Fil info
10:32Mussidan : On n'appelle pas sa copine "petite", même par SMS -> https://t.co/5iO2csQ3xU
05:36Bergerac : Dandinement jusqu'à Périgueux -> https://t.co/XJFptXY8oF
17:02Bergerac : Ce soir, c’est Suzane qui est concert et c’est gratuit ! -> https://t.co/rEf4QIHVv9
16:51RT : | ♻️ La rentrée approche et vous souhaitez vous équiper ? 🤝 Développée par Limoges Métropole, utili… https://t.co/AxCI2QdOOh
16:50RT : Je suis co-signataire de cette lettre initiée par . Nos ports doivent s’ouvrir à l’accueil des migrants e… https://t.co/U2cUwTKTGj
16:49RT : POUR NE PAS OUBLIER / NOT TO BE FORGOTTEN; il y a 20 ans, le 17 août 1999, 5 sapeurs-p… https://t.co/ox7GKoiBER
15:05RT : Si ma vaillante petite moto arrive à gagner le Plateau des Mille Vaches, arrivée prévue ce dimanche matin. Hâte hât… https://t.co/dS3vK5atAV

La victoire sur un plateau et du pain sur la planche

Elections présidentielles

Une pulsation obsédante. Tac. Tac. Tac... Le compte à rebours est lancé et on ne saurait pas trop de quoi le rapprocher, l’explosion de joie du nouvel an ou l’explosion du vaisseau spatial à la fin d’Alien... 1:46, 1:45,1:44... Au grand café, quelqu’un demande à mettre le son de la télé, coupé jusque-là. Le brouhaha perdure encore un peu. 0:59,0:58,0:57. Le silence se fait. Arrivés à 15, des militants décomptent du bout des lèvres. 0, le visage d’Emmanuel Macron s’affiche et c’est l’explosion.
Macron, président ! Macron, président ! L’hystérie, les accolades, les larmes, parfois... Pour Emmanuelle, militante depuis février, c’est avant-tout une certaine forme de soulagement. Elle savait que son homonyme passerait, restait à savoir dans quelles proportions. « J’ai discuté avec des gens qui ne se sentaient plus concernés par le second tour, pas concernés par l'extrême droite. Je suis soulagée de l’écart qu’il y a entre les deux candidats, confie-t-elle. Le taux d’abstention est plus élevé, au dépouillement, le nombre de blancs, de nuls est important, il y a un vrai travail devant nous pour renouer le dialogue».
Et si l’ambiance est à la joie, les militants ne sont pas dupes. « Enfin, les ennuis commencent», cite Patrick Bernard, responsable départemental du mouvement En Marche ! qui s’est réjoui, en premier lieu, de la victoire des valeurs de la République. «Beaucoup de Français sont inquiets, en colère, ont peur du monde tel qu’il est. Il est nécessaire de trouver des solutions», analyse-t-il. « La France est dans l’immobilisme depuis des décennies. Tout le monde pense qu’il faut changer. Pour les législatives, soit on vote pour le changement, ou on le gâche avec une cohabitation. »
Conscients que les cartes ont été battues, - « les gens en ont assez des débats convenus et des positions figées», précise-t-il - il sait aussi que le mouvement part avec un certain handicap, il est moins connu sur le terrain. « Rien n’est fait, il va falloir retravailler à partir de zéro », annonce Patrick Bernard. Reste que la durée de campagne sera  plutôt courte.

 

nike free run 5.0 zappos