Fil info
01:19 ⚠Brûler des arbres n’est pas une solution | Rapport du FERN ➡… https://t.co/9lLw0WBdRU
01:04    📬 Lettres ouvertes aux communes du – enquête publique ➡… https://t.co/yTLqpcFW8f
00:50 🎦 Enquête publique: quelques questions à , et position de Non à la montagne p… https://t.co/1ClSwh611F
22:56International : Soutien des musulmans à la Palestine -> https://t.co/JKXvnvbvLZ
22:50France : Derrière les discours la volonté de mettre au pas les députés -> https://t.co/W6nuTR5Kl8
22:44France : Assurance chômage : lancement des hostilités -> https://t.co/DSXdjduZ30
20:48Millevaches : L'hivernale de Meymac dans le froid -> https://t.co/zYBmR1qQS8
20:02Région : France 3 : de grosses inquiétudes en coulisses -> https://t.co/FlAMittXrD
18:59Ecueillé : Émilie Andéol à la rencontre de ses admirateurs indriens -> https://t.co/7DHT0aacDW
18:39Dordogne : L’aide à domicile en mutation -> https://t.co/bE3RnnY7bo
18:04# # - -Vienne : Communauté urbaine, le retour -> https://t.co/fryNqZz4AL
18:02# # - -Vienne : Des brebis pour préserver et restaurer un site -> https://t.co/xOPNs0fpgp
17:47# # - -Vienne : Sortis de l’ombre -> https://t.co/zLmB2TFP8U
17:45# # - -Vienne : «Périclès» : ouvert sur la vie -> https://t.co/4YCzHmhzhS
17:25Sarlat-la-Canéda : Hôpital : la réfection du parking programmée début 2018 | L'Echo https://t.co/rrXSk9Kg80 via
17:18# # - -sur-Benaize : Des locaux rénovés et agrandis pour la ressourcerie «Maximum» -> https://t.co/mrh1MM0XL4
17:17# # - : Le Père Noël se rendra au marché des artisans et commerçants -> https://t.co/hKcsndpVUQ
17:17# # - -Yrieix-la-Perche : Patrick Lebas à la tête de l’Ensemble Vocal -> https://t.co/pGrMxHENvm
17:14# # - : Un beau Salon du Livre en perspective -> https://t.co/DcALeNMVTH
16:40Sarlat-la-Canéda : Hôpital : la réfection du parking programmée début 2018 -> https://t.co/5LMBCCdKvW
16:35Le Blanc : Sainte Barbe : les pompiers félicités et honorés -> https://t.co/aBEI0jAFGP
16:32Région : à l’école du jardin planétaire -> https://t.co/kJmYmZv1zY
16:10Périgueux : La plainte pour diffamation, l’arme absolue ? -> https://t.co/LCr9akyyZ2
12:15Auriac : L’esprit de Noël est aussi en Xaintrie -> https://t.co/5kP6qhZtl5
11:18RT : Région : Concert de soutien au journal jeudi à Châteauroux -> https://t.co/M1kpqr42vs
09:19Haute-Vienne : Jour noir pour les casquettes blanches | L'Echo https://t.co/R2Osmoa2gu via

À l'harmonie, démission du président et appel à l'imagination

Pour ceux qui, sans être de grands mélomanes, ont l'oreille un tant soit peu attentive, entendre jouer l'harmonie municipale lors d'une commémoration, d'une animation de rue ou d'un concert, oblige au constat d'un véritable talent qui ne se dément pas depuis une bonne décennie parmi ses musiciens ; la seule mise en cause pouvant être imputée à l'acoustique, bonne ou moins bonne, de la salle où ils sont amenés à se produire.
L'ensemble dispose d'une quarantaine d'instruments dont ses membres affinent l'usage lors de répétitions qui se déroulent chaque vendredi dans leur local situé au sous-sol de la salle des fêtes Ils sont composés de 24 hommes et de 18 femmes dont la moyenne d'âge est de 44 ans (la plus jeune n'a que 12 ans, le plus ancien en a atteint 80).
Au cours de l'assemblée générale de l'association tenue sous la présidence de Joël Alapetite, président démissionnaire (pour raisons personnelles) après trois ans à ce poste, celui-ci a en préambule demandé un moment de recueillement en hommage à trois personnes récemment disparues. Puis la parole a été donnée à Emilie Trinquart, trésorière, qui a entre autres explicité pourquoi Clothilde Loiseau et Emmanuel Tribet, respectivement cheffe et sous-chef de l'harmonie, devaient selon la loi en vigueur être considérés administrativement comme étant des salariés directs et non plus des employés municipaux comme c'était le cas jusqu'à présent. Ce qui a conduit à une modification des statuts.
Présents à cette réunion et afin de soutenir l'harmonie face à cette nouvelle situation, Patrick Judalet, maire de La Châtre, a promis l'octroi d'une subvention exceptionnelle tout en évoquant un contexte général de restriction budgétaire. Par Michèle Selleron, il a été appris que le conseil départemental a accordé à l'harmonie, ayant validé cette décision en commission permanente le 24 novembre, une subvention de 5 000 e à laquelle s'ajoutent 300 e.
Au long de l'année 2017 qui, n'étant pas terminée, fera accorder encore quelques prestations, l'harmonie municipale a émaillé à sa manière aux commémorations locales (ce qui, a-t-il été rappelé, constitue son « image principale ), donné ou participé à quatre concerts, présenté sept animations, animé trois feux d'artifice, deux fêtes patronales, et fait trois « petites sorties » selon les termes d'Agnès Ducousset, secrétaire, dans son rapport d'activités. Pour écouter et applaudir l'harmonie, il y aura eu dans ce lot 13 prestations payantes. À cela s'est ajoutée, en interne, une « journée détente » le dimanche 24 septembre, au bord de la plage de Fougères, à Saint-Plantaire. En moyenne, les musiciens auront été au nombre de 32 lors des concerts, 22 lors des animations et 17 lors des commémorations.
En 2018, le premier rendez-vous fixé par l'harmonie est le concert de nouvel an qui aura lieu le dimanche 7 janvier à la salle des fêtes castraise. Le 22 avril, l'harmonie a été invitée à y animer le congrès des anciens de la gendarmerie. Le clou de l'année  sera la venue ici, à la date du 3 juin, de l'orchestre harmonique départemental de l'Indre dont nos harmonicistes assureront la première partie. Comme à l'ordinaire, la fédération syndicale des musiques de l'Indre (FSMI) propose des stages qui se déroulent à Déols. Appel à inscription a été lancé.  
Dans un exposé-fleuve, Clothilde Loiseau a commencé par un éloge à l'égard de Joël Alapetite. Puis, tout en mettant en avant son rôle primordial, l'estimant « solide et militante » avec actuellement 58 inscrits, la cheffe, exprimant franchement une « impression » proche du « malaise », s'est déclarée « surprise du peu d'élèves de l'école de musique municipale qui, après s'y être instruits, entrent ensuite à l'harmonie. »
Pour ce qui touche à la trésorerie, les dépenses se sont élevées à 13 313 e et les recettes à 12 872 e.
En ce qui concerne l'assiduité des membres aux répétitions, Clothilde Loiseau a indiqué que « ça ne se passe pas trop mal mais, après la période du nouvel an, il faudra garder cette régularité, maintenir l'esprit associatif voire familial qui règne, toujours viser plus haut, savoir se remettre en question. En quatre mots: racines, ambition, écoute, innovation. »
Denis Bonnet

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.