Fil info
21:09Sympa la mention en couv & l’article sur en p.2 de du jour 🧡 Merci 👍 https://t.co/4PzomCGlY1
19:14RT : [] 🌲🌿🔥 Pour sécuriser et faciliter le travail des qui luttent contre les de , p… https://t.co/zzvyL0i1gb
18:22🔴 Dernier coup de manivelles pour les machines au centre de tri de Limoges ! Demain 6H c’est Poitiers qui traitera… https://t.co/pKeBLdqtY1
18:00RT : Quand ça veut pas, ça veut pas. Un candidat de la liste conduite par Nathalie sous le coup d'une enquête f… https://t.co/f3ggkcRsUq
17:58La Châtre : Berry nature environnement s'apprête à nettoyer nos paysages -> https://t.co/kQVDS7PhiK
17:57Argenton-sur-Creuse : Mariana Ramos, l’héritière de Cesária Évora à l’Avant-Scène -> https://t.co/EcN4pQQrQo
17:55Indre : Une BD pour démocratiser la téléassistance -> https://t.co/7XMPikuprM
17:54Indre : La double vie de Gilles Paris -> https://t.co/BwIz1BlF2D
17:40RT : Nathalie Loiseau : "Ce que j’ai hérité de mon père, c’est la détestation de l’extrême droite." Ouais enfin sauf qua… https://t.co/ha3gSXFwQ0
17:40RT : Réponses de : 1/ « Votre document est un faux » - On l’a authentifié. 2/ « Je n’en ai aucun souve… https://t.co/7hPANIsJGv
17:38RT : Nathalie Loiseau affirme qu'elle ignorait que LaREM était un parti de droite https://t.co/oabcQq70mt
17:37RT : Les sur la Croisette ! Bravo à pour la sélection de son film à la à C… https://t.co/AwkyIh31PN
17:37RT : Soutien à et à Mediapart face aux declarations outrancières de Mme . Et vive la presse libre e… https://t.co/vA8EmwLgqE
17:36RT : C'est le moment de se rappeler que nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire du . Plus que jamais, on… https://t.co/tcuTjpFYkk
12:12Varetz : Les Jardins de Colette aux couleurs pascales -> https://t.co/1xbbQSkfz0
11:49Brive-la-Gaillarde : La moustache en ordre de bataille ! -> https://t.co/zLKMGzZX6R
11:18RT : Région : Herboriste : un métier nécessaire? -> https://t.co/Dfy1rZt3Sp
11:17RT : Vernissage : vend. 26 avril 19h suivi d'une conférence "Combat d'esclaves et d'abolitionnistes" par Frédéric Régent… https://t.co/UYazhIgaJc

Améliorer l'Europe de demain avec les propositions des citoyens

Citoyenneté

Sur les marches de la mairie de Guéret en ce samedi, flotte un deuxième drapeau européen, celui d’Ariane et de Baptiste, de l’association des Europe et des hommes. Tous deux sont étudiants lillois et ont décidé de faire un tour de France pour évoquer l’Europe et faire émerger des propositions de citoyens pour l’améliorer.
Partis de Lille le 12 octobre dernier, les deux jeunes gens ont déjà parcouru plus d’une centaine de villes telles Amiens, Brest, Nantes, Poitiers, Clermont-Ferrand ou encore Nohant-Vic (Indre) le matin même de leur arrivée à Guéret avant de rejoindre Bellac le lendemain puis de partir vers le Sud puis l’Est de la France, deux secteurs qui leur restent à découvrir. Ils se sont donnés 6 mois pour faire 2-3 villes de tous les départements métropolitains.
A leur arrivée dans la ville, ils se baladent et discutent au fil des rencontres avec les badauds ou même font du porte-à-porte. L’idée est d’amener les gens à parler de l’Europe. «L’Europe est sous-exploitée, beaucoup de gens nous disent qu’ils la connaissent  mal donc cela ne les intéressent pas. Ils aimeraient savoir comment ça se passe dans les autres pays et avoir l’actualité de Bruxelles», explicite Ariane. «Nous essayons d’informer mais le but premier c’est de donner la voix à ceux qui se sentent loin de l’Europe, il fallait que l’on rapproche l’Europe des gens», ajoute Baptiste. Dans leurs discussions, l’envie de quitter l’Union européenne ne ressort par forcément mais il y a une volonté d’harmonisation. «Il y a un désaccord clair avec l’Union européenne actuelle mais ils veulent une Union européenne plus forte, plus soudée, plus harmonisée, plus sociale», précise Ariane. D’autres proposent l’apprentissage des langues étrangères le plus tôt possible. Des propositions qu’ils ont retrouvées lors de leur tour en Creuse, plus précisément à Guéret et La Souterraine. Ils demandent également un président européen, une politique européenne unie pour l’accueil des réfugiés, une harmonisation budgétaire et fiscale entre les pays mais aussi plus d’informations sur son rôle et ce qu’elle fait...
Baptiste et Ariane rencontrent beaucoup moins de gens qui refusent de parler  que ce qu’ils pouvaient imaginer. «Il y a des attentes, une demande d’informations. Ils ont envie de voir leur député européen», notent les étudiants.
Pour ceux qui aimeraient parler d’Europe et qui n’ont pas eu la chance de les croiser, ils peuvent faire leur proposition sur leur site Internet*.
Ils travailleront toutes les propositions avec un centre de recherche pour les compiler dans un recueil qu’ils donneront à toutes les instances concernées qu’elles soient européennes ou locales.
Un autre livre sera destiné au grand public relatant leur périple.
 

* Informations sur www.deseuropeetdeshommes.eu Un sondage sera effectué pour voir quelles propositions sont plébiscitées.