Fil info
19:17Châteauroux : A la découverte de la danse -> https://t.co/iWqIRXpBEq
18:50Indre : Vendanges précoces : un bon vin en quantité limitée -> https://t.co/4f7y5j8feK
17:07Villedieu-sur-Indre : Hommage aux combattants de Longeville -> https://t.co/5icclEj2vd
17:05Bazaiges : Gros succès pour la journée des arts de la main -> https://t.co/W3r6AZRsbi

L'abstention toujours plus forte

second tour des Législatives

La victoire de Jean-Baptiste Moreau, candidat la République en Marche  (REM) comme député de la Creuse n’est pas une surprise au vu de l’avance qu’il avait au premier tour.  Le revirement de situation était tout de même peu probable, reste que l’élément à prendre en considération, comme dimanche dernier, est l’abstention.
Elle est de plus en plus forte au fil des élections. Si pour les présidentielles, les Creusois avaient plutôt bien participé, ils s’étaient déjà abstenus plus fortement lors du premier tour des législatives dimanche dernier et hier, ils étaient 7.000 de plus à être rester chez eux soit plus d’un électeur sur deux (48.047 inscrits se sont abstenus), c’est la participation à une élection européenne dont on sait qu’elle est toujours moindre au vu du sentiment d’éloignement des citoyens de l’instance. Cela veut-il dire que tout s’éloigne ? La question se pose. Avec une telle abstention, on ne peut pas dire que tout va bien.  
Si certains ont pu oublier de se rendre aux urnes vu le soleil, pour la plupart c’était un choix délibéré et affirmé notamment sur les réseaux sociaux qui regorgent de témoignages de gens qui se sont soit abstenus soit ont voté blanc. Ils ne se reconnaissent plus dans la politique telle qu'elle est aujourd’hui et ne se sont sans doute pas reconnus dans les deux candidats creusois restants qui pour certains étaient bonnet blanc et blanc bonnet. Comme le prouve aussi certains bulletins nuls regroupant les deux bulletins. Car eux aussi, leurs nombre a fortement augmenté. Tout comme les blancs. Là encore, sans nul doute, une volonté de dire non. Dans les urnes, si certains avaient conservé des bulletins de vote du premier tour comme Michel Vergnier, Laurence Pache, Claude Guerrier ou même Lutte ouvrière, certains ont été plus originaux avec des textes philosophiques ou des dessins.  Il y a eu aussi des bulletins GM&S en soutien aux salariés de l’équipementier automobile sostranien.
Ces éléments  et notamment l’abstention, Jean-Baptiste Moreau l’a noté très rapidement et a même avoué que sa victoire était à relativiser (voir page 6), «Il faut redonner goût à la politique», note-t-il. La tâche s’annonce ardue. Surtout avec les réformes annoncées.
Quant aux résultats en eux-mêmes, Jean-Baptiste Moreau est devant avec 58,22 % des suffrages exprimés contre 41,78 %  pour son adversaire Jérémie Sauty. Ce dernier qui croyait en la «remontada», se félicite d’avoir pu réduire l’écart avec le candidat de la majorité présidentielle. Il a gagné entre les deux tours près de 8.000 voix contre  5.000 environ pour Jean-Baptiste Moreau. Il a récupéré quelques bastions de droite comme Dun-le-Palestel ou Gouzon qui avaient été glanés par le candidat de la République en Marche au premier tour et certaines petites communes. Jean-Baptiste Moreau est largement en tête dans les communes les plus importantes du département comme Aubusson La Souterraine ou encore Guéret avec près de 66% des suffrages exprimés mais ne dépasse pas les 25 % des inscrits.   
Maintenant place au travail. Jean-Baptiste Moreau est content mais conscient des responsabilités qui l’attende, a-t-il encore affirmé à Jarnages lors du rassemblement pour sa victoire. Il est attendu au tournant par les opposants et notamment la gauche sur des dossiers comme la loi NOTRe, les services publics, les dotations aux collectivités territoriales...  qui sont autant de sujets essentiels  pour la Creuse. Si cela ne leur convient pas, les Creusois sauront le dire... dans la rue.

Le chiffre

51,64 %
C’est le pourcentage de Creusois qui ne sont pas allés voter ce dimanche soit 48.027 personnes.  Plus de 7.000 autres électeurs ont choisi de voter blanc ou nul.

Les réactions

Claude Guerrier (Parti Communiste Français)
«Jean-Baptiste Moreau est élu, c’est pas une grande nouvelle, on s’y attendait. Macron va avoir sa majorité au parlement. Sur la Creuse l’élu de Macron est en place. Après, comment va-t-il se positionner par rapport à sa réforme du travail ? Je ne sais pas ce que ça va donner dans les prochaines semaines. Il avait prévu d’aller vite... Est-ce que les salariés de GM&S vont être soutenus ? Voilà la question qui pourrait être posée.
Je suis un peu surpris sinon que son QG soit à Jarnages. Là, si on avait encore un doute... Il est clair que la politique qu’il représente n’est pas celle que l’on souhaite pour nos concitoyens. Elle est porteuse de graves conséquences pour les années à venir.
Quand on est élu avec 60% de  45% des voix, ce n’est pas lourd... Même si la majorité est confortable, dans l’opinion, elle n’est pas acquise. C’est là qu’on peut avoir de l’espoir nous aussi. L’espoir que les droits des salariés puissent être défendus avec les citoyens.
En tout cas on travaille dès maintenant à offrir une alternative à LR/EM, c’est quand même bonnet blanc et blanc bonnet. La prochaine mission sera de construire le projet alternative de gauche. On doit s’unir. Il faut tirer les conclusions de ces deux tours et des présidentielles, voir les éléments sur lesquels s’appuyer à l’avenir.»
Michel Vergnier (Parti Socialiste)
«La logique du premier tour s’est confirmée avec la victoire du candidat d’Emmanuel Macron. Je regrette seulement le fort taux d’abstention qui me donne l’impression que la République marche un peu sur les jantes. Elle n'entache pas la victoire de Jean-Baptiste Moreau que j’ai eu au téléphone et à qui j’ai souhaité bonne chance. J’espère comme lui voir la Creuse réussir.
J’ai précisé que j’avais avec le président des oppositions fortes et qu’on verrait ce que ça donnerait dans les années qui viennent. Je reste fidèle à la Creuse et mes actions iront dans ce sens.
Laurence pache (france insoumise)
«Je suis très heureuse qu’il y ait un certain nombre de candidats France insoumise élus ce soir. Ce qui donnera une voix qui comptera dans l’assemblée nationale.
Pour les résultats locaux, ce n’est pas une surprise. Bien évidemment, on n’attendait pas grand chose de ce second tour.
Nous serons très attentifs à ce que fera Jean-Baptiste Moreau. Il compte défendre le département ? Je l’invite à ne pas voter la diminution des dotations aux collectivités ou accepter la queue de comète de la loi NOTRe qui devrait transférer les services publics vers Bordeaux. Je serais très attentive. Quand on prétend défendre un territoire, il faut être cohérent.»
brigitte jammot (Les républicains)
«Je pense que c’est un très beau rebond par rapport à la semaine dernière. On était présent au 2e tour, c’était pas écrit d’avance. Quand on voit les résultats sur La Souterraine et Guéret, la droite a bien résisté. Il faut toujours regarder localement. Les résultats sur le Limousin sont encourageants. Ça a aussi permis de ressouder l’électorat de droite.
À 27 ans, Jérémie Sauty a fait un travail de terrain formidable. Il se dégage comme leader naturel. La reconstruction devrait se faire. D’autant qu’au national, les Républicains ont des scores importants, tout ça devrait donner une dynamique.
Après, les gens en ont ras-le-bol des votes. Ils ont l’impression que tout est joué d’avance. Et bien sûr il faut tenir compte de tout ce qui s’est passé au niveau des affaires.

 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.