Fil info
08:35RT : Demain vend. 10h devant hôpital de Châteauroux au moment réunion conseil surveillance à propos de la vraisemblable… https://t.co/xNsgoH80yU
20:43Corrèze : 400 retraités soucieux et en colère -> https://t.co/Me9pVvDWgq
18:50Indre : La lancinante plainte des retraités -> https://t.co/FyumUdQTvO
18:47Châteauroux : La solidarité dans l’assiette avec les Jardins familiaux -> https://t.co/uWIwZPSDnq
18:35RT : Attaque d'une agnelle à Eymoutiers le 3/10, c'était bien un canidé selon les analyses d'un laboratoire allemand, ma… https://t.co/eGBhySgMvr
18:19RT : Bergerac : Opération de sensibilisation aux risques éléctriques auprès des agents de la Ville -> https://t.co/BfEVBPD4jy
18:18RT : : après 4 ans de bénévolat, Drita, traductrice bénévole pour l’Etat, est menacée d’expulsion VIDEO ►… https://t.co/gYj5647vPl
17:01# # - -Vienne : Les retraités défendent leurs droits -> https://t.co/iXIR13X2lB
16:55# # - -Vienne : Festivités et vigilance au SPF 87 -> https://t.co/oSFvv0tceH
16:51Le Blanc : Le centre ville fermé à la circulation les 29 et 30 octobre -> https://t.co/I4AofrjXNm
16:50Saint-Gaultier : La chorale Allegro se prépare à fêter son 30e anniversaire -> https://t.co/RvZN4cMssS
16:50Saint-Gaultier : La chorale Allegro se prépare à fêter son 30e anniversaire -> https://t.co/ExVoNH3evm
16:49La Châtre : La pâtisserie en partage à la Maison des jeunes -> https://t.co/TH9S2Zwvjl
16:48La Châtre : 2018 prénoms et dates de naissance sollicités pour le Téléthon -> https://t.co/7ZabH7sCq3
16:42Sarlat-la-Canéda : On ne change pas une équipe qui gagne -> https://t.co/BNTx10b8kQ
16:39Région : Penser global, agir local -> https://t.co/dgj4xjw04F
16:36France : La modernité dans la tradition -> https://t.co/3oh5ztPxF1
16:09Attaque d'une agnelle à Eymoutiers le 3/10, c'était bien un canidé selon les analyses d'un laboratoire allemand, ma… https://t.co/eGBhySgMvr
15:40Dordogne : La colère profonde des retraités -> https://t.co/tskMnTsE4J
15:38Marsac-sur-l'Isle : Des animaux exceptionnels et des concours -> https://t.co/wbNbxqs0N0
15:01Chabrignac : La fête de la citrouille est lancée ! -> https://t.co/45WSdAN09J
14:44Périgueux : Faciliter la vie des seniors et les prévenir des pièges -> https://t.co/v5skVfeWJL
14:01RT : Grosse mobilisation des retraités sur la question des pensions et la hausse de la CSG. Au moins un millier de manif… https://t.co/04JnonEqlP
14:01RT : plus de 400 (selon les organisateurs) sont dans la rue ce matin https://t.co/bSkFLyjvih
11:12RT : en Corrèze : Fête de la pêche à la mouche organisée par l' d'Argentat-sur-Dordogne. Un rendez-vous… https://t.co/dnGseoNgLY
10:51 plus de 400 (selon les organisateurs) sont dans la rue ce matin https://t.co/bSkFLyjvih
09:33 en Corrèze : Fête de la pêche à la mouche organisée par l' d'Argentat-sur-Dordogne. Un rendez-vous… https://t.co/dnGseoNgLY
09:30Sport : CA Brive: la fulgurante ascension de Demba Bamba -> https://t.co/fTRFx9jkYO

[Gratuit] À la découverte des abeilles et des mystères de la ruche

Tout l’été, Julien Martin révèle les secrets du miel en faisant découvrir son cheptel de butineuses : huit ruches installées à proximité des serres municipales. À l’abri des combinaisons, il emmène le public au plus près de ses petites protégées.

Animation proposée tout l’été en partenariat avec l’office de tourisme, la découverte du monde des abeilles est une expérience originale, accessible à tout public. Installé à Montierchaume, Julien Martin a repris l’entreprise de ses parents. Aujourd’hui, il possède plus de 500 ruches, réparties dans l’agglomération dont huit installées à proximité des serres municipales.
Chaque samedi, il peut ainsi faire découvrir les secrets de la ruche aux visiteurs. La semaine dernière, ils étaient une douzaine à vouloir connaître les habitudes de nos hyménoptères préférés. Sous un soleil de plomb, chauffant à plus de 35° à l’ombre, suffoquants sous leur combinaison, ils ont pu observer les allées et venues des travailleuses, la reine et son cortège, les alvéoles gorgées de miel,....
À cette époque de l’année, chaque ruche abrite de 50 à 60 000 abeilles, soit 400 000 sur le site. « La chaleur les apaise, indique l’apiculteur en surprenant tout le monde. Il faut savoir qu’il fait 34° au cœur de la grappe de l’essaim. Elles travaillent beaucoup à cette période et il ne reste principalement que les jeunes abeilles. Nous ne sommes pas en phase de miellés, heureusement car sinon on ne pourrait pas rester devant les ruches, il y aurait trop de va-et-vient. »
Pour approcher les ruches sans trop énerver les abeilles, le professionnel les asperge d’une fumée de paille de lin et de paille de blé compressée. Ainsi, il peut soulever les couvercles et expliquer chaque module. On découvre ainsi le nourrisseur, un compartiment placé au-dessus de la ruche, qui apporte des nutriments aux abeilles en période de besoin : sirop de glucose, fructose, maltose et saccharose.
Il y a ensuite la hausse, où est produit le miel, puis la caisse, où sont couvées les jeunes abeilles. En hiver, l’apiculteur y installe de faux cadres en polystyrène pour garder la chaleur un maximum, concentrer les abeilles sur un minimum d’espace et protéger l’essaim. En fin d’hiver, la reine pond jusqu’à 2 000 œufs par jour.
Récolté à différentes périodes de l’année, le miel produit aux serres municipales bénéficie de toutes les plantes environnantes : tournesol, châtaigne, colza, aubépine,... Il est ainsi vendu sous l'appellation générique « Miel de Berry ». Outre le miel, l’apiculteur récolte aussi la propolis, un antiseptique et désinfectant naturel qui tapisse les parois.

Prochaine visite des ruches prévue le samedi 18 août à partir de 14 h 30 - Réservation obligatoire auprès de l’office de tourisme par téléphone au 02 54 34 10 74 ou directement sur le site internet www.chateauroux-tourisme.com