Fil info
15:05RT : Si ma vaillante petite moto arrive à gagner le Plateau des Mille Vaches, arrivée prévue ce dimanche matin. Hâte hât… https://t.co/dS3vK5atAV
07:17Région : Fruits et légumes: pourquoi les prix flambent -> https://t.co/N8Bl5r7dB6
07:14# # - -Vienne : Donner ou vendre plutôt que jeter -> https://t.co/VEigJi41bE
07:14# # - -Vienne : Donner ou vendre plutôt que jeter -> https://t.co/OizjBr2SD4
07:10Région : Comborn, un patrimoine millénaire -> https://t.co/EywYvuMWtL
07:03Région : Les élevages régionaux marqués par des productions en baisse -> https://t.co/SRlXUx9oF7
06:44Bergerac : La démonstration de force vaut pour Périgueux -> https://t.co/aR0EIEhCxJ
06:11Rampieux : 3 bus détruits dans un incendie entraînent du chômage technique -> https://t.co/cTRfaQmFhK
05:50Calviac-en-Périgord : Accident : un motard de 20 ans gravement blessé -> https://t.co/glOSDiWCRo
19:21Gargilesse-Dampierre : Les Jamet, une famille d’artistes -> https://t.co/dGuoTP8X9h
19:18Châteauroux : Destination Cuba avec Aniurka -> https://t.co/EBzVQMXlVP
17:23Lalinde : Festival littéraire Lire en bastides, 3e ! Pourquoi vous l’aimez, pourquoi vous l’aimerez -> https://t.co/I5FExt1Mme
17:18Tulle : Ça colle et ça décolle avec l’art ! -> https://t.co/9veAl4zB2k
17:11Région : L’avenir des Papeteries dépend de l’assistance publique -> https://t.co/1O4uF3ipJj
17:00Nadaillac : Il s'exhibe au lac de Neufont, ses victimes préviennent les gendarmes -> https://t.co/g1QNTqNVJD

Papillons Blancs : le jeu de chaises musicales fait débrayer les salariés

Social

Lors d’un conseil d’administration de l’association qui a eu lieu jeudi soir, Francis Papatanasios n’a pas souhaité être reconduit dans ses fonctions de président pour lesquelles la CGT dénonce des irrégularités.

Au cœur d’une polémique concernant notamment ses notes de frais jugées excessives, Francis Papatanasios a donc ce jeudi rendu son tablier. « Je vais passer la main, je crois que j’en ai assez pris », confiait ce dernier à nos confrères de Sud-Ouest. D’autres diraient plutôt qu’il s’est grassement servi, mais ça c’est juste une question de sémantique... Dans les faits, il est reproché à celui qu’il conviendra désormais d’appeler l’ancien président, d’avoir englouti pour la seule année passée plus de vingt mille euros de frais de bouche et de déplacement dans le cadre de ses missions, auxquels s’ajoute un chèque qui avoisinerait les deux cent mille euros au titre de congés non pris.

« Débrayage mardi pour dénoncer ce système », la CGT Papillons Blancs

Ce ne sont pas les mots qu’use la CGT des Papillons Blancs qui a révélé ces dysfonctionnements il y a quelques semaines, malgré tout cette situation pourrait dangereusement s’apparenter à du détournement d’argent public. Mais sur ce terrain glissant, le syndicat préfère avant tout dénoncer ces agissements qui à ses yeux « ne respectent en rien les statuts, ni l’éthique et les valeurs de l’association ». Dans l’œil de ce cyclone, Francis Papatanasios a donc préféré ne pas briguer de nouveau mandat de président. Pour autant sa décision est loin d’avoir apaisé les tensions sociales. « Francis Papatanasios sort du bureau associatif, mais reste membre du conseil d’administration », indique Christel Morin-Castagnier, déléguée CGT des Papillons Blancs qui déplore de plus que cette réunion n’ait fait que « promulguer la trésorière adjointe Françoise Béraud au poste de présidente, et le maintien du trésorier comme des secrétaires ». En clair, on prend les mêmes et on recommence en toute impunité. Ce micmac ne satisfait évidemment en rien le syndicat. « Que le président s’appelle Pierre, Paul ou Jacques, le constat est le même », tempête la représentante CGT, « les choses n’ont absolument pas changées, la situation demeure entière dans le sens où notre demande depuis le 13 juin est la dissolution du bureau associatif ». Pour le syndicat, il est hors de question de revenir sur cette revendication. « Sans ça, ce fonctionnement insupportable va perdurer. La CGT va continuer de pointer les dysfonctionnements et mettre chacun de leurs protagonistes devant leurs responsabilités ». Depuis l'annonce de ce « nouveau bureau », un tract est diffusé sur l’ensemble des établissements de l’association appelant les quatre cent trente salariés des Papillons Blancs à débrayer mardi prochain. « Cela fait plus de six mois que nous essayons de nous faire entendre de la direction, sans résultat », poursuit Christel Morin-Castagnier, « on change désormais de braquet, et passe à une autre forme d’action en espérant cette fois que nos revendications soient prises en compte ».

Nike Tn Air Max Plus