Fil info
23:48France : Hausse persistante des précaires -> https://t.co/OkEOh25inX
23:46France : Marseille se veut pionnière de l’éolien flottant -> https://t.co/f2SozAcrW5
23:44France : Cap sur le droit aux vacances avec le Secours populaire -> https://t.co/PBImgo4R0o
23:29RT : Région : Drame de Saint-Jal (19) : La thèse criminelle retenue pour le décès de la policière -> https://t.co/oAjqMPOPf6
22:38Région : Drame de Saint-Jal (19) : La thèse criminelle retenue pour le décès de la policière -> https://t.co/oAjqMPOPf6
22:33Uzerche : les belles rutilantes s'exposent à La Papeterie -> https://t.co/Tvy16pSFkp
21:34Bergerac : Michel Delpon, le député loin d’être En Marche forcée -> https://t.co/8C5ARkSFDy
19:16RT : Pensée du jour 🤔 https://t.co/b8pCsy9VnN
19:15RT : Dernière minute .La Coordination Syndicale Départementale CGT fonction publique territoriale du Cher dépose un préa… https://t.co/MlpSYC3wgU
19:10RT : France Fermetures Boussac et Mr Bricolage à Guéret ont débrayé aujourd'hui (à voir dans notre édition demain)
18:56France Fermetures Boussac et Mr Bricolage à Guéret ont débrayé aujourd'hui (à voir dans notre édition demain)
16:50Saint-Gaultier : Les pompiers domptent les feux de forêts -> https://t.co/klmLJOgfYp
16:49Mézières-en-Brenne : Métal Brenne armée pour l’avenir -> https://t.co/YrSsy3YVvo
16:43Saint-Geniès : Le projet d’abattoir sur la table -> https://t.co/qmjTVZwz4b
15:58Saint-Marcel : Le Secours immédiat espère une reconnaissance d’utilité publique -> https://t.co/Jnsnnm2ZMp
15:47Boulazac : L’avenir à dessiner en commun -> https://t.co/287HUexjGT
13:55Périgueux : La gendarmerie investit l’espace virtuel -> https://t.co/HlzxjpEwWe
13:53Saint-Laurent-sur-Manoire : « Pour nous, nos enfants, ce ne sont pas des lieux agréables » -> https://t.co/Dkgd1eoIJD
13:24Dordogne : L’impôt qui ne coule pas de source -> https://t.co/IfCsHckH46
12:00 Si quelqu'un est arbitre officiel dispo dimanche à 13h30 du côté de Marcillac La Crois… https://t.co/JDcYo8wK2L
11:52Commandez et achetez des produits fermiers pour soutenir https://t.co/68VmuXA6Lk
11:36RT : Un fourgon de la DIRCO qui était en protection d’un véhicule en panne sur l'A20 été heurté par un poids lourds à 5h… https://t.co/5pMRcLpUef
11:28RT : Un fourgon de la DIRCO qui était en protection d’un véhicule en panne sur l'A20 été heurté par un poids lourds à 5h… https://t.co/5pMRcLpUef
11:24RT : Les reprennent vendredi à 18h00 au cinéma Véo de Tulle ! Des places sont à gagner sur not… https://t.co/0I3cPUrtJr
11:18Un fourgon de la DIRCO qui était en protection d’un véhicule en panne sur l'A20 été heurté par un poids lourds à 5h… https://t.co/5pMRcLpUef
10:18Les reprennent vendredi à 18h00 au cinéma Véo de Tulle ! Des places sont à gagner sur not… https://t.co/0I3cPUrtJr

Pédiatrie : un nouveau dépanneur à l'hôpital

Clown

L’association Dépannage Distraction intervient au sein des services de pédiatrie des centres hospitaliers de Brive et Tulle depuis 24 ans en toute gratuité. Chaque lundi, un artiste-clown vient apporter aux enfants une note de bonne humeur et une touche de fantaisie.

Ils sont comme tombés du ciel ces artistes qui viennent rendre une visite ludique chaque lundi matin aux enfants hospitalisés dans le service pédiatrique du CH de Brive en toute gratuité. Sans doute faut-il être un peu perché pour faire rire là où l’angoisse se fait la part belle. à drôle de mission, drôle d’esprit, seul les clowns peuvent accomplir pareille chose. Chez Dépannage Distraction, ils se suivent et ne se ressemblent pas mais tous ont un point commun : leur profil est soigneusement choisi par les responsables de l’association. Séverine Drouillard et Leïla Zeglil, toutes deux chargées des relations publiques, entendent travailler avec des artistes «à l’esprit rock’n roll, capables de s’adapter à toutes les situations». Car si le service rendu dans seize centres hospitaliers de Nouvelle Aquitaine et dans les départements du Gers et du Puy-de-Dôme est gratuit, les dix artistes-clowns que comprend l’association interviennent en tant que professionnels. Savoir-faire, savoir être, assiduité, connaissance et respect des règles fondamentales d’hygiène et de sécurité en plus des aptitudes artistiques ne sont pas des choses anodines. Et si gratuité il y a, c’est que «DD» est reconnue d’utilité publique et reçoit le soutien de nombreux mécènes. En Corrèze, des entreprises et des commerçants sont à leurs côtés, avec notamment le soutien régulier des Ladies Circle.
A Brive et Tulle, il y a eu Ciboulette la marionnettiste, Arpan le magicien, Colette la diseuse de sornettes et voici venir Kiwi avec sa contrebasse! Depuis le 8 janvier dernier et pour au moins un an, Guillaune Boutillon, alias Kiwi, sera accueilli par l’éducatrice  Jeune Enfant, Josiane Santero, chaque lundi matin. «Les interventions de Dépannage Distraction s’intègrent dans le parcours de soin. Tout s’articule. Les infirmières peuvent parfois faire appel au clown pour prodiguer leurs soins. Les animations détendent l’enfant et dérive son attention de ce qui le préoccupe. Accueillir un clown au sein du service, c’est apporter une distraction mais aussi créer la surprise. Les enfants découvrent un autre personnage que le clown des cirques. Il y a le rapport humain et cette complicité, cette confiance qui peut s’instaurer entre l’enfant et le clown. Il y a les moments joyeux mais pas seulement, il y a aussi un apport culturel. Avec Kiwi, ce sera les fables de  La Fontaine accompagnées à la contrebasse» décrit-elle.

Kiwi un clown musicien

Ce picard, né à Tours, ayant grandi à Rennes, est musicien autodidacte, et chose extraordinaire, est entré au conservatoire à l’âge de 36 ans (!) pour parfaire son jeu à la contrebasse. Guillaume Boutillon joue au sein du collectif d’artistes Les Mains Goch’ basé à Abbeville dans la Somme. Il est venu en 2017 trimballer sa longue silhouette, agrémenté de «sa comtoise», dans le Sud-Ouest où il souhaite «faire partager aux enfants un petit goût pour le classique et les musiques anciennes». Il a eu ce «déclic» lors d’une commande artistique jouée devant des enfants en compagnie d’une violoniste. Une unique représentation dont il est ressorti plein d’idées et d’envie : «partager et promouvoir la musique classique et leur donner le goût de l’acoustique est ma volonté artistique».
Voilà une histoire sans hic et pleine de chic! Kiwi-Guillaume officiera désormais dans les étages des pédiatries de Brive et Tulle à la suite de Colette, partie ailleurs, semer ses sornettes à la sauce baliverne et faire couler l’encre de sa plume.  

Sabine Parisot

www.depannage-distraction.org
Facebook@depannagedistraction

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.