Fil info
23:55International : Assécher financièrement le terrorisme -> https://t.co/qQrR5pd3v7
23:53France : Quartiers prioritaires : 5,5 millions de citoyens concernés -> https://t.co/pvYnFmh0iR
23:50France : Philippe Evain : « Le PDG d’Air France et le Premier ministre doivent écouter » -> https://t.co/mh4PQ2hvtV
22:37RT : Région : Drame de Saint-Jal (19) : La thèse criminelle retenue pour le décès de la policière -> https://t.co/oAjqMPOPf6
22:04Football : La Berri doit prendre des points -> https://t.co/PI0t5lnA5t
22:02Rugby : Deux approches différentes -> https://t.co/E0yVUAhajw
18:45Bélâbre : La micro-brasserie Porcupine en pleine fermentation -> https://t.co/8QsD8c1Aua
18:42Chasseneuil : Le chef cuisinier Pierre Simon investit l’Auberge des saveurs -> https://t.co/DlTqCEuC2w
18:41Indre : Mutuelle familiale de l’Indre : indépendante et fière de l’être ! -> https://t.co/lBo6aw5K6R
18:01# # - -Vienne : «Jac» vous croque au Salon des artistes de Saint-Priest-Taurion -> https://t.co/qQjO2XMUsO
17:41Les reliefs de Saint-Goussaud ont été le théâtre d’une manifestation sportive d’ampleur, avec le championnat région… https://t.co/JHJezYLEuF
17:34RT : Dans notre édition aujourd'hui : - Nouvelle-Aquitaine : une baisse des chiffres du chômage assez contrastée - Unive… https://t.co/7TvHetdBzz
16:56Région : Il dealait pour payer sa consommation -> https://t.co/ZZzC6yz2Ot
16:36Sarlat-la-Canéda : Le festival des Arts en Folie fête ses 20 ans sur un fil -> https://t.co/DbXeNA5VGZ
16:24Région : En "route" pour le concours de nouvelles 2018 -> https://t.co/PJ9PslpzDB
16:23 sera au salon du livre de Palluau sur indre le dimanche 6 Mai avec les auteurs Cluzel et Verger… https://t.co/YUvE3K1tln
15:34Périgueux : Nouvelle vie pour la médiathèque -> https://t.co/tFL2fToDvR
15:16Dordogne : « Nous ne faisons pas que des manifestations » -> https://t.co/qIS057ok6G
15:15Dordogne : Une grande marche du rail le 3 mai -> https://t.co/gOQxO0gJ2B
14:59Saint-Laurent-sur-Manoire : Quel chantier ces vacances ! -> https://t.co/xmNojlm4jI
12:51Disparités entre les régions conséquences de la politique Jacobine des https://t.co/EM0cMfhlTm
12:45 sommes capables d'identifier et mieux gérer le volet formation & apprentissage https://t.co/i9vj5yGySb
12:11Corrèze : Devoir de mémoire international | L'Echo https://t.co/xU5bzEztGg via
12:11Sérandon : Bilan et persperctive de la Société Hydro-Electrique du Midi | L'Echo https://t.co/v14SVQvpIa via
09:43Fanlac : Incompréhensible que des gens puissent tuer sans état d’âme -> https://t.co/EacKb9jAj3
09:02Dans notre édition aujourd'hui : - Nouvelle-Aquitaine : une baisse des chiffres du chômage assez contrastée - Unive… https://t.co/7TvHetdBzz
08:39Sérandon : Bilan et persperctive de la Société Hydro-Electrique du Midi -> https://t.co/9NEMjGofBy

La volière de Napoléon s’envole pour une tournée des Amériques

Attendant son conditionnement pour voyager jusqu’au Canada où elle entamera une tournée des musées, la volière de Napoléon a été démontée en trois jours par deux restaurateurs spécialisés. Elle sera de retour en septembre 2019.

Objet emblématique des collections du musée de Châteauroux, considérée comme trésor national par les Musées de France, ramenée en 1840 par le général Bertrand sur « la Belle Poule » lors du rapatriement des cendres de Napoléon, la volière de Sainte-Hélène s'apprête à quitter son nid pour un long périple à travers les États-Unis.
Elle abandonne sa salle dédiée pour  le musée des Beaux-Arts de Montréal où elle sera exposée dans le cadre de l’exposition « Napoléon - Art et vie de cour au palais impérial », prévue jusqu’en mai 2018. Après cette première étape, elle sera installée à Richmond puis à Kansas City aux États-Unis, avant de revenir en France pour être exposée au Musée National du château de Fontainebleau. La volière devrait être de retour en septembre 2019 à Châteauroux.
Depuis lundi, deux restaurateurs du patrimoine, spécialisés dans les sculptures, s’affairent pour démonter l’immense cage en bambou, vieille de plus de 170 ans et dont la dernière intervention de restauration date de la fin des années 90. Le puzzle géant est constitué d’une centaine d’éléments qui parsèment maintenant trois salles du musée. Le conditionnement en caisse est prévu début janvier. Les deux spécialistes seront les seuls habilités pour la remonter et se déplaceront dans chaque lieu d’exposition outre-atlantique.
« Avant d’intervenir, il y a une longue période d’observation, explique l’un d’eux. C’est très fragile, il faut comprendre comment elle a été montée. Il faut  se creuser la tête même si elle a été fabriquée de manière à pouvoir être démontée. Au fil du temps, on voit qu’elle a été modifiée et rénovée. On distingue des traces de deux ou trois montages précédents. »
Au fur et à mesure de l’avancée, les restaurateurs photographient et consignent chaque pièce dans un registre informatique, pour établir une sorte de manuel de montage, en précisant l’ordre des pièces. D’ici le retour de la volière, le musée devra trouver un moyen de continuer à attirer le public avec sa collection, notamment le reliquaire de Vivan Denon et le Sakountala de Camille Claudel.
FR

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.