Fil info
12:00 c'est vrai aussi pour les coursiers pour lesquels les difficultés d’accès liées aux chiens méchants augm… https://t.co/U1J7w4VOTP
11:14# # - -Vienne : Engagement solidaire Uniday mercredi à Limoges -> https://t.co/xFRDif4dyu
11:12# # - -Vienne : Burkin’Alphabet cherche de nouveaux parrains -> https://t.co/UAuBfAWZlw
11:10# # - -Vienne : Un challenge international E-KART à Limoges -> https://t.co/NYmgTWHc1F
11:09France : Ils défendent le droit d’asile -> https://t.co/PmE5vgkdzX
11:07Région : Elections:A trop tirer sur la corde... -> https://t.co/9ETLeam3AZ
11:04Région : Les morsures de chien cause d’accidents de travail de postiers -> https://t.co/nHpaVKTTXm
22:40 Garder la mémoire pour soutenir notre tête !
21:33RT : Élections européennes : en Dordogne, les premiers résultats tombés donnent tous le RN en tête. Mauvaise soirée...
20:10RT : Tulle : bureau Latreille À où a voté François Hollande. Résultats : LREM 88 voix ; RN 65 voix ; PS 59 voix... Derr… https://t.co/mb1zchRGEP
19:54Châteauroux : Les lauréats Escapages désignés après une année de folles lectures -> https://t.co/L0Vj5HGXEk
19:49Châteauroux : L214 alerte sur le poids climatique de la viande -> https://t.co/tOeR7S7USK
19:47Le Blanc : Système de santé : chronique d’un « désastre annoncé » -> https://t.co/7zFDM3eJQx
19:45La Châtre-Langlin : Les « vieilles grands-mères » font recette -> https://t.co/ALcryrABfA
18:52Périgueux : Le climat a besoin du ferroviaire -> https://t.co/0m4H9LPq7M
18:49Périgueux : 220 Périgourdins ont défilé pour défendre l’avenir -> https://t.co/dmol3fv1uf
16:49 En espérant qu'ils ont rempli leur devoir de citoyen avant !
15:12Corrèze : Le tourisme à la mode virtuelle -> https://t.co/ETYmnaKlXZ
14:10 Toujours, toujours ✌️✌️
14:01 Il est sérieux monsieur le maire
12:43Élections européennes : le taux de participation à midi en Dordogne est de 25,06 % (contre 19,59 % en 2014 et 16,44 % en 2009).

15 mars : 250 jeunes mobilisés pour le climat

À Châteauroux, 250 jeunes, en majorité des lycéens, ont participé hier matin à « la grève pour le climat » avec des pancartes pleines d’humour.
Les dinosaures pensaient qu’ils avaient le temps eux aussi. Le ton est donné sur la banderole en tête de cortège. Comme des centaines de milliers de jeunes à travers le monde, quelque 250 lycéens ont défilé hier matin dans les rues de Châteauroux, encadrés par des étudiants, des enseignants et par les forces de l’ordre. Le mouvement s’inspire des « fridays for future » (« vendredis pour l’avenir ») initiés par une Suédoise de 16 ans, Greta Thunberg, qui vient d’être nommée pour le prix Nobel de la Paix 2019.
Rendez-vous était donné à 10 h place de la République. Comme toujours dans les défilés lycéens, l’ambiance était joyeuse. Les jeunes venaient principalement des lycées Pierre-et-Marie-Curie et  Jean-Giraudoux mais également du lycée Rollinat à Argenton. Sur leurs pancartes de carton, les jeunes avaient fait preuve d’humour pour alerter l’opinion : « Nique pas ta mer » ; « Quand c’est fondu, c’est foutu » ; « Il n’y a pas de planète B » ; « Moins de banquiers, plus de banquise »... Une petite fille portait devant elle une pancarte presque aussi grande qu’elle sur laquelle on pouvait lire : « Merci pour la Terre que vous nous laissez ».
Inquiet pour l’avenir, Yanis juge que les générations qui les ont précédés ont un peu tardé à réagir et à prendre des mesures afin de limiter le réchauffement climatique et même encore aujourd’hui : « On a l’impression qu’il n’y a que les jeunes que ça préoccupe ! »
Dans la rue, les lycéens ont donné de la voix : « Non à la pollution, oui à l’écologie ! » ou encore « Et un, et deux, et trois degrés, c’est un crime contre l’humanité ! » Le cortège a remonté l’avenue Marcel-Lemoine avec une halte devant le lycée Jean-Giraudoux et un sit-in au rond-point avant de reprendre le chemin du centre-ville. Sur la chaussée, ils ont laissé au passage quelques inscriptions à la craie : « Il n’y a pas que Superman pour sauver le monde » ou « Pas de climat, pas de chocolat ». Élodie est venue car elle estime que « le gouvernement ne fait rien contre le réchauffement climatique » avant d’ajouter que « c’est à l’échelle de tous les pays que des décisions doivent être prises ». Jérémy, du SGL (Syndicat général lycéen) estime, lui, que « capitalisme et écologie ne sont pas conciliables ».
De retour devant la mairie, les lycéens ont demandé à parler à Gil Avérous avec quelques suggestions à la clé comme celle d’utiliser du papier recyclé. Xavier Elbaz, son directeur de cabinet, est venu à leur rencontre pour dire que la Ville faisaient déjà des efforts en faveur de l’environnement. Ce samedi, une centaine d’organisations appellent, partout en France, à marcher également pour le climat. À Châteauroux, le rendrez-vous est fixé à 10 h place Sainte-Hélène.