Fil info
07:50Boulazac : (VIDÉO) Boulazac reçoit… et cueille Monaco -> https://t.co/3WJaodJjdZ
23:35Trélissac : (VIDÉO) A 15 ans, Héléna est "inspirée" par la figure de Roger Ranoux, son grand-père -> https://t.co/JkFOSGhrXF
22:37Victoire à domicile des Panthères de Feu du face à sur le score de 31 à 23. Bravo ! En… https://t.co/amH0xhXydC
16:42RT : Il ne faut pas tout mélanger. On a essayé de nous entraîner sur la question de la grève et de la mobilisation. Ce n… https://t.co/BU5mLjKS99
16:37RT : La nouvelle saison du Hot Club commence par un retour aux sources du jazz avec l'orchestre "Mem’Ory" lundi… https://t.co/o6OUOkUN3N
16:35RT : Évidemment il est plus simple de dénoncer la galère des usagers que d'expliquer le pourquoi de l'application du dro… https://t.co/wytPkLcHTd
16:31RT : La réaction du de à démontre un durcissement de la réaction au mouvement… https://t.co/kMVzfWwLgQ
16:30RT : Édouard Philippe qui demande des “suites judiciaires” contre les grévistes de la SCNF.. quelle horreur ce gouvernem… https://t.co/uFgpB3LRET
16:29RT : . annonce des suites judiciaires contre les cheminots. La répression comme seul arme face à des chemino… https://t.co/H9jNtWeV9X
16:29 Qu'auraient-ils fait à la place du conducteur du train dans les Ardennes? Ils auraient trouvé la situa… https://t.co/jH2MqZrl5j
16:26RT : Ce gouvernement ne veut jamais rien négocier. Rien. Il enfume systématiquement sur « l’écoute », la « concertation … https://t.co/fte4awOJOw
15:40Périgueux : FO Dordogne durcit le ton : une grève pourrait se déclarer bientôt -> https://t.co/KZcQydTMex
10:52 si vs lisez l’histoire de Laurent, fauché par 1 chauffard à 12 ans... tjrs au à 39 an… https://t.co/mUr0Y0ztjS
10:41Périgueux : « Travailler dans une bibliothèque, ce serait le rêve » -> https://t.co/Om386ffkdU
08:48Marsac-sur-l'Isle : Dixième salon animalier du Périgord : coup d'envoi au parc des expo' ! -> https://t.co/p6CLIkLE08

Coquelicots : ne rien lâcher !

Ce vendredi 5 juillet, pour la dixième fois depuis qu’ils ont institué leur rendez-vous chaque début de mois, les amis des coquelicots se sont retrouvés dans sept communes du département, toujours mobilisés pour réclamer l’interdiction des pesticides de synthèse. A Châteauroux, ils étaient une petite quarantaine, des fidèles pour la plupart, à se réunir devant la mairie avec quelques coquelicots de papier à la main, suscitant l’interrogation chez les passants. En l’absence de Jacques Lucbert, c’est Patrica Danguy qui a pris la parole. L’actualité a apporté ces dernières semaines son lot de bonnes et de mauvaises nouvelles : d’un côté, un arrêté interdisant le glyphosate en Autriche, de l’autre le traité Mercosur qui ouvrirait nos frontières à des produits alimentaires venant du Brésil, un pays connu pour être un gros utilisateur de pesticides.
Dix mois après le lancement du mouvement, les amis des coquelicots constatent les limites de leurs rassemblements mensuels qui n’ont pas fait tâche d’huile. D’autres actions sont donc envisagées comme la tenue d’un stand sur le marché de Châteauroux afin de collecter de nouvelles signatures à leur pétition, et lors de la Fête des possibles le 28 septembre place de la République. Faire un point sur l’utilisation des pesticides dans le département est aussi jugé opportun. Samedi, à Saint-Benoit du Sault, le collectif Val d’Anglin Marche Occitane a profité du marché hebdomadaire pour y célébrer dans la bonne humeur le mariage entre la Môme Coquelicot et le Bonhomme Climat

Nike Ambassador 10