Fil info
18:13Sarlat-la-Canéda : Un comité de pilotage pour le centre de santé -> https://t.co/fJvoWY1wxE
18:11Périgueux : « Quand on aime les animaux, il faut les respecter » -> https://t.co/24fuwDp2yv
16:47La fête de la citrouille bat son plein à Saint-Laurent. https://t.co/iv2XTiXvZq
16:21Lubersac : Rencontre émouvante des collégiens avec Robert Hébras -> https://t.co/N9Y5MvN4FI
16:04Le Lardin-Saint-Lazare : Lecta louche sur les fonds publics -> https://t.co/adGIjN6a26

Peanuts, une comédie sociale et grinçante

Le Théâtre de la Mûrisserie répète sa création 2018 : Peanuts, une pièce de Fausto Paravidino qui sera présentée les 26 et 27 mai et les 23 et 24 juin à la salle Piaf.

Créé en 1998 par Joël Derrier, le Théâtre de la Mûrisserie a repris ses activités en septembre 2016 après plusieurs années de mise en sommeil. Son nom lui vient de ses débuts dans un ancien entrepôt de fruits et légumes rue Anatole-France à Châteauroux. Après avoir présenté l’an passé Les Bonnes de Jean Genet, la troupe amateur s’attaque au texte d’un auteur contemporain, Fausto Paravidino.
Cet homme de théâtre, tout à la fois dramaturge, comédien, metteur en scène, cinéaste et traducteur, est né à Gênes en 1976. Sa pièce la plus connue, créée en 2002 à Milan, est Nature morte dans un fossé. Il a d’abord écrit à 24 ans un reportage documentaire brut des manifestations altermondialistes du G8 en 2001 au cours desquelles la répression policière avait fait un mort.
Il a ensuite écrit une pièce, Peanuts, où il traite davantage des problèmes soulevés par les événements du G8 et les facteurs qui les ont permis. Il articule le travail de lutte contre la désinformation et de contre-information à une critique radicale du système économique et politique que constitue la démocratie de marché dont les États-Unis comme l’Europe sont autant d’exemples.
Douze comédiens
La troupe comprend cette année douze comédiens âgés de 17 ans à une soixantaine d’années, dont un seul homme. La moitié d’entre eux sont déjà montés sur les planches. Depuis septembre, ils se retrouvent tous les lundis soir, soit à la salle Edith Piaf, soit à la maison des associations.
« Après une préparation sur le jeu et de nombreuses lectures et essais sur des fragments de plusieurs textes d’auteurs contemporains, c’est finalement sur ce texte de Fausto Paravidino que nous nous sommes arrêtés parce qu’il a déclenché l’unanimité dans le groupe à la fois pour le contenu de la pièce et le fait d’avoir le plaisir de jouer des personnages à deux périodes très distinctes de leur vie avec des évolutions parfois inattendues. La pièce se déroule en effet à deux époques, en 2005 au moment du G8 et dix ans plus tard dans un appartement », explique Joël Derrier, qui assure la direction des acteurs et la mise en scène.
La pièce sera présentée à quatre reprises à la salle Edith Piaf les 26 et 27 mai et les 23 et 24 juin. A noter qu’en accord avec l’Ecocampus de Châteauroux, la représentation du 27 mai sera gratuite mais les spectateurs seront invités à faire un don au profit d’étudiants sans ressources.

Peanuts par le Théâtre de la Mûrisserie, samedi 26 mai à 20 h 30, dimanche 27 mai à 16 h 30, samedi 23 juin à 20 h 30 et dimanche 24 juin à 16 h 30. Réservations : 06 82 39 93 64 ou theatredelamurisserie@gmail.com.