Fil info
21:09Sympa la mention en couv & l’article sur en p.2 de du jour 🧡 Merci 👍 https://t.co/4PzomCGlY1
19:14RT : [] 🌲🌿🔥 Pour sécuriser et faciliter le travail des qui luttent contre les de , p… https://t.co/zzvyL0i1gb
18:22🔴 Dernier coup de manivelles pour les machines au centre de tri de Limoges ! Demain 6H c’est Poitiers qui traitera… https://t.co/pKeBLdqtY1
18:00RT : Quand ça veut pas, ça veut pas. Un candidat de la liste conduite par Nathalie sous le coup d'une enquête f… https://t.co/f3ggkcRsUq
17:58La Châtre : Berry nature environnement s'apprête à nettoyer nos paysages -> https://t.co/kQVDS7PhiK
17:57Argenton-sur-Creuse : Mariana Ramos, l’héritière de Cesária Évora à l’Avant-Scène -> https://t.co/EcN4pQQrQo
17:55Indre : Une BD pour démocratiser la téléassistance -> https://t.co/7XMPikuprM
17:54Indre : La double vie de Gilles Paris -> https://t.co/BwIz1BlF2D
17:40RT : Nathalie Loiseau : "Ce que j’ai hérité de mon père, c’est la détestation de l’extrême droite." Ouais enfin sauf qua… https://t.co/ha3gSXFwQ0
17:40RT : Réponses de : 1/ « Votre document est un faux » - On l’a authentifié. 2/ « Je n’en ai aucun souve… https://t.co/7hPANIsJGv
17:38RT : Nathalie Loiseau affirme qu'elle ignorait que LaREM était un parti de droite https://t.co/oabcQq70mt
17:37RT : Les sur la Croisette ! Bravo à pour la sélection de son film à la à C… https://t.co/AwkyIh31PN
17:37RT : Soutien à et à Mediapart face aux declarations outrancières de Mme . Et vive la presse libre e… https://t.co/vA8EmwLgqE
17:36RT : C'est le moment de se rappeler que nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire du . Plus que jamais, on… https://t.co/tcuTjpFYkk
12:12Varetz : Les Jardins de Colette aux couleurs pascales -> https://t.co/1xbbQSkfz0
11:49Brive-la-Gaillarde : La moustache en ordre de bataille ! -> https://t.co/zLKMGzZX6R
11:18RT : Région : Herboriste : un métier nécessaire? -> https://t.co/Dfy1rZt3Sp
11:17RT : Vernissage : vend. 26 avril 19h suivi d'une conférence "Combat d'esclaves et d'abolitionnistes" par Frédéric Régent… https://t.co/UYazhIgaJc

Des couleurs pour le climat

Installé depuis un an à Amiens, Damien Huygue est né à Châteauroux. Il y revient exposer pour la deuxième fois ce mois-ci à l’Atelier de la poissonnerie.
l y a un peu plus d’un an, je me suis mis à dessiner et je ne m’arrête plus !. Revoilà donc Damien Huygue à l’Atelier de la poissonnerie, 52, rue de l’Indre, après un premier passage fin 2018 pour une expo commune avec Patrick Portrait et Kilou.art. Sous le nom de « Revolution for climate », il présente vingt-sept œuvres dont seize grands formats.
Né à Châteauroux en 1968, Damien y a fait toute sa scolarité. Puis il a pas mal bougé. Il a vécu vingt ans à Grenoble où il avait une société de conseil en ergonomie. Jusqu’au moment où il a eu envie, la cinquantaine approchant, de changer de vie. Il a vendu ses parts, déménagé, cédé sa voiture, s’est installé à Amiens en février 2018 et a décidé de se donner du temps pour réfléchir. Amateur d’art, il a toujours aimé flâné dans les musées et les galeries avec un faible pour Vasarely, Penone et Kandisky. Mais artiste, non pas vraiment. Pas de velléités chevillées au corps avec l’objectif de s’y consacrer un jour. Juste des gribouillis sur des Post-it. Un jour, sa compagne lui a acheté un bloc à dessin et des feutres et il s’est lancé. Au départ, quelques traits noirs sans idée préconçue. Il laisse libre cours à son imagination, le crayon court sur la feuille. Pour sa précédente expo rue de l’Indre, il avait mis un peu de couleurs pour être raccord avec les deux autres artistes. Depuis, il a persévéré : acrylique, feutres, parfois pastels. « Ça met une de ces patates ! », sourit-il. Une nouvelle vie commence en parallèle à un boulot alimentaire : cinq expos en 2018 dont un salon à Paris, une expo à Amiens en début d’années, trois autres à venir. Damien devient « DamJump ». Il poste ses dessins sur Instagram, Facebook et sur un site web. Que nous racontent ses traits qui se croisent, ses tâches de couleur (avec un goût pour le orange et le rouge) ? Un monde qui doit changer en profondeur. « Revolution for climate ». Comme beaucoup, il n’en peut plus de « ce manque d’empathie des humains vis-à-vis de leur planète et d’eux-mêmes », sentiment qu’il exprime dans ses dessins. Inaugurée samedi dernier, son exposition se poursuit jusqu’à la fin du mois, uniquement les week-ends, avec deux rendez-vous musicaux : ce samedi à 20 h, « Back and Forth » (Argenton) et samedi prochain, « Noomad et Vee Radiant sea ». L’Atelier de la poissonnerie est un lieu à découvrir sans attendre pour tous ceux qui le connaissent pas encore.
Horaires : sam,10 h-19 h, et dim, 12 h-17 h (entrée libre). Concerts : pass concert à 5 € donnant accès à tous les concerts jusqu’en juillet + participation libre. Bar et petite restauration.