Fil info
20:43Corrèze : Le Melting Potes : Elles hissent haut le pavillon ! -> https://t.co/LcTIFci7J8
19:44Indre : Amapola en résidence à la maisonnette de la Culture -> https://t.co/jPZlJWnpo6
19:30Indre : La municipalité ouvre ses données au public -> https://t.co/aJvUnTijxp
18:06Daniel Taboury, auteur creusois, dédicacera son nouveau roman "De retour" à la librairie "Les belles images" samedi… https://t.co/f3wld9d9Dl
17:51Dordogne : LA Coordination rurale part à la défense des éleveurs -> https://t.co/h2EkFENUbR
17:50Bergerac : Plan de redressement financier pour l’hôpital de Bergerac -> https://t.co/mGMEJxMsvC
17:47Bergerac : L’hôpital ne soigne pas la précarité de ses agents, bien au contraire -> https://t.co/5N3Xmk7Dgk
17:04RT : Anthony Boursaud chute sur le Dakar, blessé au poignet, le jeune motard de Boussac est contraint à l'abandon après… https://t.co/3fFcFiIIAf
16:57Carsac-Aillac : Du grain à moudre pour l’APAM -> https://t.co/OE8a51K3C8
16:54Sarlat-la-Canéda : Une activité très soutenue -> https://t.co/x8ElNQYecH
16:44RT : Le Blanc : Des vœux teintés de colère et d'amertume -> https://t.co/fHuAENn32k
16:42RT : Le Blanc : Des vœux teintés de colère et d'amertume -> https://t.co/fHuAENn32k
16:24France : Grand débat, les maires ne lâchent rien -> https://t.co/CsjYxze9uk
16:11RT : En tous cas il y en a certains qui ont sacrément bien réussi leur , surtout depuis que Macron leur… https://t.co/KoqH6OhKNX
16:09Le Blanc : Des vœux teintés de colère et d'amertume -> https://t.co/fHuAENn32k
16:09Valençay : Les vœux et les espoirs du directeur du centre hospitalier -> https://t.co/QlWIg7NCEP
16:08RT : Primes en liquide : Claude Guéant définitivement condamné à un an ferme https://t.co/JXVuXuhV92 https://t.co/yFsTtmoorz
10:38Bergerac : Téléthon : moins de recettes mais toujours autant d’espoirs -> https://t.co/tlagS6K8Ls
09:26France : L'actualité en France à 9 heures -> https://t.co/ksSbs37h0Y
08:29 d'agriculture - -Vienne : Quel président à la Chambre d'agriculture après Jean-Marie Delage?… https://t.co/Oh7SMjFZsO
08:26 # - -Vienne : 16e recensement, décollage imminent -> https://t.co/t7mV3P91WF
07:58France : Les Steva veulent du concret -> https://t.co/rA8Xgxx9HC
07:46Région : Un bon début d’année pour les ventes aux enchères -> https://t.co/pYOxVrUEUN

Frissons et nouvelle génération pour la 37e Foire du Livre présidée par Delphine de Vigan

Littérature

La Foire du Livre 2018 démarre aujourd'hui. Elle fait la part belle au débat durant trois jours. Jusqu'à dimanche soir, Delphine de Vigan, la présidente misera sur la nouvelle génération, écrivains comme lecteurs. Focus sur l’œuvre de Stephen King, cinéma et chansons.

Elle a été plusieurs fois invitée à participer à l’événement littéraire briviste. Alors quand la proposition lui a été faite d’en assurer la trente-septième présidence, Delphine de Vigan s’est enthousiasmée. «Elle est l’ une des présidentes les plus actives. De nature inquiète, elle a toutefois contacté Laurent Gaudé pour en savoir un peu plus» confie Serge Roué de l'agence Faits et gestes. L’appréhension dissipée, l’intrépide écrivaine a laissé aller son esprit inventif pour concocter un programme embrassant tous les publics. Elle ouvrira cette édition 2018 en compagnie de ses coups de cœur : trois jeunes romancières, Adeline Dieudonné, Sylvia Rozelier et Sophie Divry. Cette dernière était venue en résidence en 2013 et reviendra en 2019. Elle réserve une soirée au cinéma Rex autour de Stephen King. On l’écoutera nous lire un passage de «Sac d’os» et ensemble, on tremblera devant «Carrie au bal du diable» adapté à l’écran par Brian de Palma.
À sa venue sur Brive, l’auteure avait été frappée par la présence de nombreux jeunes lecteurs. Un constat qui lui a inspiré la thématique «Des jeunes et des livres» où la fidèle Amélie Nothomb viendra s’entretenir avec Olivier Adam et Anne-Laure Bondoux autour de «la question fondamentale : comment amener les jeunes à la lecture ?» Il sera aussi question de maladie mentale avec Mary Dorsan et Marion Leboyer. Une rencontre qui montrera le lien entre littérature et psychiatrie. Delphine de Vigan invitera à écouter la «musique des mots» avec Arthur H, pour qui elle a signé la préface d’une anthologie rassemblant les chansons de l’artiste. Ce vendredi soir, la scène du théâtre verra la lecture d’un texte inédit lu par Arthur H lui-même.

Un livre posthume

Les avant-premières ne manqueront pas lors de cette trente-septième édition. Héloïse d’Ormesson présentera le livre posthume de son père «un Hosanna sans fin». Sa parution est prévue le 15 novembre prochain. Pourtant, et parce que l’académicien a été par deux fois président de l’événement, en 1987 et 2006, l’ouvrage sera sur les étalages de la foire. Un honneur lui a été également rendu avec un baptême éphémère : durant les trois jours, le théâtre sera désigné salle Jean-d’Ormesson. Le «Temps Présent» François David, commissaire de la Foire du Livre a souhaité porter le débat en haut de l’affiche avec «de bons moments de dialogues et de démocratie». Il initie donc un volet «sciences humaines, essais et documents». Après les «Grandes leçons», il sera désormais question de «Temps Présent». L’historienne Mona Ozouf sera le «grand témoin» de cette première série de dix rendez-vous. L’actualité sera traitée sur fonds de commerce, chaque invité aura bien évidemment son livre à dédicacer. Entre autres, François Hollande donnera ses «Leçons de pouvoir», Jean-Louis Debré parlera de «Nos illustres inconnus», Christine Okrent traitera de la figure de «Mohammed Ben Saman, le prince mystère de l’Arabie» lors d’un entretien intitulé «Méditerranée, le temps des périls». Alain Juppé s’attachera à nous faire la conversation autour de son «Dictionnaire amoureux de Bordeaux». Alexandre Lacroix philosophera «Devant la beauté du monde». Il y aura toutefois quelques «controverses» sur «Mai 68» entre Denis Tillinac et Laurent Joffrin.

Rencontre professionnelle

«Brive est un peu le Davos de l’édition». Par ces mots, Frédéric Soulier, maire de la ville, faisait allusion à la quatrième rencontre professionnelle qui aura lieu ce samedi matin. Les thèmes abordés : l’économie du livre, «Qui gagne quoi ?», l’incitation à la lecture, «Lisez, mais lisez!» et la surproduction éditoriale, «Trop, c’est trop !».  Avec «une parution de 200 livres par jour», les experts tenteront de répondre à ces questions devant le grand public. Pour la première fois, la discussion se déroulera à l’intérieur du site de la Foire du Livre.

Sabine Parisot

Tout le programme sur www.foiredulivredebrive.net


La foire du livre, c’est aussi...
130 bénévoles organisateurs
40 bénévoles libraires,
131 salariés,
125 000 livres acheminés