Fil info
18:50Indre : Changer le regard sur Alzheimer pour mieux comprendre -> https://t.co/beuifJVFP1
18:49Châteauroux : [intégral] Adam et Eve entrent en scène -> https://t.co/B5pzdszS5h
18:33Périgueux : La cérémonie des pauvres -> https://t.co/NUQzzRvMDQ
18:311er match du les en grève sont présents pour les soutenir ! https://t.co/gJJ48CCFrq
18:31Périgueux : La suppression du Tode sera-t-elle la fin des saisonniers ? -> https://t.co/zN4kWBFT0Q
18:28Périgueux : Une association, pas une entreprise -> https://t.co/y9lpcQ63nn
18:25Périgueux : La santé, les impôts, les énergies renouvelables -> https://t.co/hYpZRJJd69
17:48Conseil municipal de Guéret : la vidéosurveillance un premier débat avant d'autres https://t.co/wqZxsvgOnE https://t.co/wqZxsvgOnE
16:50Bergerac : Les ordures au menu du conseil d’agglo de rentrée -> https://t.co/Tf4tQjepMZ
16:45Soulac-sur-mer : le désamiantage du Signal va pouvoir commencer - France 3 Nouvelle-Aquitaine https://t.co/l7KcQqjZPn
16:31RT : Parking payant à Hospital de , ce nouveau recul de l’accès aux soins pour tous est inacceptable.https://t.co/10plAr9IBr
16:25Le Pont-Chrétien-Chabenet : Être Pontcabanois rassemble 90 convives -> https://t.co/oZQnZ4C2cI
16:21 Si à vous découvrez cette taxe cela fait longtem… https://t.co/mVTNsIBN8q
16:10 Partenariat public-privé,ils disent.
16:00RT : Parking payant à Hospital de , ce nouveau recul de l’accès aux soins pour tous est inacceptable.https://t.co/10plAr9IBr
15:26Périgueux : Un nouvel écrin pour la Vélorution -> https://t.co/4FNeOX5VBg
15:23Marsac-sur-l'Isle : Le cirque Falck pose sa piste aux étoiles au parc des expos -> https://t.co/t09m7UI5qs
12:56RT : L’Histoire retiendra qu’un continent de 500 millions d’habitants a regardé ses pieds lorsque 58 naufragés frappèren… https://t.co/abxWhFhYop
12:55RT : L' est le dernier bateau à secourir les migrant.e.s naufragé.e.s en Méditerranée. Et on veut l'en empêcher… https://t.co/dKpRGX6ur3
10:40RT : Région : Steva (Bessines): un sursis de six mois -> https://t.co/62pluIWoEb
10:35Région : Steva (Bessines): un sursis de six mois -> https://t.co/62pluIWoEb

Co-construire un réseau d'agriculteurs biologiques

Forum

«L’herbe bio, j’en rumine de plaisir», «mes voisins agriculteurs sont bio, je nage dans le bonheur» sont les messages que l’on pouvait lire dans la salle de la mairie de Jarnages mardi à l’occasion  d’un forum sur l’agriculture biologique.
Orchestré par le Groupement d’agriculture biologique (GAB) de la Creuse, l’idée était de faire rencontrer les agriculteurs biologiques entre eux, de relancer la dynamique du GAB Creuse né en 2013 de la disparition de GABLIM.  «Il y a des difficultés», reconnaît Olivier Thouret, président du GAB Creuse. Et pourtant. La demande pour le bio existe et de plus en plus d’agriculteurs se tournent vers le bio. La Creuse compte environ 200 agriculteurs bio pour une surface de 4%. L’enjeu est donc de les fédérer car «l’agricul-ture biologique s’est d’abord développée sur des échanges», avoue Olivier Thouret. D’où ces deux journées à Jarnages qui se sont conclues mercredi. Plusieurs ateliers se sont déroulés abordant des thèmes comme les semences paysannes ou la restauration collective. Sur le premier point, l’idée est de développer un réseau de semences paysannes c’est-à-dire qui correspondent à l’agriculture biologique et à la terre acide que l’on a ici dans notre département. En ce qui concerne la restauration collective, «il y a une demande», note Olivier Thouret. D’ailleurs, se tenait en même temps à Agen (Lot-et-Garonne) une rencontre régionale sur la mise en place du bio dans la restauration collective  mais encore faut-il croiser l’offre et la demande. «Aujourd’hui, il y a des outils mais qui fonctionnent mal», admet Olivier Thouret qui aimerait mettre tous les acteurs autour de la table, Chambre d’agriculture, communautés de communes, Département... avec une idée «cohabiter tous ensemble pour répondre à la demande et aux contraintes techniques des producteurs». Quelques axes ont été étudiés comme par exemple avoir de la viande clé en main en restauration collective et donc travailler avec le pôle viande à Bourganeuf ou encore avoir une plate-forme agricole plus fonctionnelle c’est-à-dire qui permette aux producteurs de livrer à la plateforme qui s’occuperait de dispatcher les commandes. Le GAB Creuse ne veut pas faire table rase du passé mais s'inscrire dans la démarche comme   un acteur, un partenaire et ainsi faire avancer les choses.
Est également lancée l’idée d’une deuxième foire biologique après Colchique et donc sur un autre temps et un autre secteur pour faire connaître l’agriculture biologique en Creuse et faire que les agriculteurs se rencontrent.
L’autre aspect de ce forum était la rencontre avec les agriculteurs bio d’autres régions dans l’idée de mutualiser. Une structure existe déjà avec ACT’terres bio Nouvelle-Aquitaine. Le GAB Creuse cherche aussi à travailler en partenariat avec la fédération régionale agriculture biologique. «Ce n’est pas tout seul que l’on va répondre aux besoins de l’agriculture biologique», résume Olivier Thouret.

V.J.

 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.