Fil info
20:29Dordogne : Chasse au syndicaliste à la Sobéval -> https://t.co/9IBNUkTIvO
18:41Indre : Un nouveau jumelage sur fond de projet économique -> https://t.co/jOjQQAwo70
18:40Indre : 200 lycéens pour le climat -> https://t.co/ghQqNEAhih
18:39Indre : [intégral] Entre traditions et innovations -> https://t.co/7OJxmkL5je
18:07RT : Ce qui se passe ici avec la liaison Perpignan-Rungis c’est aussi la conséquence de la libéralisation du fret ferrov… https://t.co/Ubew1U4Aei
17:55RT : Tête de liste pour les européennes, a fait face sur à la vulgarité absolue d'un improbable… https://t.co/tDujckou22
17:24RT : Pour l'humain et la planète d'abord ! était à la marche à Paris. https://t.co/7KKSQc6Mfg
17:24RT : Le glyphosate pollue, le glyphosate est un poison. C'est la raison pour laquelle nos députés européens se battront… https://t.co/qlP87HuAuO
16:47Saint-Gaultier : Gérard Laude expose ses œuvres pour la première fois -> https://t.co/kasdDr0c7A
16:44La Châtre : Une résidence pour seniors dans le quartier Saint-Lazare -> https://t.co/fnvOlrcuSH
15:41Périgueux : Apprentissages et travaux -> https://t.co/RklGmcjxRW
14:22Boulazac : Mobilité danoise et gourmandises à Métro -> https://t.co/1zzKln03hk
11:34RT : La déontologie et la liberté d'expression convoquées à leur tour par la DGSI https://t.co/LJGceBICkS
11:22RT : ⚠️ [] ⚠️ La est placée en ⛈️ par . Des averses à caractèr… https://t.co/G3WCoSiLEe
09:46RT : La est en alerte jaune aux 🌩️. Soyez prudents dans vos déplacements et si vous pratiquez u… https://t.co/paTzzgZeGb
07:59France : Brossat : « Les 5% sont à portée de main » -> https://t.co/72MgMbyeNJ
07:51# # - : Hervé Labetoulle ancien résistant, partage son histoire -> https://t.co/ZWbLrKNqam
07:49# # - : A hurler de silences... -> https://t.co/zobI35vBDL
07:47# # - -Yrieix-la-Perche : Contes en musique pour Coquelicontes -> https://t.co/a2L8gOLnu1
07:46# # - : Le club de foot prépare ses 70 ans -> https://t.co/AxopmlqSew
07:44# # - -Yrieix-la-Perche : Rester actif et bien se nourrir pour être en forme -> https://t.co/rqEZf8Evjh
07:39# # - : Aurora, sur la route de la créativité et des festivals -> https://t.co/FDhPQDMGlr
07:38# # - : 3 jours de fête et des nouveautés -> https://t.co/6ErmOQw6me
07:35# # - -sur-Vienne : Les composteurs partagés -> https://t.co/QgLTGM6cmq
07:34# # - -Junien : Un Rabelais toujours jeune à La Mégisserie -> https://t.co/lKxTzzJeNt
07:32# # - -Junien : De la danse poignante sur la scène de La Mégisserie -> https://t.co/rBbaf2waIK
07:29# # - : Retrouver sa part d’enfance avec la nouvelle saison de l'Opéra de Limoges -> https://t.co/AxX86V6MPC
07:27# # - : Le jeu fait sa fête demain à la ludothèque -> https://t.co/mFm0lcQVtl
07:24# # - -Vienne : Une programmation culturelle riche pour le vaste territoire d'ELAN -> https://t.co/F0MJRWER7s
07:22# # - -Germain-les-Belles : Le circuit du Martoulet inauguré -> https://t.co/zQuhQW6D3t
07:20Région : « Le contournement Est (de Limoges) n’est pas enterré » -> https://t.co/Zg61eSc3xo
07:16France : Les bébés entassés comme la volaille en batterie? -> https://t.co/XmsVUyIRng
07:13Région : Vins Noirs offre le premier prix du roman policier Francophone -> https://t.co/wwgCLJwSEp

Des produits de qualité en vente directe

Le Pré d'à Côté

Le Pré d’à Côté a ouvert ses portes. Ce magasin regroupant une trentaine de producteurs de la Corrèze, de la Dordogne et du Lot propose depuis hier, des produits de qualité en vente directe, et ce, cinq jours sur sept.
Face aux scandales alimentaires à répétition, la traçabilité des produits est devenue un enjeu majeur pour les consommateurs. Un enjeu également de taille pour les producteurs qui souhaitent avant tout valoriser leurs produits sans passer par des intermédiaires.
Ce constat dressé depuis quelques années par une poignée de producteurs fait germer l’idée de se regrouper dans un magasin commun. Très vite, le projet suscite l’intérêt de nouveaux producteurs. «Au départ nous étions cinq, se souvient Franck Clare, éleveur et producteur de pain. Nous sommes aujourd’hui une trentaine avec plus d’un millier de références dans notre magasin. L’idée est de valoriser nos produits au meilleur prix et lutter contre la malbouffe dans un esprit de proximité des saveurs».
Un temps imaginé dans le Lot, c’est finalement à l’Ouest de Brive, dans l’impasse de la Sarretie que s’est concrétisé le projet.
Fruits, légumes, bœuf, agneau, porc, pigeons, canards, fromages, pain, chocolat, confitures, œufs, farine, huile d’olive... remplissent déjà les rayons des 280 m² dédiés à la vente, en agriculture bio ou raisonnée. Mais cette nouvelle enseigne comporte également son propre laboratoire pour la découpe de la viande, une légumerie pour nettoyer les légumes selon les normes en vigueur, ainsi qu’une salle de cuisson pour la réalisation de conserves et de plats cuisinés.
Au-delà de cet espace de vente, c’est aussi une philosophie de leurs métiers que veulent transmettre ces producteurs associés. «Ce magasin n’est pas un commerce traditionnel. Des tours de permanence ont été déterminés pour qu’il y ait toujours au minimum un producteur sur place afin de pouvoir expliquer notre travail et répondre en direct aux questions des consommateurs». Un contact avec le consommateur primordial pour ces producteurs qui ont déjà tous expérimenté la vente directe, soit sur les marchés, soit à la ferme.
Un lien que les producteurs veulent également recréer entre eux afin de fédérer leurs activités mais aussi «retrouver le bon sens paysan». «Le monde paysan a toujours travaillé dans l’entraide. Tout a été fait pour nous individualiser, nous avons donc décidé de nous resserrer les coudes pour reprendre la maîtrise de nos métiers et de nos productions» indique Joël, producteur de porcs et d’agneaux.
Le groupe de producteurs s’est donc fixé une ligne de bonne conduite : «le respect de la logique de la nature». «Dans tous les magasins similaires que nous avons pu visiter dans le sud-ouest pour peaufiner notre dossier, nous avons constaté que la plus grosse difficulté était de réapprendre à consommer des produits de saison» note Franck. Aussi, inutile de chercher dans le Pré d’à Côté des fraises en décembre ou des tomates toute l’année. «Si les consommateurs veulent sauver une agriculture qui ressemble à de l’agriculture, il va falloir qu’ils se réveillent» indique Joël.
Au final, trois emplois directs ont été créés au magasin et sept jeunes producteurs séduits par le concept ont déjà passé le pas de l’installation grâce à cette nouvelle opportunité. Reste désormais aux consommateurs à leur emboîter le pas.
Le Pré d’à Côté, impasse de la Sarretie, ouvert les mardis, mercredis, jeudis de 9h30 à 12h30 et de 15h à 19h, les vendredis et samedis de 9h30 à 19h. www.lepredacote.fr.

Mathieu Andreau