Fil info
23:48France : Hausse persistante des précaires -> https://t.co/OkEOh25inX
23:46France : Marseille se veut pionnière de l’éolien flottant -> https://t.co/f2SozAcrW5
23:44France : Cap sur le droit aux vacances avec le Secours populaire -> https://t.co/PBImgo4R0o
23:29RT : Région : Drame de Saint-Jal (19) : La thèse criminelle retenue pour le décès de la policière -> https://t.co/oAjqMPOPf6
22:38Région : Drame de Saint-Jal (19) : La thèse criminelle retenue pour le décès de la policière -> https://t.co/oAjqMPOPf6
22:33Uzerche : les belles rutilantes s'exposent à La Papeterie -> https://t.co/Tvy16pSFkp
21:34Bergerac : Michel Delpon, le député loin d’être En Marche forcée -> https://t.co/8C5ARkSFDy
19:16RT : Pensée du jour 🤔 https://t.co/b8pCsy9VnN
19:15RT : Dernière minute .La Coordination Syndicale Départementale CGT fonction publique territoriale du Cher dépose un préa… https://t.co/MlpSYC3wgU
19:10RT : France Fermetures Boussac et Mr Bricolage à Guéret ont débrayé aujourd'hui (à voir dans notre édition demain)
18:56France Fermetures Boussac et Mr Bricolage à Guéret ont débrayé aujourd'hui (à voir dans notre édition demain)
16:50Saint-Gaultier : Les pompiers domptent les feux de forêts -> https://t.co/klmLJOgfYp
16:49Mézières-en-Brenne : Métal Brenne armée pour l’avenir -> https://t.co/YrSsy3YVvo
16:43Saint-Geniès : Le projet d’abattoir sur la table -> https://t.co/qmjTVZwz4b
15:58Saint-Marcel : Le Secours immédiat espère une reconnaissance d’utilité publique -> https://t.co/Jnsnnm2ZMp
15:47Boulazac : L’avenir à dessiner en commun -> https://t.co/287HUexjGT
13:55Périgueux : La gendarmerie investit l’espace virtuel -> https://t.co/HlzxjpEwWe
13:53Saint-Laurent-sur-Manoire : « Pour nous, nos enfants, ce ne sont pas des lieux agréables » -> https://t.co/Dkgd1eoIJD
13:24Dordogne : L’impôt qui ne coule pas de source -> https://t.co/IfCsHckH46
12:00 Si quelqu'un est arbitre officiel dispo dimanche à 13h30 du côté de Marcillac La Crois… https://t.co/JDcYo8wK2L
11:52Commandez et achetez des produits fermiers pour soutenir https://t.co/68VmuXA6Lk
11:36RT : Un fourgon de la DIRCO qui était en protection d’un véhicule en panne sur l'A20 été heurté par un poids lourds à 5h… https://t.co/5pMRcLpUef
11:28RT : Un fourgon de la DIRCO qui était en protection d’un véhicule en panne sur l'A20 été heurté par un poids lourds à 5h… https://t.co/5pMRcLpUef
11:24RT : Les reprennent vendredi à 18h00 au cinéma Véo de Tulle ! Des places sont à gagner sur not… https://t.co/0I3cPUrtJr
11:18Un fourgon de la DIRCO qui était en protection d’un véhicule en panne sur l'A20 été heurté par un poids lourds à 5h… https://t.co/5pMRcLpUef
10:18Les reprennent vendredi à 18h00 au cinéma Véo de Tulle ! Des places sont à gagner sur not… https://t.co/0I3cPUrtJr

La «Frappadingue» débarque sur le Causse

Course à pied

Le 20 mai prochain, le lac du Causse accueillera la Frappadingue. Une course d’obstacles venue du Nord qui depuis 2010 n’a de cesse de faire de nouveaux adeptes.
Le concept n’est pas inconnu dans nos contrées. Après la Déjantée qui sévit du côté de Vassivière depuis 5 ans, place à La Frappadingue qui cette année fera du Causse son terrain de jeu.
Lancée en 2010 à Montreuil sur mer, la Frappadingue s’est imposée depuis comme leader sur le marché en plein essor de la course festive. Aussi en 2017, ce sont plus de 20.000 «frappadingues» qui ont allégrement barboté dans la boue et surmonté toutes sortes d’obstacles lors des 10 courses organisées sous cet étendard. Il va de soi qu’à Brive, les initiés retrouveront tous les ingrédients qui ont construit ce succès. Quant aux autres voilà à quoi s’attendre : «La Frappadingue est une course d’obstacles de 10 à 12 km, d’une quarantaine d’épreuves qui va du mur de bois de 2,5 m au passage de filet, en passant par des fosses à boue et autres pont de singes et terriers de lapin. Car généralement les participants  détestent franchir la ligne d’arrivée trop propres» s’amuse Perrine Hostyn, l’une des organisatrices.
Après ce premier décor planté qui pourrait en refroidir plus d’un, la promotrice de la course se fait plus rassurante. «Les personnes qui prennent part à la Frappadingue ne sont pas forcément de grands sportifs. Cette course se veut avant tout ludique et accessible à toutes et à tous». Et pour illustrer l’état d’esprit de cette course qui ne se prend pas au sérieux un détail ne trompe personne : «Depuis sa création 98% des participants ont relevé le défi avec des déguisements et 90% en équipes, entre amis. Car pour franchir les grosses épreuves, la solidarité prime bien plus souvent que la force» résume Perrine Hostyn.  
Qu’importe si les meilleurs bouclent le défi en un peu plus d’une heure, puisqu’en en tournant autour des 3 heures ou 3h30 les moins aguerris en auront au moins pour leur argent. Car être frappadingue a un coût, et il faudra débourser entre 45 et 60 euros pour prendre le départ le 20 mai  prochain. Et pour cette première en Corrèze pas moins de 2.500 d’entre eux sont attendus par l’organisation.
Pour l’Agglo, qui participe à hauteur de 15.000 euros en aides indirectes, «une somme dérisoire au vu de l’ampleur de l’événement» note Jean Santos, cette course tombe à point nommé et «correspond parfaitement aux ambitions de développement du site du lac du Causse» note l’adjoint au sport de la ville.  
Seule certitude pour l’heure, cette Frappadingue répondant au petit nom de «Causse Xtrême» devrait être reconduite en 2019.
Les inscriptions sont d’ores et déjà ouvertes sur www.frappadingue.net.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.