Fil info
17:02Bergerac : Ce soir, c’est Suzane qui est concert et c’est gratuit ! -> https://t.co/rEf4QIHVv9
16:51RT : | ♻️ La rentrée approche et vous souhaitez vous équiper ? 🤝 Développée par Limoges Métropole, utili… https://t.co/AxCI2QdOOh
16:50RT : Je suis co-signataire de cette lettre initiée par . Nos ports doivent s’ouvrir à l’accueil des migrants e… https://t.co/U2cUwTKTGj
16:49RT : POUR NE PAS OUBLIER / NOT TO BE FORGOTTEN; il y a 20 ans, le 17 août 1999, 5 sapeurs-p… https://t.co/ox7GKoiBER
15:05RT : Si ma vaillante petite moto arrive à gagner le Plateau des Mille Vaches, arrivée prévue ce dimanche matin. Hâte hât… https://t.co/dS3vK5atAV
07:17Région : Fruits et légumes: pourquoi les prix flambent -> https://t.co/N8Bl5r7dB6
07:14# # - -Vienne : Donner ou vendre plutôt que jeter -> https://t.co/VEigJi41bE
07:14# # - -Vienne : Donner ou vendre plutôt que jeter -> https://t.co/OizjBr2SD4
07:10Région : Comborn, un patrimoine millénaire -> https://t.co/EywYvuMWtL
07:03Région : Les élevages régionaux marqués par des productions en baisse -> https://t.co/SRlXUx9oF7
06:44Bergerac : La démonstration de force vaut pour Périgueux -> https://t.co/aR0EIEhCxJ
06:11Rampieux : 3 bus détruits dans un incendie entraînent du chômage technique -> https://t.co/cTRfaQmFhK
05:50Calviac-en-Périgord : Accident : un motard de 20 ans gravement blessé -> https://t.co/glOSDiWCRo

RESF dénonce l’incurie de l’État pour l’accueil des mineurs

Hier après-midi, une quinzaine de militants du réseau éducation sans frontière (RESF) ont mené deux actions pour alerter sur les mauvaises conditions d’accueil dont sont victimes les jeunes étrangers et sur le manque de place en hébergement d’urgence.
Dans l’Indre, RESF déplore actuellement qu’une douzaine de jeunes soient à la rue, hébergés cahin-caha dans une situation inacceptable et anormale. Le réseau suit depuis plusieurs mois ces mineurs non accompagnés dont la prise en charge a été refusée par l’Aide sociale à l’enfance (ASE).
Obligés de prouver leur minorité, ils se retrouvent dans une situation délicate, ni majeurs, ni mineurs, sans hébergement ni accompagnement. « Les difficultés d’hébergement sont réelles, la situation devient très critique, souligne Kévin Bunel, l’un des membres de RESF 36. Plusieurs de ces jeunes ont passé au moins une nuit dehors à Châteauroux, sans être vus. Il n’y a plus de mise à l’abri. » Le plus problématique est l’accueil du 115 pour les hébergements d’urgence. « Ils mettent en avant le refus des collectivités d’accueillir ces mineurs dans les abris de nuit, proposent une seule nuit à l’extérieur de Châteauroux, sans mettre en place d’aide pour le transport alors que l’État a versé un budget dédié. »
Hier après-midi, une quinzaine de militants de RESF ont bloqué symboliquement l’accès du 115 pour alerter sur son dysfonctionnement. Face aux salariés du 115, les militants de RESF ont rappelé les conditions déplorables dans lesquelles les jeunes sont accueillis. « On ne veut plus entendre que les jeunes aillent voir ailleurs, dans un autre département, alors qu’ils ont entamé des démarches administratives ici, reprend Kevin. On veut faire réagir l’État car c’est à lui de prendre en charge l’hébergement. »
Après cette occupation pacifique, une solution a été proposée à trois jeunes. « On leur propose d’aller dans les abris de nuit de Vatan, Chabris ou Valençay, sans transport, alors que ce sont des gens qui n’ont pas d’argent. On a eu la proposition de Chabris à 17 h. Le dernier bus est parti ce matin à 11 h. Comment il fait le jeune ? »
En fin d’après-midi, les militants ont mené une deuxième action devant la préfecture. Ils ont planté des tentes à proximité du rond-point, pour alerter la population. Présent en début d’après-midi, Dominique Boué, le secrétaire départemental du PCF, a résumé la situation et soulevé le problème central. « Un humain n’a pas besoin de papiers pour dormir au chaud l’hiver. »
Florent Renaudier

nike air max 90 UK