Fil info
11:50Haute-Vienne : Des stagiaires au bout du rouleau | L'Echo https://t.co/F9iC0ipg4m via
11:23RT : ⚠️Accident poids lourd impliqué sur dans le sens ▶️ entre les sorties n°53 (Nespouls) et n°54… https://t.co/PIRsQLIjpi
10:26Bergerac : Code du Travail : le Campanile sur le grill des Prud’hommes -> https://t.co/c7o4oXC2g0
10:10Ussel : Une campagne participative pour maintenir le bar d'ânes -> https://t.co/9M3egHciGr
09:57RT : La police de Limoges lance un appel à témoins suite à la disparition d'Arnaud Potier, disparu depuis vendredi midi. https://t.co/rAuK1qZxGe
21:07RT : La police de Limoges lance un appel à témoins suite à la disparition d'Arnaud Potier, disparu depuis vendredi midi. https://t.co/rAuK1qZxGe
18:59Région : Quand l’Education nationale se rapproche de l’entreprise -> https://t.co/abJQTWKUYT
18:56Indre : [intégral] Vanik Berbérian écrit à Agnès Buzyn -> https://t.co/ujYXcKy3cC
18:55Saint-Gaultier : Eglise romane : près de dix siècles d’histoire -> https://t.co/wuUUrPuqav
18:54Indre : Comment aider les orphelins à faire leur deuil ? -> https://t.co/wQmyQUEZYj
18:51# # - -Vienne : Les retraités en ont marre d’être maltraités -> https://t.co/2qWOFhpBhs
18:50Indre : Dans l’intimité de George Sand -> https://t.co/PX6rcRd6DG
18:46La police de Limoges lance un appel à témoins suite à la disparition d'Arnaud Potier, disparu depuis vendredi midi. https://t.co/rAuK1qZxGe
18:13Région : Des pistes pour économiser l’eau -> https://t.co/9yZl9eksh1
18:05RT : Le parti d’extrême droite fait son entrée au parlement de avec 11% des voix. Nouvelle alerte. La pest… https://t.co/G0HDwpOFRW
17:53# # - -Vienne : Des stagiaires au bout du rouleau -> https://t.co/1zI0CG5nSs
17:50Comme chaque 2e dimanche d’octobre, les badauds ont pris d’assaut les rues, le champ de foire de Chénérailles pour… https://t.co/tq5okDutiD
16:56Mercredi 17 octobre SOLIHA Dordogne-Périgord avec le Département fête ses 50 ans à Périgueux de 9h à 12… https://t.co/e2NGHhFMUF
16:52# # - -Vienne : Le marché aux plantes prend racine parc Victor-Thuillat -> https://t.co/M63o5XWUoy
15:03Dordogne : Entre colère et exaspération -> https://t.co/NCUw6GWJO9
15:02Dordogne : Dominique Bousquet, pour un dernier mandat à la tête des Républicains -> https://t.co/OPVJXzHbQp
14:54RT : Partons à la rencontre de qui se bougent pour améliorer notre quotidien. Adil, entraîneur de jeunes à… https://t.co/yTLQbQ2euk
14:49Périgueux : Partir des besoins des chômeurs et des entreprises -> https://t.co/XFbbbE1Sbg

La «Frappadingue» débarque sur le Causse

Course à pied

Le 20 mai prochain, le lac du Causse accueillera la Frappadingue. Une course d’obstacles venue du Nord qui depuis 2010 n’a de cesse de faire de nouveaux adeptes.
Le concept n’est pas inconnu dans nos contrées. Après la Déjantée qui sévit du côté de Vassivière depuis 5 ans, place à La Frappadingue qui cette année fera du Causse son terrain de jeu.
Lancée en 2010 à Montreuil sur mer, la Frappadingue s’est imposée depuis comme leader sur le marché en plein essor de la course festive. Aussi en 2017, ce sont plus de 20.000 «frappadingues» qui ont allégrement barboté dans la boue et surmonté toutes sortes d’obstacles lors des 10 courses organisées sous cet étendard. Il va de soi qu’à Brive, les initiés retrouveront tous les ingrédients qui ont construit ce succès. Quant aux autres voilà à quoi s’attendre : «La Frappadingue est une course d’obstacles de 10 à 12 km, d’une quarantaine d’épreuves qui va du mur de bois de 2,5 m au passage de filet, en passant par des fosses à boue et autres pont de singes et terriers de lapin. Car généralement les participants  détestent franchir la ligne d’arrivée trop propres» s’amuse Perrine Hostyn, l’une des organisatrices.
Après ce premier décor planté qui pourrait en refroidir plus d’un, la promotrice de la course se fait plus rassurante. «Les personnes qui prennent part à la Frappadingue ne sont pas forcément de grands sportifs. Cette course se veut avant tout ludique et accessible à toutes et à tous». Et pour illustrer l’état d’esprit de cette course qui ne se prend pas au sérieux un détail ne trompe personne : «Depuis sa création 98% des participants ont relevé le défi avec des déguisements et 90% en équipes, entre amis. Car pour franchir les grosses épreuves, la solidarité prime bien plus souvent que la force» résume Perrine Hostyn.  
Qu’importe si les meilleurs bouclent le défi en un peu plus d’une heure, puisqu’en en tournant autour des 3 heures ou 3h30 les moins aguerris en auront au moins pour leur argent. Car être frappadingue a un coût, et il faudra débourser entre 45 et 60 euros pour prendre le départ le 20 mai  prochain. Et pour cette première en Corrèze pas moins de 2.500 d’entre eux sont attendus par l’organisation.
Pour l’Agglo, qui participe à hauteur de 15.000 euros en aides indirectes, «une somme dérisoire au vu de l’ampleur de l’événement» note Jean Santos, cette course tombe à point nommé et «correspond parfaitement aux ambitions de développement du site du lac du Causse» note l’adjoint au sport de la ville.  
Seule certitude pour l’heure, cette Frappadingue répondant au petit nom de «Causse Xtrême» devrait être reconduite en 2019.
Les inscriptions sont d’ores et déjà ouvertes sur www.frappadingue.net.