Fil info
19:16Sarlat-la-Canéda : Un Molière d’honneur pour Sarlat -> https://t.co/GTrN9ukmA5
18:30Indre : L’industrie se gave pendant que les familles se serrent la ceinture -> https://t.co/vO98d9RAxH
18:24Châteauroux : La 95e foire-exposition fera voyager dans les îles -> https://t.co/O6XA4ju96q
18:23Périgueux : Le cluster veut donner un nouveau souffle à la ruralité -> https://t.co/XAj7MprWjA
18:21Indre : L’invitation au voyage du festival Debussy -> https://t.co/TVWX6LPytw
18:02Tulle : Les enfants au centre des soins -> https://t.co/9836Weaesr
17:10RT : Nous le sentons depuis plusieurs semaines maintenant, "il se passe vraiment quelque chose dans la campagne".Oui, on… https://t.co/FCOKNl9cBK
17:10RT : La commune de Saint-Sulpice-les-Feuilles en reçoit aujourd'hui le label "Territoire Bio Engagé" de la… https://t.co/HSLTKhE37t
17:09RT : Les stars, ce sont les salariés d' qui se battent pour notre patrimoine commun face à ce gouvernement de vendeu… https://t.co/JDYHsYrFpJ
17:08RT : Il faut bien constater qu’il y a plus d’enthousiasme à rebâtir Notre-Dame qu’à restaurer la France. Les malheurs de… https://t.co/4nx5JBLbDs
17:07RT : « Les communistes ont la banane », « fait salle comble », « Une très belle campagne », « L’ambiance a c… https://t.co/3uhHeqkX34
17:06RT : 3 raisons de refuser la privatisation d'ADP : ➡️ Parce que c'est une infrastructure stratégique ➡️ Parce que l'en… https://t.co/EH8Sa56GJN
16:46# # - -sur-Benaize : Succès collectif de l’association de réinsertion Maximum -> https://t.co/CS5tCmzPWa
16:14# # - : Un budget 2019 ambitieux pour de gros investissements -> https://t.co/Uisl3akjYC
16:03Brive-la-Gaillarde : «Japon invisible» et secret révélé -> https://t.co/YmaSmd7RB7
15:47Rosnay : Le concours des « Prairies fleuries » 2019 est lancé ! -> https://t.co/NfhcnVQF3i
15:46Indre : Chez les Aupetit-Dubois, à la Ménardière, on chassera les œufs lundi -> https://t.co/jW79Huwgh8
15:44Indre : Une carte datant de 1810 a été retrouvée -> https://t.co/QLfSbhbOw7
10:37Une belle journée qui débute, avant / 3 pts obligatoires!!! https://t.co/L0p2K8RCJ9
10:33Bergerac : Inondations : ce long travail de reconstruction -> https://t.co/nHzzdIqevc
08:11"Carmen et Emilio au cœur de la Résistance" Sur les traces d’un couple uni par l’amour et la Résistance | Cc… https://t.co/bPKK5AYDZW
08:04Creuse : Le tabou du mal-être paysan | L'Echo https://t.co/DzoIRucIyO via
07:43# # - : Des ateliers théâtre pour dénoncer les discriminations -> https://t.co/wSDc1sHdb1
07:39Région : Sur les traces d’un couple uni par l’amour et la Résistance -> https://t.co/2s1mO4Uapx

"Il faut licencier Macron pour faute grave"

Social

Samedi matin, à l’appel de la CGT, près de 200 personnes se sont rassemblées devant la permanence parlementaire du député LREM Christophe Jerretie, pour protester contre «le mépris du pouvoir jupitérien» envers les plus faibles, contre la précarité, pour la hausse des salaires, des pensions et la baisse des taxes. Un appel relayé et entendu par Solidaires, le PCF, le NPA et la FI.

Pour rejoindre la manifestation, une opération escargot était organisée au départ de l’UL CGT de Brive, avec passage dans les barrages filtrants. Thierry Rousseau, le secrétaire général  s’est réjouit «du bon accueil» que leur ont fait les gilets jaunes. «Ils étaient tous contents que la CGT vienne les soutenir», indique-t-il avant de rappeler que la CGT avait mis en garde la population contre Macron lors de l’élection présidentielle. Un président de la République «qu’il faut licencier pour faute grave».

"La Maison de tous les travailleurs"

Dominique Fauvrais, de la CGT FAPT de Haute Corrèze a inviter à «continuer à se mobiliser ensemble et à amplifier le mouvement». Sylvain Roch, le secrétaire de l’UD CGT a fait son mea culpa sur le mouvement des Gilets Jaunes. «J’étais obnubilé par la présence de la fachosphère. Elle est là, c’est un fait. Mais la réalité qui monte des ronds-points est différente, diverse. Ce sont des retraités, des salariés, des demandeurs d’emploi, des gens qu’on essaie de toucher depuis des années», observe-t-il. «S’ils veulent renverser le système, ils s’adressent à la bonne organisation. La CGT est la maison de tous les travailleurs, c’est leur maison. On est là pour eux et on doit travailler avec eux», ajoute-t-il en évacuant toute question de récupération. «On ne va pas s’excuser à la CGT d’être organisée», commente-t-il avant d’avancer l’idée de réaliser une plateforme de revendication commune.
Christophe Jerretie, présent à sa permanence est descendu discuter avec les manifestants. Les échanges ont été vifs et l’élu a été chahuté verbalement. «Vous êtes le valet de la finance et de la banque», lui a lancé au visage un manifestant. Puis «le cercueil du mépris» portant l’éffigie de Macron en Louis XVI et la mention «Ci-git Jupiter» a été brûlé dans la rue.

Karène Bellina

Manifestation à l'appel de la CGT à Tulle, 1er décembre