Fil info
19:30Corrèze : Il recherche les familles de Poilus français oubliés -> https://t.co/Dy68bmW5qL
19:28Châteauroux : Des sportifs de l’extrême attendus à la Martinerie -> https://t.co/uoWq7XKQiS
19:23Indre : La ministre des Transports se veut rassurante sur le POLT et l’A20 -> https://t.co/u8JcL2TKc8
19:03Campagne : Un été d’animations à Campagne -> https://t.co/esGfgfTlHM
18:53Dordogne : Chez les pompiers la maison brûle | L'Echo https://t.co/f4ISQR8c76 via
18:27Dordogne : Chez les pompiers la maison brûle -> https://t.co/LRQ9PrlL19
16:13Sarlat-la-Canéda : Très beau spectacle de Peiraguda aux Enfeus -> https://t.co/27Ysxk7s1p
16:10Sarlat-la-Canéda : Ferveur pour la fête Nationale -> https://t.co/lTf90hZ07T
15:53Corrèze : Les postiers du département appelés à la grève ce mardi -> https://t.co/H2RvjPBAny
07:47# # - -Vienne : Une centenaire qui se porte bien! -> https://t.co/UHp6WG5l3V
07:44# # - -Junien : 14 juillet : de la révolution à la libération -> https://t.co/Ncs4sZmSWV
07:42# # - : Fête nationale : les troupes passées en revue -> https://t.co/mOWuQmqcxo
07:40Région : On manque d’eau ! -> https://t.co/O6VZeOd9GH
07:38Région : Le bel été de la Ruchidée -> https://t.co/i4VpK2QjH6
07:37# # - : Pour redonner une identité au centre-bourg -> https://t.co/BK0qaZdELr
07:35# # - : À la découverte d’Auguste Renoir -> https://t.co/cdWY3YUYkU

Des coups de pinceau prometteurs

Dix jeunes issus des quartiers populaires de la Ville ont nettoyé et refait la peinture d’un hall d’immeuble et de la cage d’escalier dans le quartier Vaugirard. Une semaine pour les aider à trouver le chemin vers un emploi.
Du 1er au 5 avril, une dizaine de jeunes de 20 à 24 ans, dont une jeune fille, ont complètement nettoyé et repeint une cage d’escalier ainsi que le hall d’entrée d’un immeuble situé 18, rue des Pépinières dans le quartier Vaugirard. Ce chantier éducatif est le fruit d’un partenariat entre le Service de prévention spécialisée du CCAS de Châteauroux et la société Scalis qui existe déjà une dizaine d’années.
Scalis met à disposition les matériaux et fournitures et les jeunes entrent en action, encadrés par des éducateurs, dont l’un est là pour montrer le bon geste. A leur arrivée le lundi, la plupart ne se connaissaient pas. « On a eu une bonne dynamique de groupe », se réjouit Fawzi Boussourra, l’un des éducateurs. Les jeunes bénéficient d’un vrai contrat de travail établi par l’association Intermaide qui  a pour but d’accompagner l’inclusion sociale et professionnelle des demandeurs d’emploi grâce à des missions de travail ponctuelles ou régulières.
Peuvent bénéficier de ce dispositif des jeunes âgés de 16 à 25 ans éloignés de l’emploi et qui résident dans les quartiers dits prioritaires de la Ville. La plupart ont quitté l’école et ont des difficultés à se projeter dans l’avenir. « Ils ont des parcours un peu compliqués », reconnaît Frédéric Chou, responsable du service prévention spécialisée. L’accompagnement de ces jeunes ne se limite pas à la semaine mais s’effectue sur la durée, seule condition pour parvenir à un résultat. Première difficulté : se mettre ou se remettre dans un rythme de travail, puis rester constant. Pour ce chantier, ils devaient arriver à 8 h 45 et pour cela anticiper leur déplacement le plus souvent en bus. « Si on reste longtemps sans travailler, on perd la motivation, témoigne Emmanuel, 20 ans, qui vit dans le quartier Saint-Jean. Là je me levais à 7 heures alors qu’habituellement je ne suis jamais debout avant midi. Mais c’est bien, ça va me motiver pour chercher du boulot ! »
Mais l’intérêt de ces chantiers éducatifs ne s’arrête pas là : « Cela permet aussi de les voir dans un autre contexte qu’un bureau. Là, on est tous un pinceau à la main, cela rapproche au niveau de la relation éducative, c’est un accélérateur d’accompagnement. Dans la journée, on discute pas mal et pas seulement boulot », explique Fawzi Boussourra.
Le vendredi matin, l’objectif était atteint et le chantier terminé. Les participants pouvaient être fiers du travail accompli. Les locataires étaient invités par les gardiens d’immeuble à partager avec les jeunes un petit déjeuner.

Kobe 11 Mentality