Fil info
15:05RT : Si ma vaillante petite moto arrive à gagner le Plateau des Mille Vaches, arrivée prévue ce dimanche matin. Hâte hât… https://t.co/dS3vK5atAV
07:17Région : Fruits et légumes: pourquoi les prix flambent -> https://t.co/N8Bl5r7dB6
07:14# # - -Vienne : Donner ou vendre plutôt que jeter -> https://t.co/VEigJi41bE
07:14# # - -Vienne : Donner ou vendre plutôt que jeter -> https://t.co/OizjBr2SD4
07:10Région : Comborn, un patrimoine millénaire -> https://t.co/EywYvuMWtL
07:03Région : Les élevages régionaux marqués par des productions en baisse -> https://t.co/SRlXUx9oF7
06:44Bergerac : La démonstration de force vaut pour Périgueux -> https://t.co/aR0EIEhCxJ
06:11Rampieux : 3 bus détruits dans un incendie entraînent du chômage technique -> https://t.co/cTRfaQmFhK
05:50Calviac-en-Périgord : Accident : un motard de 20 ans gravement blessé -> https://t.co/glOSDiWCRo
19:21Gargilesse-Dampierre : Les Jamet, une famille d’artistes -> https://t.co/dGuoTP8X9h
19:18Châteauroux : Destination Cuba avec Aniurka -> https://t.co/EBzVQMXlVP
17:23Lalinde : Festival littéraire Lire en bastides, 3e ! Pourquoi vous l’aimez, pourquoi vous l’aimerez -> https://t.co/I5FExt1Mme
17:18Tulle : Ça colle et ça décolle avec l’art ! -> https://t.co/9veAl4zB2k
17:11Région : L’avenir des Papeteries dépend de l’assistance publique -> https://t.co/1O4uF3ipJj
17:00Nadaillac : Il s'exhibe au lac de Neufont, ses victimes préviennent les gendarmes -> https://t.co/g1QNTqNVJD

Vers une convergence des luttes autour des rond-points ?

Social

A l’appel de la CGT, une centaine de personnes étaient rassemblées autour du rond-point des horloges sur la zone de la Montane à Eyrein ce vendredi matin et également une centaine à Beauregard à Brive l’après-midi. Dans les rangs, il fut question de convergence des luttes.

L’intervention télévisuelle d’Emmanuel Macron ne les a pas convaincus et le froid ne les a pas arrêtés. A l’appel de la CGT, salariés et retraités se sont
retrouvés autour de deux ronds-points à Eyrein et à Brive hier pour réclamer la hausse des pensions et des salaires et la baisse des taxes.
Si la majorité des drapeaux étaient rouges, quelques Gilets Jaunes étaient présents aux abords de la zone de la Montane, hier matin. Les manifestants sont arrivés de Tulle et d'Ussel en opération escargot. Puis, une fois intallés au rond-point ils ont efffectué un barrage filtrant et distribué des tracts. Un feut de palettes et la sono ont réchauffé l'atmosphère avant de passer aux prises de parole. L'heure «est à la convergence des luttes», insiste Sylvain Roch, secrétaire de l’UD CGT. C’est dans cet esprit aussi que Maître Marche, bâtonnière du barreau de Tulle s’est jointe au rassemblement et a évoqué la réforme de la justice et le mouvement de lutte des avocats depuis quelques semaines pour réclamer plus de proximité. «Notre combat est aussi le vôtre
car tous les justiciables sont concernés», explique-t-elle. «Il faut rester mobilisé», martèle un retraité portant le gilet jaune et déplorant le «déséquilibre» de la République «au profit de l’exécutif». Il fut question également «des difficultés» au sein de l’usine BorgWarner et des «ouvriers à bout de souffle».
Un débrayage aura lieu dans l’entreprise ce mardi. Tour à tour, retraité, salariés dans l'énergie ou dans la fonction publique territoriale ont pris le micro et raconté leurs difficultés au travail. «Les salaires des territoriaux sont gelés depuis dix ans», rappelle Christine Souletie. La déléguée CGT à la Ville de Tulle pointe «la précarité des contractuels, avec des contrats de plus en plus courts, trois semaines, un mois, deux mois». Le rétablissement de l'ISF, la lutte contre la fraude fiscale sont nécessaires pour «récupérer le pognon qui se barre». Sylvain Roch appelle à faire des AG dans les entreprises, à se mettre en grève. «Pour faire céder Macron, il faudra plus qu'occuper des rond-points». 

"Un front commun"

Le pendant briviste s’est déroulé dans l’après-midi où là encore une centaine de personnes ont occupé le rond-point de Beauregard. «Nous ne sommes pas là ni pour récupérer ni pour soutenir le mouvement des gilets jaunes. Ce mouvement va être gravé dans la société française or, nous, cela fait 40 ans que nous portons ces revendications de justice sociale» observe Thierry Rousseau, secrétaire de l’UL de Brive. A propos des annonces présidentielles, il considère que «tout va être payé par l’impôt. En clair, les salariés se paieront leur propre pseudo augmentation de salaire net». Pourtant l’heure est bien à la convergence mais pas à n’importe quelle condition. «Le front commun ne peut se faire que sur des revendications claires comme la hausse des pensions, des minimas sociaux. Sur les taxes, si elles doivent être plus justes, il faut bien voir qu’elles servent aussi à financer les services publics» note le secrétaire de l’UL. Adressant un «bravo» à l’élan de solidarité jusqu’ici démontré par les gilets jaunes, Thierry Rousseau estime qu’il faut maintenant voir plus loin. «Il faut un front commun pour porter ces revendications car il serait dommage que ce mouvement se prive d’une organisation», analyse-t-il. Une porte ouverte.

Karène Bellina et Mathieu Andreau

nike air max 1 basketball