Fil info
16:09Bergerac : Dégradations sur la future mosquée : « Ils n’auront pas notre colère » -> https://t.co/FAgeabA8Qr
16:00Dordogne : Les méfaits de la réforme du ferroviaire -> https://t.co/c1CRO1oDAc
15:48Dordogne : L’occitan vivant et contemporain -> https://t.co/g3gv1aIXrm
10:55Guéret : Une panne de réveil douloureuse | L'Echo https://t.co/j728aOzsqi via
10:28 a commencé en Corrèze. Un spécimen géant a été vu ce matin au pied de la collégiale Sain… https://t.co/gEc1ncGXA9
09:22# # - Grands-Chézeaux : Maçons et paveurs migrants à l’honneur -> https://t.co/liZyD5c2CD
09:18# # - : Un concours de belote qui a fait salle comble -> https://t.co/YkOIdUh1ZC
09:16# # - : L’association des commerçants de la ville mis en veille -> https://t.co/d1Tjql8aKn
09:13Région : Unis pour la maison de santé et pour les services publics de Chabanais (16) ! -> https://t.co/5QOHB586v4
09:10# # - -Anne-Saint-Priest : Editions La Veytizou, la mémoire se perpétue -> https://t.co/AciWv1WdnH
09:02# # - : Faites des Livres 2019 : une formation au Kamishibai, une autre façon de lire -> https://t.co/oGtFwSUjUH
08:58# # - -Martin-de-Jussac : Une fête toujours populaire sous le signe de Panazô -> https://t.co/t0SXJjZyxq
08:55# # - -Vienne : Agathe en concert vendredi à Limoges -> https://t.co/LQWPTocB73
08:53# # - -Vienne : Vendredi à Jean-Gagnant: trio de cordes improvisé -> https://t.co/7FuegBnzdE
08:51# # - : Valoriser les métiers de la salle et des arts de la table -> https://t.co/jgbadjZgmc
07:58# # - -Vienne : Lutte Ouvrière se bat pour une Europe qui porte les intérêts des travailleurs -> https://t.co/cE177b1CfZ
07:55# # - -Vienne : Les Gilets jaunes toujours inventifs -> https://t.co/TXGqMoxu4c
07:53Région : Loger pour rebondir -> https://t.co/YjIvr9MTxT
07:51Région : La Région et le CNRS renforcent leur coopération -> https://t.co/YX8T5WeSVs
07:36 Retrouvez le questionnaire en ligne : https://t.co/fAdpBdQPtk, à vous de jouer !
21:23Naves : L’agglo de Tulle mise sur les circuits courts -> https://t.co/QWWfgVIdne
19:42Boulazac : Souvenir et vigilance -> https://t.co/OUB59l94YS
19:36Périgueux : Ta différence, c’est ma richesse -> https://t.co/IzYsbhRbgm
19:28Trélissac : Besoin d’honnêteté en politique -> https://t.co/SxaTVJI2tz
18:13Sarlat-la-Canéda : Une voix palestinienne à Sarlat -> https://t.co/qK2jdd2WXL
18:12Dordogne : Faire du sport ou aller au cinéma, même combat -> https://t.co/3ySLsunvrZ
16:56Festival départemental des sociétés de musique https://t.co/trKmC7mifq

Un pôle inter-hospitalier en création

« Je vois mal l'état fermer cet établissement », a déclaré Patrick Judalet, maire et président du conseil de surveillance du centre hospitalier des Oiseaux, se montrant aussi rassurant que possible vis à vis d'une population bientôt informée de la création de ce qui a été dénommé « pôle inter-hospitalier territorial de médecine et de soins de suite et de rééducation ».
Ce nouvel organisme liera en partie le destin de l'hôpital castrais à celui de Châteauroux, en une décision empreinte toutefois de la crainte que l'annonce de cette démarche ne la fasse comparer avec celle, que l'on sait actuellement au point mort, qui n'a à l'évidence pas porté bonheur à l'hôpital du Blanc.
Personnalité connue et appréciée pour ses compétences et son ouverture d'esprit, le docteur François Christiann, spécialiste en oncologie (traitement des cancers) a néanmoins œuvré de manière pugnace et dynamique et orienté cette fusion sur la base d'un projet dont, historiquement et pour reprendre les termes d'un document mis à notre disposition, les axes partenariaux concernent en premier lieu : « le fonctionnement d'une consultation avancée d'obstétrique, de cardiologie et de cancérologie du centre hospitalier de Châteauroux-Le Blanc localisée dans le centre hospitalier de La Châtre; l'adhésion des deux établissements à une communauté hospitalière de territoire de l'Indre puis à un groupement hospitalier de territoire »; et d'autres rapprochements de formes sanitaires.
Cette évolution consistera à prendre en charge globalement les consultations externes et internes en oncologie médicale, lesquelles ont respectivement concerné près de 200 et 135 patients en 2018. Devant se révéler rationnelle, sera engagée la restructuration du centre gratuit d'information, de dépistage et de diagnostic des infections par le virus de l'immunodéficience humaine (VIH, vecteur du SIDA), des infections sexuellement transmissibles et des hépatites virales.
En prenant de nouveau les termes du document, il y est considéré qu'il convient dans cette optique « d'assurer une meilleure prise en charge des patients, de veiller à leur orientation entre les deux sites en tenant compte de la proximité géographique; de l'adaptation (pour chacun, N.D.C.L.) du plateau technique ; d'harmoniser les protocoles (...) sur la base des procédures médicales validées par les conférences de consensus; de faciliter le relais local (...) pour les malades provenant du bassin de La Châtre. »
Le parcours du patient, de son accueil à son accès à la modernité de la machinerie médicale, et la pérennisation des filières conduisant de la médecine polyvalente aux services spécifiques d'oncogériatrie et de soins palliatifs, devront, si cela convient en tenant compte d'une supposée période de crise budgétaire, souvent prétextée pour anéantir bien des espoirs et des efforts, en être facilités.
Pour Dominique Delaume, directeur du centre hospitalier de La Châtre, il s'agit « d'un moment important dans la vie de l'institution en matière de position des normes. Le docteur Christiann a gardé un grand intérêt pour l'hôpital de La Châtre et, parce qu'il a laissé ici une large empreinte, à son égard, le personnel soignant comme les agents administratifs et techniques, s'en souviennent et lui conservent le plus grand respect. D'ailleurs, le docteur Christiann revient régulièrement, pour une demi-journée, s'occuper dans nos locaux de patients installés en soins palliatifs. Il n'est donc jamais complètement parti. Nous souffrions jusqu'ici d'un réel manque d'objectifs. Désormais, l'institution s'adapte mieux à la démographie médicale. Favorisé par un rapport sentimental et amical, un besoin est comblé, en animant une équipe, avec au bout du compte la qualité du service rendu dans un contexte difficile. Mais nous avons l'expérience de devoir soigner une population âgée, en conséquence à forte dépendance. Et il est nécessaire de bouger pour faire face à tous les problèmes."