Fil info
21:09Sympa la mention en couv & l’article sur en p.2 de du jour 🧡 Merci 👍 https://t.co/4PzomCGlY1
19:14RT : [] 🌲🌿🔥 Pour sécuriser et faciliter le travail des qui luttent contre les de , p… https://t.co/zzvyL0i1gb
18:22🔴 Dernier coup de manivelles pour les machines au centre de tri de Limoges ! Demain 6H c’est Poitiers qui traitera… https://t.co/pKeBLdqtY1
18:00RT : Quand ça veut pas, ça veut pas. Un candidat de la liste conduite par Nathalie sous le coup d'une enquête f… https://t.co/f3ggkcRsUq
17:58La Châtre : Berry nature environnement s'apprête à nettoyer nos paysages -> https://t.co/kQVDS7PhiK
17:57Argenton-sur-Creuse : Mariana Ramos, l’héritière de Cesária Évora à l’Avant-Scène -> https://t.co/EcN4pQQrQo
17:55Indre : Une BD pour démocratiser la téléassistance -> https://t.co/7XMPikuprM
17:54Indre : La double vie de Gilles Paris -> https://t.co/BwIz1BlF2D
17:40RT : Nathalie Loiseau : "Ce que j’ai hérité de mon père, c’est la détestation de l’extrême droite." Ouais enfin sauf qua… https://t.co/ha3gSXFwQ0
17:40RT : Réponses de : 1/ « Votre document est un faux » - On l’a authentifié. 2/ « Je n’en ai aucun souve… https://t.co/7hPANIsJGv
17:38RT : Nathalie Loiseau affirme qu'elle ignorait que LaREM était un parti de droite https://t.co/oabcQq70mt
17:37RT : Les sur la Croisette ! Bravo à pour la sélection de son film à la à C… https://t.co/AwkyIh31PN
17:37RT : Soutien à et à Mediapart face aux declarations outrancières de Mme . Et vive la presse libre e… https://t.co/vA8EmwLgqE
17:36RT : C'est le moment de se rappeler que nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire du . Plus que jamais, on… https://t.co/tcuTjpFYkk
12:12Varetz : Les Jardins de Colette aux couleurs pascales -> https://t.co/1xbbQSkfz0
11:49Brive-la-Gaillarde : La moustache en ordre de bataille ! -> https://t.co/zLKMGzZX6R
11:18RT : Région : Herboriste : un métier nécessaire? -> https://t.co/Dfy1rZt3Sp
11:17RT : Vernissage : vend. 26 avril 19h suivi d'une conférence "Combat d'esclaves et d'abolitionnistes" par Frédéric Régent… https://t.co/UYazhIgaJc

Par delà le réel !

Exposition

L’artiste Mika Dominguez expose au centre culturel son monde en surimpression jusqu’au 30 avril. Le plasticien francilien animera également une conférence sur sa vision de l’esthétisme à Cultura le 20 avril prochain.
Le monde en surimpression de Mika Dominguez n’est pas inconnu des Brivistes. Il ne l’est plus non plus du petit monde de l’art.
Après une première exposition en terres gaillardes au Majour à l’été 2017 (relire notre article) suivie d’une autre au début 2018 au Grand-Hôtel, les œuvres du plasticien ont depuis su capter des regards cosmopolites à Paris, New-York et bientôt en Corée.
Pas question pour autant de succomber aux sirènes d’une internationalisation à tout crin pour celui qui à longuement hésiter à faire voyager ses œuvres. «La culture elle doit être partout et certainement pas qu’à Paris».
De retour à Brive, Mika Dominguez expose 18 des ses œuvres au centre culturel. Dix-huit clichés multiples comme autant de portes d’entrées vers une autre vision du réel créant un moment de flottement entre la réalité et l’imaginaire.

L'art dans le sang !

Un sens esthétique et une technique pour lesquels l’artiste a passé deux longues années avant d’en maîtriser les subtilités pour s’imposer chef de file «d’un courant qui n’existait pas à proprement parler». Car pour cet artiste plasticien qui cherche à voir au delà de l’objet,  «tout est matière».
Et derrière ce travail en surimpression se cache quelque chose de plus profond qui a de tout temps animé l’artiste avant même qu’il ne le devienne.
«L’art, ça m’est tombé dessus» résume l’intéressé baigné depuis sa plus tendre enfance par le théâtre, mais aussi la musique ou la danse.
En filigrane de ces œuvres combinant des points de vue pour en faire surgir de nouveaux, un processus  atypique par lequel la création n’est plus une finalité mais un point d’étape vers une nouvelle représentation du monde. Un mouvement perpétuel par lequel l’œuvre crée d’autres œuvres.
Pour son prochain projet, l’artiste est d'ailleurs en train d’imaginer un autre concept novateur : une sculpture façonnée par ses propres acides corporels.
Une création «de manière organique» par lequel l’art devient littéralement viscéral !
Mika Dominguez sera de retour à Brive le samedi 20 avril pour animer une conférence sur sa vision esthétique à l’espace Alain-Gazeau de Cultura à 15 heures.