Fil info
19:17Châteauroux : A la découverte de la danse -> https://t.co/iWqIRXpBEq
18:50Indre : Vendanges précoces : un bon vin en quantité limitée -> https://t.co/4f7y5j8feK
17:07Villedieu-sur-Indre : Hommage aux combattants de Longeville -> https://t.co/5icclEj2vd
17:05Bazaiges : Gros succès pour la journée des arts de la main -> https://t.co/W3r6AZRsbi

Jouer notre rôle de parent face aux écrans : recul, lecture, vigilance

Café des parents

Un enfant scotché devant un dessin animé, bloquant sur sa tablette ou sa console à toute occasion, maniant le smartphone dans la cour du collège et devenu pro des selfies envoyés sur snapchat ou facebook... Des situations communes à bien des jeunes, et qui inquiètent de plus en plus de parents...
Pour leur 2e collaboration cette année, l’école maternelle Jacques-Prévert et le CAVL (centre d’animation de la vie locale) de Guéret ont décidé d’organiser un café des parents dernièrement dans la garderie de l’école maternelle, sur le thème «les enfants et les écrans». Eric Durand, médiateur numérique à la Quincaillerie numérique, animait cette rencontre destinée à rassurer les parents et leur livrer quelques conseils.
« Souvent, ce qui m’est témoigné, c’est comment je peux faire pour qu’il reste moins de temps devant les écrans. Les parents ont conscience qu’il ne faut pas y rester toute la journée, mais ils éprouvent des difficultés à intéragir avec eux quand ils sont connectés», explique Delphine Guerrier du CAVL. D’où l’idée de créer ce temps d’échanges afin d’aider les parents à maîtriser et le temps passé devant les écrans, et le contenu, en insistant sur le fait qu’il ne faut pas fermer l’accès à ces nouveaux outils numériques mais au contraire apprendre à les gérer.
Eric Durand rassure : «Ne vous inquiétez pas, mais dîtes plutôt à votre enfant : ce que tu fais c’est bien, mais moi je vais m’y intéresser». Et d’assurer que c’est d’ailleurs ce qu’attend l’enfant : que le papa ou la maman soit là, dans toutes les situations. «On peut, nous parents, contrôler le temps que l’enfant prend sur ces outils», insiste le médiateur numérique. En passant du temps avec lui sur d’autres activités notamment. Mais aussi en montrant l’exemple, et Eric Durand s’appuie sur sa propre expérience de parent en expliquant que lui-même, une fois rentré à la maison, ne touche ni à sa tablette ni à son téléphone jusqu’après manger, afin de ne pas instaurer de distance dans sa famille, son couple, ou avec ses enfants. «Les enfants sont des imitateurs, si nous-mêmes ne nous imposons pas de limites, comment lui en imposer ? » La rencontre a d’ailleurs rapidement été rebaptisée en « les enfants, les écrans, et nous » pour montrer l’importance du rôle d’accompagnateur des parents dans ces pratiques.
Certes, il est tentant de jeter un oeil sur son téléphone pour prendre les dernières nouvelles facebook, c’est d’ailleurs le jeu de ces nouveaux réseaux sociaux, où l’on est désormais acteur et non plus spectateur, que de tester notre réactivité, et Eric Durand insiste sur le fait que cette situation n’a jamais été vécue de toute l’histoire de l’humanité.« Oui, il faut les utiliser, car nos enfants vivront dans un monde où même les frigos seront connectés, où ils recevront des rappels avec idées cadeaux pour chaque fête, grâce aux données qu’ils envoient», prévient le médiateur, qui souhaite avant tout faire réagir les gens sur «cet univers qui nous dépasse ». Alors plutôt que d’interdire ce monde aux enfants, il faut les accompagner, pour comprendre, anticiper, faire en sorte que les enfants trouve leur identité numérique. « Quand un enfant se créé un compte facebook, il est connecté à 1.6 milliards de personnes, il faut en avoir conscience», explique Eric Durand. Et il faut que les enfant en aient conscience, que tout ce qu’ils partagent, notamment les selfies, sont vus par des personnes qu’ils ne connaissent pas réellement : «le téléphone, c’est une vitrine derrière laquelle vit plein de monde, et aujourd’hui on vit tous dans ce monde ».
Alors les parents ont un rôle à jouer, tout comme l’éducation nationale, pour orienter les enfants et leur donner le mode d’emploi de ces nouveaux outils qui permettent un accès à des informations extraordinaires... à condition de les comprendre et de savoir s’en servir. Pour cela, des sites existent pour aider les parents, à l’instar de celui de la CNIL (Commission Nationale des l’Informatique et des Libertés),  tralalère ou encore internet sans crainte.
Mais avant tout, Eric Durand insiste sur une méthode à garder en tête quel que soit l’usage que l’on a sur internet, à savoir le RLV : Recul (je prends le temps de faire), Lecture (je lis l’information avant de la partager) et Vigilance (sur ce qui se passe sur mon écran). Des conseils bons à prendre pour tous les usagers d’appareils connectés...

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.