Fil info
08:08RT : Les aides publiques aux entreprises privées, c’est 200 milliards d’euros ! Les grands groupes encaissent ces sommes… https://t.co/HNYWv1ZlJv
18:56RT : Dans 15 minutes, ne manquez pas le Conseil municipal en direct sur notre site Internet et réagissez avec le hashtag… https://t.co/ybFkGDAujo
18:54La , les 87 et la chambre d' de la annoncent dans un communiqué que le… https://t.co/kJ4X1FeHVN
18:37Châteauroux : L’Uzine publie 17 histoires dans sa première revue BD -> https://t.co/at9kt6KWSM
18:36 ça c'est du grand débat, à lire les commentaires on sait tout de suite où on est... enfin pourvu qu'o… https://t.co/EPFAjdKRxm
18:33RT : Henri Sterdyniak : « Augmenter le Smic ne détruit pas d’emplois » https://t.co/huThWpwUAw
18:25Dordogne : « Ils veulent une justice rendue plus vite et moins chère » -> https://t.co/XIOKKKDyjw
18:24RT : 🔴Nous allons apprendre ce soir la définition de «CONNARD»:⤵️ Une désignation de quelqu'un qui se comporte de faço… https://t.co/2BLVbo3Fyw
18:23RT : Issoudun : les Gilets jaunes bloquent l'usine Vuitton. https://t.co/NDEVXjmH6m
18:21RT : "De Led et de Feu" par Vincent Mézières vendredi à partir de 18h Place Saint-Pierre https://t.co/YCYfkJvY8y
18:16RT : Profitez jusqu'au 5 janvier de la patinoire en plein air (entrée gratuite) ! Plus d'infos 👉… https://t.co/TIH8mMkSnX
17:58Elévation au niveau « Urgence attentat » du plan VIGIPIRATE Suite aux dramatiques évènements qui se sont déroulés… https://t.co/PqxNCmTdKx
17:11Périgueux : Un discours ravageur -> https://t.co/CmzeOyx9Sg
16:44RT : En début d’après-midi, les ont été engagés pour une intervention commune de Trélissac, ldt la Feuillera… https://t.co/2A1JHaaTyt
16:39Sarlat-la-Canéda : C’est parti jusqu’au 31 décembre -> https://t.co/BRTxW9T1gz
16:22RT : Fraternité, fraternité avec nos concitoyens : ce mot de notre devise républicaine prend tout son sens cette nuit, a… https://t.co/jtufgfVetx
16:22RT : Emploi : en Corrèze, festival et lieu de création théâtrale dirigé par un collectif d'artistes situé à Tu… https://t.co/Jn0mFvYHVv
16:20Posture vigipirate : urgence attentat. Renforcement de la sécurité en Haute-Vienne. Lire communiqué du préfet https://t.co/sadCBwI1Rw
16:19Le maire de Limoges a adressé un courrier de soutien au maire de Strasbourg. A lire https://t.co/MTeItTaYav
15:59Chancelade : Une série de chantiers pour achever le mandat -> https://t.co/SjZXlH4u5e
14:08Bergerac : Gilet jaune, Tomy a débuté une grève de la faim -> https://t.co/CCB7bI5Nxs
13:21Bergerac : Le président n’a convaincu aucun gilet bergeracois -> https://t.co/k6fvRPU9by
12:55Déni, traitement et problèmes des sérologies : tous les sujets balayés lors de la conférence du Pr Perronne en… https://t.co/TzznHJoajt
11:35RT : les avocats font un lancer de codes (civil, santé publique, travail...) dans le parc de la préfecture "pour… https://t.co/kJ25uq7oTB
11:31RT : les avocats font un lancer de codes (civil, santé publique, travail...) dans le parc de la préfecture "pour… https://t.co/kJ25uq7oTB
11:30RT : 🔴 Le plan est relevé au niveau Urgence Attentat. Il permet une vigilance et une protection maximum en c… https://t.co/4lpSqRCX2e
11:21RT : les avocats font un lancer de codes (civil, santé publique, travail...) dans le parc de la préfecture "pour… https://t.co/kJ25uq7oTB
11:21RT : nouvelle manifestation des avocats (barreaux de Tulle et de Brive) contre la réforme de la justice. Cette fo… https://t.co/L7zhmJCiKm
10:06France : Strasbourg sous le choc, le tireur du marché de Noël toujours recherché -> https://t.co/IiFMCLtqAx

L'ADDIAM 19 en liquidation

Culture

L’ADDIAM de la Corrèze a cessé ses activités. La structure qui gérait, entre autres, le festival de Sédières, a été placée en liquidation judiciaire le 13 janvier par le TGI de Tulle. Les salariés font actuellement l’objet d’une procédure de licenciement.

C’est fini. L’Agence départementale de développement des initiatives artistiques et de médiation aura vécu trente ans. Placée en redressement judiciaire en début du mois pour défaut de trésorerie, elle est en liquidation depuis le 13 janvier sur décision du TGI de Tulle. Ses activités ont cessé lundi. Les cinq salariés en CDI se retrouvent sans emploi. Le sixième, en contrat d’avenir, a été repris par le Conseil départemental pour rejoindre l’équipe du service culture.
«Le liquidateur judiciaire va mettre en place la procédure de licenciement», explique Pascal Coste. «On a veillé à ce que les ex-salariés aient l’application de la meilleure convention collective. L’ensemble des jours de congés seront payés. Toutes les indemnités y compris les préavis seront réglés. Ils obtiendront les meilleures conditions possibles», assure le président du Département.
La collectivité, qui s’apprête à voter le budget, va mettre en place une nouvelle politique culturelle en s’appuyant sur des conseils de territoire. Elle finançait auparavant l’ADDIAM à 80%. Désormais elle souhaite gérer la culture en interne. «Nous allons établir un certain nombre de fiches de poste avec une attention toute particulière pour le personnel. Ceux qui veulent changer d’orientation  peuvent le faire maintenant. Pour les autres, on examinera leur cas attentivement. On n’a pas la pression de l’instant mais une préoccupation forte du personnel», insiste Pascal Coste.
Créée en 1985 par le Conseil général, l’ADDIAM était chargée de l’instruction des dossiers de subvention et du développement de la culture sur le territoire avec la mise en place du schéma départemental des enseignements artistiques. Elle s’occupait de l’Orchestre départemental des jeunes corréziens, des rencontres chorégraphiques départementales, de l’atelier vocal départemental, de l’accueil d’artistes en résidence, menait des actions avec d’autres structures comme «Repérages», le «BiblioTour», les «Musiques actuelles au collège», etc.
L’association était aussi chargée de la programmation de «l’Eté à Sédières» dans toutes ses dimensions: exposition, musiques actuelles, cirque, opéra. Un festival qui ne sera pas reconduit car «ce n’est pas à la puissance publique de rajouter des manifestations culturelles à un moment où il y a déjà d’autres propositions comme à Brive ou Chanteix. Sédières a vocation d’accueillir du sport nature, des familles», explique Pascal Coste qui n’exclut pas une programmation de concerts et spectacles sur ce lieu tout au long de l’année.
Du côté de l’opposition, on constate  «une perte sévère pour le département et sa politique culturelle. Une solution de reprise au cas par cas pour les salariés n’est pas satisfaisante», relève Bernard Combes. «Si ces agents-là n’avaient pas été dans la structure para-publique de l’ADDIAM mais simplement des territoriaux, ils ne se retrouveraient pas aujourd’hui sans emploi. On aurait pu imaginer qu’ils soient intégrés assez rapidement à l’effectif de la collectivité. Même si on ne connaît pas encore les contours de la nouvelle politique culturelle, le département devra se mouvoir en une force d’accompagnement. Or, sans le personnel de l’ADDIAM, on va manquer de substance».

Karène Bellina

Commentaires

Le nouveau Président du Département devait créer des emplois en Corrèze. Il ne fait qu'en supprimer. Il faut tout de même souligner que ces licenciements sont le résultat de la fin du financement par le Département. On aurait sans doute pu trouver d'autres solutions qu'une telle brutalité. La vérité, c'est que la nouvelle majorité avait décidé de liquider la structure et de se débarrasser de son personnel. Les ex salariés pourront toujours se porter candidats sur de très hypothétiques postes où ils seront en concurrence avec les amis de la nouvelle majorité. Autant dire que leur avenir est assuré.

tu n'es pas très courageux mon jacques, tu perds de plus en plus la tête ma parole !
On dirait des propos d'Hollande !

Les guéguerre entre droite et gauche ... on connait ! Ce qui est beaucoup
+ embêtant , c'est quand c'est le monde culturel qui trinque !!!
Un mal typiquement français !!!