Fil info
21:09Sympa la mention en couv & l’article sur en p.2 de du jour 🧡 Merci 👍 https://t.co/4PzomCGlY1
19:14RT : [] 🌲🌿🔥 Pour sécuriser et faciliter le travail des qui luttent contre les de , p… https://t.co/zzvyL0i1gb
18:22🔴 Dernier coup de manivelles pour les machines au centre de tri de Limoges ! Demain 6H c’est Poitiers qui traitera… https://t.co/pKeBLdqtY1
18:00RT : Quand ça veut pas, ça veut pas. Un candidat de la liste conduite par Nathalie sous le coup d'une enquête f… https://t.co/f3ggkcRsUq
17:58La Châtre : Berry nature environnement s'apprête à nettoyer nos paysages -> https://t.co/kQVDS7PhiK
17:57Argenton-sur-Creuse : Mariana Ramos, l’héritière de Cesária Évora à l’Avant-Scène -> https://t.co/EcN4pQQrQo
17:55Indre : Une BD pour démocratiser la téléassistance -> https://t.co/7XMPikuprM
17:54Indre : La double vie de Gilles Paris -> https://t.co/BwIz1BlF2D
17:40RT : Nathalie Loiseau : "Ce que j’ai hérité de mon père, c’est la détestation de l’extrême droite." Ouais enfin sauf qua… https://t.co/ha3gSXFwQ0
17:40RT : Réponses de : 1/ « Votre document est un faux » - On l’a authentifié. 2/ « Je n’en ai aucun souve… https://t.co/7hPANIsJGv
17:38RT : Nathalie Loiseau affirme qu'elle ignorait que LaREM était un parti de droite https://t.co/oabcQq70mt
17:37RT : Les sur la Croisette ! Bravo à pour la sélection de son film à la à C… https://t.co/AwkyIh31PN
17:37RT : Soutien à et à Mediapart face aux declarations outrancières de Mme . Et vive la presse libre e… https://t.co/vA8EmwLgqE
17:36RT : C'est le moment de se rappeler que nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire du . Plus que jamais, on… https://t.co/tcuTjpFYkk
12:12Varetz : Les Jardins de Colette aux couleurs pascales -> https://t.co/1xbbQSkfz0
11:49Brive-la-Gaillarde : La moustache en ordre de bataille ! -> https://t.co/zLKMGzZX6R
11:18RT : Région : Herboriste : un métier nécessaire? -> https://t.co/Dfy1rZt3Sp
11:17RT : Vernissage : vend. 26 avril 19h suivi d'une conférence "Combat d'esclaves et d'abolitionnistes" par Frédéric Régent… https://t.co/UYazhIgaJc

Pour Pâques destination Acapulco

Fidèles au rendez-vous depuis vingt-cinq ans, neuf pâtissiers de l’Indre proposent dès ce week-end une nouvelle création pour les fêtes pascales.
Voilà vingt-cinq ans, quand ils ont lancé l’idée, ils ne s’attendaient pas à devoir la perpétuer aussi longtemps : créer trois nouveaux gâteaux à l’occasion de trois moments festifs et familiaux (Pâques, la Fête des mères et Noël). Mais leur idée a vite séduit une clientèle qui commençait à se lasser de trouver toujours les mêmes classiques dans leurs vitrines. « Nous avons une clientèle fidèle qui revient à cette saison nous demander le gâteau de Pâques parce qu’elle nous fait confiance. Nous avons une autre clientèle qui ne vient dans nos boutiques que pour acheter ces créations », explique Franck Grabowski, artisan à Châteauroux.
Chacune est le fruit d’une concertation : « On se réunit selon les disponibilités. L’un de nous vient avec une idée et c’est souvent à partir de cette base que l’on élabore le gâteau », explique Thierry Desnoël, lui aussi à Châteauroux.
Pour Pâques, le chocolat est bien sûr incontournable. Cette fois-ci, les artisans sont partis d’une tarte citron dont ils n’ont finalement gardé que la petite touche d’acidité. Un fond sablé constitue la base de cette nouvelle création. Sur cette base sont déposées une compotée framboise et une crème citron. Puis vient un financier noisette. Le tout est surplombé d’une délicate mousse chocolat au lait.
« C’est un dessert léger, idéal pour finir un bon repas », assure Thomas Devisscher, artisan à La Châtre. Après des créations aux mélanges audacieux et surprenants qui n’ont pas toujours convaincu leur clientèle, les neuf pâtissiers qui participent à cette opération sont revenus « à des choses simples » : « Il est important que les gens savent ce qu’ils mangent », poursuit le Castrais. La recette sera la même partout, chacun étant cependant libre de décorer le gâteau à sa convenance. Il est en vente dès ce week-end.
Il fallait pour finir trouver un nom à ce gâteau : ce sera «l’Acapulco », du nom de cette cité balnéaire du Mexique célèbre dans les années 1950 et 1960, devenue aujourd’hui une véritable capitale du crime où s’affrontent avec une rare violence une quarantaine de gangs. Plus glaçant que rafraîchissant... Enfin, petite indiscrétion : pour Noël 2019, les pâtissiers rééditeront leur toute première création, le « Boischaut », mais cette fois-ci sous forme de bûche.