Fil info
19:06Indre : Rentrée littéraire : c’est parti ! -> https://t.co/VNBhCnj3hY
19:04Châteauroux : Deux semaines dans un monde merveilleux -> https://t.co/88ddYugPid
16:53Gargilesse-Dampierre : Séjour studieux pour les élèves harpistes -> https://t.co/Z3HKnP1Wsz
16:52Saint-Marcel : De la moto au graphisme, une même passion pour Sofiane Benhalima -> https://t.co/GqmzIFAsue
16:50Eguzon-Chantôme : TSB : une deuxième victoire de main de maître pour C. Voisin -> https://t.co/5lOet7DV98

Le public 6e homme du BBD

Sport

Hier dans un Palio bondé et survolté les Boulazacois ont réussi à s’imposer 63 à 60 face aux Nantais qui y ont pourtant cru jusqu’au bout se battant bec et ongles pour rester au score. Boulazac valide ainsi sa montée en Pro A.

Hier, c’est devant  plus de 5 000 personnes que s’est joué au Palio de Boulazac, la finale match d’appui de Pro B opposant le BBD à Nantes.
C’est dans une ambiance électrique et sous une chaleur caniculaire que s’est déroulée cette rencontre historique pour le BBD. Un peu échaudés par leur défaite de jeudi à Nantes, les joueurs du BBD avaient vraiment décidé de tout donner hier mais il faut dire qu’ils jouaient gros. Ils ont atteint leur objectif en s’imposant face à Nantes 63 à 60.
Mais ceux qui ont tout donné aussi hier au Palio ce sont les supporters pour qui ce dimanche avait dès le départ des allures de fête. Jeudi déjà 250 supporters avaient assisté à la retransmission du match sur écran géant à Boulazac. Une semaine chargé pour les supporters puisqu’elle aura été marquée par trois rencontres. Mais les Gouyats et les Requins ont de la ressource tout comme les joueurs du BBD et ils l’ont prouvé hier.
La rencontre a débuté sur un rythme endiablé puisque le BBD a marqué dès la première minute pour prendre la tête de la compétition. Une position que l’équipe n’a jamais vraiment quitté durant toute la rencontre même si les Nantais se sont vraiment montrés très combatifs.
A la fin de ce premier quart temps, les Boulazacois menaient 18-10. Durant la pause un trophée a été remis au président du club de supporters Quentin Larnaudie pour récompenser le fair play des fans.  Durant le second quart temps, Nantes ne décolle pas, après deux lancés francs dont un réussi le BBD enfonce immédiatement le clou en marquant dès la phase de jeu suivante. La déception commence à se lire sur le visage des supporters Nantais qui ont donné de la voix mais ont eu bien du mal à se faire entendre face à la masse de supporters du BBD huant et sifflant à cœur joie pour déstabiliser les Nantais lors des lancers francs. Et pourtant en vrai supporters ils étaient équipés de deux belles grosses caisses qui ont raisonné dans le Palio rivalisant avec les percussions des Requins. A la pause de second quart temps, le BBD mène 34 à 27. Les supporters eux sont chauds bouillants. « On a eu droit à une superbe mi-temps, on est devant donc ça va. Mais y a pas de doute, je sais qu’on va gagner, ça se joue dans le troisième quart temps », pronostique (et à raison) le président des Requins Édouard Charlot. « Au match aller, ils n’ont rien fait, au retour on a mal joué mais ce ne sont pas eux qui ont donné le la. Ils ne peuvent pas faire mieux que ce qu’ils ont donné en première mi-temps. En plus, je ne comprends pas pourquoi, mais ils jouent à sept donc on va les user et on va les gagner ». Cette victoire il y croyait et avec son expérience, il a tiré des enseignements de la Pro A. « La dernière fois on y est resté un an, on a eu peu de victoires, mais on a eu pas mal de blessures et même s’il y a eu des défaites sportivement on y était. Là on va y retourner, s’y installer et on va y rester. Parfois on s’est demandé pourquoi ça ne fonctionnait plus cette saison là, alors que c’était la même équipe et le même coach, mais je crois qu’il n’y a qu’eux qui peuvent l’expliquer. Là je suis sûr que le coach restera la saison prochaine après il faut voir quelle équipe il va composer avec le palmarès qu’il a mais il a déjà dit qu’il allait garder un noyau dur ». Après un rafraichissement bien mérité sous peine de faire un malaise dû à la température, le match a repris pour le si crucial 3e quart temps. Durant celui-ci les Nantais ont réussi  une très belle remontée arrivant à 40-40 et même 41-40 suite à un lancer franc. Mais cette embellie aura été de courte durée. Dans les tribunes la tension était montée d’un cran et il y avait de l’électricité dans l’air, la grande majorité suivant ce quart temps debout. Même devancés de peu, les Nantais auront vraiment tout donné jusqu’au bout, revenant sans cesse à la charge et collant désormais Boulazac au score qui n’était différent que de cinq points en moyenne. Une belle combativité qui a permis à ce match de garder un suspens jusqu’aux dernières secondes, même si les Nantais se sont finalement inclinés 60 à 63. Coup de chapeau aux supporters qui bien que déçus sont restés sportifs jusqu’au bout et ont applaudi la victoire de leurs adversaires. Autour du terrain ce fût un moment de liesse. « ça a été un match stressant jusqu’au bout », explique Quentin Larnaudie, « les deux équipes avaient autant d’énergie. Il n’y a pas eu de temps mort, Nantes est resté très fort et a réussi à garder ses marques. Mais aujourd’hui on a vu une très belle équipe de Boulazac. Maintenant la victoire est là, la montée on y est. On va fêter ça encore quelques heures et se préparer pour la Pro A afin de pas monter et descendre ». Et pour les supporters ce sera un bouleversement. « ça va être une autre organisation pour les déplacements et les matchs peuvent se jouer n’importe quel jour c’est donc un calendrier assez perturbant ».

Philippe Jolivet

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.