Fil info
19:44Dordogne : Sursis d’un an pour Saint-Aulaye -> https://t.co/YDjJ4Vd2o5
19:43Saint-Aulaye : Sursis d’un an pour Saint-Aulaye -> https://t.co/Nss7DfpubV
19:26RT : Les cheminots plastifient la gare de https://t.co/J9qrzg1M9M
17:57Indre : Anciens combattants : une victoire pour le centenaire de l’UNC -> https://t.co/fZg25SmbKj
17:56Le Poinçonnet : La nouvelle saison de l’Asphodèle a été présentée -> https://t.co/QWCXeeYnr0
16:47Salagnac : Salagnac jumelé avec Campagnes-sur-Aude -> https://t.co/Kvq0JgAZcd
16:42Terrasson-Lavilledieu : Aquifrance : les salariés veulent garder leur ancien directeur -> https://t.co/XTmTQLIqer
16:42Périgueux : Une action interprofessionnelle le 28 juin -> https://t.co/hAZZnPOOU9
16:40Périgueux : Une action interprofessionnelle le 28 juin -> https://t.co/4Ra3Ggtfzu
16:38Région : Martial Faucon fait Chevalier de la Légion d’Honneur -> https://t.co/hCz5SaVeqT
16:16RT : Merci au qui fait un gros travail de responsabilisation de pauvres grâce à son beau mobilier anti sans-… https://t.co/slQkZhSPGZ
16:13RT : ⚠️Accident sur au niveau d'une zone de travaux 🚧impliquant un véhicule de la DIRCO (sens Brive-Limoges) Sortie… https://t.co/CbqBA3y0Jb
16:11RT : Honteux. Voilà la réalité de la réforme. Transfert d’un cheminot au privé, 2 options. Option 1 : si son activité r… https://t.co/YyyVl5S0Ip
15:37Les avocats de Brive, Tulle, de Creuse, de Limoges dénoncent "le début d’un processus de délocalisation de notre C… https://t.co/UTV59Jq7m7
13:51Débat de L'Echo sur l'importance des collectivités dans la vie quotidienne. https://t.co/0cApHjlAdi https://t.co/m73O5z5l6A
12:55RT : Macron m'a "tuer" Ma Gare Ma Ligne j'y tiens https://t.co/p1HbsVaVmY
12:55RT : la gare est à vendre ! https://t.co/f7FaFIB129
12:33RT : La gare de point de rencontre entre les cheminots correziens et haut-viennois. Ils veulent le rétablisse… https://t.co/u0gffZl1PS
12:33RT : Les cheminots plastifient la gare de https://t.co/J9qrzg1M9M
11:44RT : Le convoi de cheminots arrive en gare de https://t.co/gXu8mACbK2
11:40Toutes les infos sur le Salon Plumes en Berry du 24 juin sur le site https://t.co/fZzkyQzwep. L'invité d'honneur d… https://t.co/OZNxP6kMl9
11:22RT : les cheminots sont sur les rails https://t.co/uMCFYd3yN1
10:52RT : Limoges, samedi rassemblement pour soutenir le peuple palestinien face à un état israélien d’extrême droite. https://t.co/Z9TyowzQQI
10:05France : Encore plus d’activités à la station Sports nature -> https://t.co/USKvH4mVtT
10:01France : «Une réponse adaptée et professionnelle» -> https://t.co/cI6g8Phcv5
09:53France : écouter, accompagner, informer -> https://t.co/mqyfAIAs3z
07:52Région : Au service des citoyens oui mais... -> https://t.co/KeMAN8IMz4
22:40Brive-la-Gaillarde : Question : quartier libre ou pas ? | L'Echo https://t.co/e2ZPmXIdgE via
21:33RT : 😍😍😍😍😍😍😍😍 C'EST FINIIIIIII ! ON A GAGNÉ !!!!!!! 🏴󠁧󠁢󠁥󠁮󠁧󠁿🇫🇷 https://t.co/2ENqyERU1X

Hélier Cosson illumine le musée Bertrand de ses œuvres

Deux ans après la dernière exposition qui lui fut consacrée, le peintre Hélier Cosson (1897-1976) revient entre les murs du musée Bertrand avec ses portraits aux lumières incroyables qui racontent un peu la France d’autrefois.

Né promenade des capucins le 3 avril 1897 à Châteauroux, Hélier Cosson a d’abord tâté le cul des vaches avant de partir vers Paris, poussé par son talent et l’envie de peindre. À 16 ans, on lui dit qu’il sait déjà tout de son art. Il part alors dans les grandes cours européennes, immortaliser les monarques d’Angleterre, d’Espagne et même de Monaco plus tard, des personnes célèbres aussi comme le champion automobile de l’époque Louis Chiron. Il reviendra à Châteauroux pendant la Seconde Guerre mondiale, diminué par la maladie mais auréolé du prestige de peintre portraitiste. Sous l’ère Dechizeaux, il organisera une exposition dans l’ancien théâtre qui rencontrera un grand succès. Les gens devaient prendre rendez-vous pour se faire peindre le portrait. Pourtant à l’époque, il fallait compter un mois de salaire pour s’offrir un Hélier Cosson !
Jusqu’à la fin décembre, l’association des amis d’Hélier Cosson invite le public à venir découvrir les œuvres de ce peintre hors pair dont l’obsession pour la lumière le conduira à la cécité, à force d’observer le soleil sans jamais se protéger.
1 300 tableaux dans toute l’Europe
Peintre prolifique, il réalisera environ 1300 œuvres mais le nombre total est sûrement plus important car beaucoup de tableaux sont restés dans les familles. Pour les membres de l’association, c’est d’ailleurs le drame de cet artiste. Les tableaux étant appréciés, ils n’ont pas ou peu circulé. Il n’y a donc pas eu d’œuvres sur le marché de l’art et l’artiste est tombé dans l’oubli.
70 œuvres sont donc exposées jusqu’à la fin du mois au musée Bertrand, surtout des portraits et des pastels, quelques paysages également, prêtés par des collectionneurs privés mais aussi par le musée qui possède 44 œuvres de l’artiste. C’est Marc Wallerand, petit-neveu du peintre, qui en a fait don. « Comme je n’ai pas de descendant et que ma mère est aussi née ici, je trouvais normal de laisser les tableaux ici plutôt qu’à Paris. Et puis, il y a un intérêt pédagogique de montrer comment on peint des pastels. »
En parallèle de l’exposition, l’association des amis d’Hélier Cosson publie un catalogue qui regroupe 200 tableaux de l’artiste, un ouvrage réalisé et conçu par Anne-Marie Delloye-Thoumyre, responsable de l’association.

FR
« Hélier Cosson, artiste peintre 1897-1976 », musée Bertrand à Châteauroux, exposition du 2 au 31 décembre 2017. Entrée libre. Catalogue disponible chez Arcanes et Cultura.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.