Fil info
20:43Corrèze : Le Melting Potes : Elles hissent haut le pavillon ! -> https://t.co/LcTIFci7J8
19:44Indre : Amapola en résidence à la maisonnette de la Culture -> https://t.co/jPZlJWnpo6
19:30Indre : La municipalité ouvre ses données au public -> https://t.co/aJvUnTijxp
18:06Daniel Taboury, auteur creusois, dédicacera son nouveau roman "De retour" à la librairie "Les belles images" samedi… https://t.co/f3wld9d9Dl
17:51Dordogne : LA Coordination rurale part à la défense des éleveurs -> https://t.co/h2EkFENUbR
17:50Bergerac : Plan de redressement financier pour l’hôpital de Bergerac -> https://t.co/mGMEJxMsvC
17:47Bergerac : L’hôpital ne soigne pas la précarité de ses agents, bien au contraire -> https://t.co/5N3Xmk7Dgk
17:04RT : Anthony Boursaud chute sur le Dakar, blessé au poignet, le jeune motard de Boussac est contraint à l'abandon après… https://t.co/3fFcFiIIAf
16:57Carsac-Aillac : Du grain à moudre pour l’APAM -> https://t.co/OE8a51K3C8
16:54Sarlat-la-Canéda : Une activité très soutenue -> https://t.co/x8ElNQYecH
16:44RT : Le Blanc : Des vœux teintés de colère et d'amertume -> https://t.co/fHuAENn32k
16:42RT : Le Blanc : Des vœux teintés de colère et d'amertume -> https://t.co/fHuAENn32k
16:24France : Grand débat, les maires ne lâchent rien -> https://t.co/CsjYxze9uk
16:11RT : En tous cas il y en a certains qui ont sacrément bien réussi leur , surtout depuis que Macron leur… https://t.co/KoqH6OhKNX
16:09Le Blanc : Des vœux teintés de colère et d'amertume -> https://t.co/fHuAENn32k
16:09Valençay : Les vœux et les espoirs du directeur du centre hospitalier -> https://t.co/QlWIg7NCEP
16:08RT : Primes en liquide : Claude Guéant définitivement condamné à un an ferme https://t.co/JXVuXuhV92 https://t.co/yFsTtmoorz
10:38Bergerac : Téléthon : moins de recettes mais toujours autant d’espoirs -> https://t.co/tlagS6K8Ls
09:26France : L'actualité en France à 9 heures -> https://t.co/ksSbs37h0Y
08:29 d'agriculture - -Vienne : Quel président à la Chambre d'agriculture après Jean-Marie Delage?… https://t.co/Oh7SMjFZsO
08:26 # - -Vienne : 16e recensement, décollage imminent -> https://t.co/t7mV3P91WF

La «Frappadingue» débarque sur le Causse

Course à pied

Le 20 mai prochain, le lac du Causse accueillera la Frappadingue. Une course d’obstacles venue du Nord qui depuis 2010 n’a de cesse de faire de nouveaux adeptes.
Le concept n’est pas inconnu dans nos contrées. Après la Déjantée qui sévit du côté de Vassivière depuis 5 ans, place à La Frappadingue qui cette année fera du Causse son terrain de jeu.
Lancée en 2010 à Montreuil sur mer, la Frappadingue s’est imposée depuis comme leader sur le marché en plein essor de la course festive. Aussi en 2017, ce sont plus de 20.000 «frappadingues» qui ont allégrement barboté dans la boue et surmonté toutes sortes d’obstacles lors des 10 courses organisées sous cet étendard. Il va de soi qu’à Brive, les initiés retrouveront tous les ingrédients qui ont construit ce succès. Quant aux autres voilà à quoi s’attendre : «La Frappadingue est une course d’obstacles de 10 à 12 km, d’une quarantaine d’épreuves qui va du mur de bois de 2,5 m au passage de filet, en passant par des fosses à boue et autres pont de singes et terriers de lapin. Car généralement les participants  détestent franchir la ligne d’arrivée trop propres» s’amuse Perrine Hostyn, l’une des organisatrices.
Après ce premier décor planté qui pourrait en refroidir plus d’un, la promotrice de la course se fait plus rassurante. «Les personnes qui prennent part à la Frappadingue ne sont pas forcément de grands sportifs. Cette course se veut avant tout ludique et accessible à toutes et à tous». Et pour illustrer l’état d’esprit de cette course qui ne se prend pas au sérieux un détail ne trompe personne : «Depuis sa création 98% des participants ont relevé le défi avec des déguisements et 90% en équipes, entre amis. Car pour franchir les grosses épreuves, la solidarité prime bien plus souvent que la force» résume Perrine Hostyn.  
Qu’importe si les meilleurs bouclent le défi en un peu plus d’une heure, puisqu’en en tournant autour des 3 heures ou 3h30 les moins aguerris en auront au moins pour leur argent. Car être frappadingue a un coût, et il faudra débourser entre 45 et 60 euros pour prendre le départ le 20 mai  prochain. Et pour cette première en Corrèze pas moins de 2.500 d’entre eux sont attendus par l’organisation.
Pour l’Agglo, qui participe à hauteur de 15.000 euros en aides indirectes, «une somme dérisoire au vu de l’ampleur de l’événement» note Jean Santos, cette course tombe à point nommé et «correspond parfaitement aux ambitions de développement du site du lac du Causse» note l’adjoint au sport de la ville.  
Seule certitude pour l’heure, cette Frappadingue répondant au petit nom de «Causse Xtrême» devrait être reconduite en 2019.
Les inscriptions sont d’ores et déjà ouvertes sur www.frappadingue.net.