Fil info
19:59Tulle : Des fèves accordéonistiques pour les galettes des rois -> https://t.co/EQF9A62zha
19:40Brive-la-Gaillarde : Le Père Noël est un motard ! -> https://t.co/MYEevA9FYt
18:35Indre : Une centaine de manifestants à l’appel des syndicats -> https://t.co/qqJQzjVhFQ
18:35Indre : Pour les retraités, «le compte n’y est pas» -> https://t.co/27g7WGfqj4
17:15Bergerac : CAB : le temps de travail des agents éclaté façon puzzle -> https://t.co/gxd3F8QxD2
17:11France : Les retraités restent déterminés -> https://t.co/O8viflF0x6
17:09RT : Mobilisation sociale en : le préfet demande aux manifestants et habitants de participer à la future concer… https://t.co/887GzevzqC
16:49Marquay : Dossiers du conseil communautaire -> https://t.co/obcn1gJny1
15:49Périgueux : Macron met les agents de la Sécu à la rue -> https://t.co/d41enQ2RI2
15:45Coulounieix-Chamiers : Notre santé indissociablement liée à celle de la planète -> https://t.co/NJWxP6RNLY
15:40Saint-Gaultier : Retour en images sur le marché de Noël -> https://t.co/YY3KNhi2jr
15:32La Châtre : Comme au collège, valorisons notre jeunesse ! -> https://t.co/dW8Qs5kmON
15:20Région : L'ex-député Alain Marsaud condamné pour l'emploi fictif de sa fille -> https://t.co/EM2TwMICVX
10:44Dans l' de ce mardi 18 décembre, un article sur l'inauguration de la Salle Roland Pierrot au l… https://t.co/kllgoeoOfh
07:54Région : Ils défendaient seulement une petite ligne -> https://t.co/WBXAcRuG7n
07:53Région : Conseil régional: budget maîtrisé? -> https://t.co/P4ei2EH00Q
07:50 agriculteurs # - -Vienne : Les JA dénoncent le déficit d’image et de revenus -> https://t.co/5DAdEmXrVp

Johnny : le fort tropisme corrézien de l’idole des jeunes

Souvenirs Souvenirs...

Johnny Hallyday aura donné pas moins de six concerts en Corrèze...

La rock-star aura foulé les terres corréziennes à six reprises. La première fois à Tulle sur le site de l’Auzelou qui accueillait pendant les années 70 la Foire Exposition. A la Baignade, côté rive gauche, en ce mois de juin 1977, il n’y avait plus une seule chaise jaune en fer de libre ! Johnny est revenu à Tulle  le 15 août 1996 au stade Alexandre-Cueille. L’organisation du concert n’avait pas été simple, de l’emplacement de la scène sur une pelouse  recouverte d’un plancher en plastique venu d’Angleterre, à la vente des sandwichs... Fait peu connu, Jean-Claude Camus, le tourneur attitré de Johnny, avait vendu 4 dates à un autre tourneur, Mr T, dont celle de Tulle. Le montage financier du spectacle avait été celui d’une coproduction afin de limiter les frais et la casse... Les relations entre les deux hommes avaient tourné vinaigre ce jour-là, Monsieur T ayant fini à l’hôpital de Tulle... Le concert avait attiré 4.000 personnes et il en fallait 3000 de plus pour être à l’équilibre. Depuis cette date, la ville de Tulle a une dette envers Johnny.
Entre temps, Johnny sera passé par Brive en février 1988 pour se produire sous chapiteau au parc des expositions.
A Objat, l’idole des jeunes et déjà des moins jeunes aura donné deux méga-concerts en 2000 et 2012 à l’invitation d’Objat associations, une structure de commerçants. Au total, ces deux dates ont réuni 27.000 personnes au stade Léon-Féral et place Jean-Lagarde. Le message subliminal était de montrer que la Corrèze rurale décomplexée pouvait elle aussi organiser de grands événements culturels et populaires. Mais le concert le plus marquant fut celui donné le 20 juillet 2003 sur la ZAC de la Montane à Eyrein, au milieu de nulle part.  Cette zone  n’était alors qu’une
friche poussiéreuse en attente d’envol économique. Des intermittents du spectacle en lutte s’étaient invités à la fête. La mobilisation des forces de l’ordre avait été à la hauteur de l’événement et des personnalités présentes dont le Président Chirac et Bernadette Chirac, élue de Sarran, à  l’origine du concert porté par l’association corrézienne Les Monédières Tour de France.  
Chaleur, concert puissant et philharmonique devant 27.000 personnes, orage du tonnerre, bouchon géant au retour, préfet tancé... le concert avait fait des heureux et du bruit : «C’était une bête de scène aussi populaire que le Tour de France. Toutes les catégories sociales étaient là à l’écouter et le voir sur les écrans géants. Je me souviens d’un zoom sur une violoncelliste aux anges au service de ce mec. C’était lui le patron» se souvient  un des spectateurs.

Serge Hulpusch