Roudier, sa collègue vice-présidente en charge des services.
Un plus qui viendrait s’ajouter aux autres propositions. Sur l’axe 2, il s’agit de constituer notamment une «task force économique» c’est-à-dire une petite équipe avec des personnes issues du privé comme du public qui mutualiseraient leurs connaissances et leurs compétences pour développer des projets structurants. Parmi ceux-ci, l’accueil d’un Center Parks.  Les élus de la CCI aimeraient bien que le département se positionne pour accueillir ce  6e Center Parks de France. Ils évoquent aussi le développement du pôle art tissé/art textile, de la silver economie autour du vieillissement de la population, de la quincaillerie numérique avec par exemple l’accueil de start-ups ou encore le renforcement de l’offre de l’aérodrome de Lépaud avec les drones. «Il faut placer la Creuse dans le futur», stipule Gilles Beauchoux qui parle d’une école de pilotage de drones...  
L’axe 3 concerne plus particulièrement l’accès au haut débit sur toute la Creuse avec directement le déploiement de la 5G. «C’est comme l’eau et l’électricité, c’est indispensable», notent les élus de la CCI. Il est aussi question de la revitalisation des centres-bourgs, de l’aménagement des infrastructures de transports que ce soit le rail ou la route...
L’axe 4 porte sur la revitalisation démographique. Ils évoquent  l’accueil de nouveaux talents en développant une marque de territoire, des nouveaux talents venus par exemple du Royaume-Uni ou encore la création d’un institut supérieur de l'entreprenariat ou une filière d’enseignement supérieur dédiée à l’entreprise et aux technologies de demain pour garder les jeunes sur le territoire.
Un projet ambitieux
Reste le cinquième axe sur la stratégie de marketing territorial qui doit être «incontournable, globale et partagée». Elle s’appuie sur un plan d’actions opérationnelles telles que rassembler les acteurs, agir positivement sur l’image perçue du territoire, construire une cohérence de communication, renforcer le sentiment d’appartenance des acteurs locaux...
«Ce n’est pas utopique. On a envie d’être ambitieux  sur des sujets qui nous passionnent», avoue Claudia Roudier. «Ce sont des propositions, poursuit Philippe Daly, directeur de la Chambre consulaire, charge à eux de voir si c’est possible». A voir donc ce qui sera retenu.
V.J.

 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.